Feel-Good

Samantha, bonne à rien faire – Sophie Kinsella

81w1nEJSSVL._SL1500_

Dans ma PAL depuis le mois de janvier, je n’avais pourtant pas encore sorti ce livre de mes étagères. L’organisation d’une lecture commune avec Books-All-Around était l’occasion parfaite pour le lire enfin (son avis). La lecture commune était prévue pour le 15 août, je suis donc extrêmement en retard et je m’en excuse, mais je suis vraiment ravie d’avoir enfin lu ce livre. Je regrette vraiment de ne pas l’avoir lu avant, car ce fut un gros coup de coeur. J’ai découvert Sophie Kinsella cette année, et j’ai depuis, lu 2 de ses romans (Poppy Wyatt est un sacré numéro, et Très chère Sadie). J’ai rapidement compris qu’elle allait devenir une de mes auteurs favorites, et Samantha, bonne à rien faire le confirme. Attention, lecture addictive et hilarante !

Résumé …

Pas de soirées, pas de week-ends, pas de vacances, pas d’amoureux : Samantha, la trentaine, ne vit que pour son boulot d’avocate d’affaires, et pour l’importante promotion dont elle devrait bientôt bénéficier. Hélas ! elle commet une grosse boulette. En une journée, elle fait perdre à son meilleur client plus de cinquante millions de livres. Désespérée, elle prend le premier train pour la campagne et, sur un malentendu, se fait embaucher comme gouvernante chez un couple de charmants excentriques. Micro-ondes, fer à repasser, aspirateur, Samantha va découvrir un monde inconnu peuplé d’objets étranges. Et comprendre qu’on peut avoir 168 de Q.I. et ne pas savoir mettre en route une machine à laver. Mais, surtout, Samantha va réaliser, entre deux tournées de lessive, que le bonheur est peut-être dans le pré…


Mon avis …

C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé l’écriture de Sophie Kinsella, la reine de la chick-lit, et que j’ai découvert une autre de ses héroïnes : Samantha. Car ce qui fait la force et la réussite des romans de l’auteur, ce sont avant tout ses héroïnes, qui sont toujours très drôles sans être niaises. En effet, Samantha est avocate dans l’un des cabinets les plus prestigieux de Londres. Sa vie est dévouée à son travail, et elle n’a donc aucune vie sociale, ni même aucun jour de repos. Samantha va, malgré tout, devoir renoncer d’un seul coup à cette vie qu’elle aimait tant, à ses ambitions professionnelles, pour devoir s’isoler à la campagne. De malentendu en malentendu (Sophie Kinsella joue toujours beaucoup sur les malentendus, de quoi faire mourir de rire le lecteur !), Samantha va devoir travailler comme bonne à tout faire chez un couple de personnes âgées.

J’ai énormément rigolé, comme toujours avec les romans de l’auteur, car Samantha est juste unique en son genre. Elle ne sait pas faire cuire un oeuf, allumer un four ou une machine à laver, et la voir essayer de s’en sortir malgré tout en tant que bonne à tout faire, et surtout cacher la vérité à toutes les personnes qu’elle rencontre était extrêmement drôle. J’ai beaucoup aimé tous les personnages du romans, tous très attachants dans leurs rapports avec Samantha (le jardinier et sa maman, le couple qui emploie Samantha, etc.).

Le message transmis par le roman m’a également beaucoup plu. Samantha réalise en effet que l’argent ne fait pas toujours le bonheur, et elle réalise qu’elle n’était finalement pas heureuse ni épanouie en ne vivant que pour son travail. En découvrant cette nouvelle vie, elle va devoir faire le point sur sa vie, sur les changements qu’elle constate en elle-même depuis qu’elle a quitté Londres, mais aussi sur son épanouissement personnel. On n’évite pas le cliché de la fin, mais peu importe, car l’histoire en elle-même a su vraiment me plaire de bout en bout.

Ce roman est sans aucun doute un des plus réussis de Sophie Kinsella. Pour avoir lu Poppy Wyatt est un sacré numéro il y a quelques mois, je constate que Samantha, bonne à rien faire est plus réussi sans aucune hésitation, car le roman ne comporte aucun temps mort, et on dévore cette histoire du début à la fin. (Je ne le comparerais pas à Très chère Sadie qui a toujours ma préférence et qui se différencie des autres romans de l’auteur, selon moi, en raison du côté très touchant de l’histoire).

J’admire réellement cette auteur car elle réussit toujours à nous passionner avec une histoire a priori simple, mais qui contient des scènes incroyablement cocasses et inattendues. Elle réussit toujours à inventer des situations plus dingues que les précédentes, des héroïnes toujours plus attachantes et maladroites.. Les page défilent les unes après les autres. Quel talent !


Pour résumer …

Comme toujours avec Sophie Kinsella, une héroïne intelligente mais maladroite, des scènes drôles et des malentendus hilarants. Dévoré en deux jours à peine, Samantha, bonne à rien faire est un vrai remède contre la déprime, et restera pour moi un des meilleurs romans de l’auteur.

Ma note : ★★★★★★

Publicités

15 réflexions au sujet de « Samantha, bonne à rien faire – Sophie Kinsella »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s