Fantastique / SF

Phaenix, tome 1 : Les cendres de l’oubli – Carina Rozenfeld

phaenix-01-les-cendres-de-loubli

Je suis souvent très attirée en premier par les couvertures des livres, et ce fut tout à fait le cas pour Phaenix. Il faut dire que l’on voit rarement une couverture si particulière et si belle, et le résumé m’a laissé penser que cette histoire serait d’une poésie et d’une beauté incroyable. Je me suis donc plongée dans le premier tome de cette saga avec beaucoup de curiosité, malheureusement, j’en ressors vraiment déçue.

Résumé …

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l’oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s’unir dans un amour pur et éternel…

Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes sœurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis… Aujourd’hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d’université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu’à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s’ils la connaissaient depuis toujours… Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S’ouvriront alors les portes d’une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.


Mon avis …

J’ai tendance à considérer, après avoir terminé ma lecture, que le résumé aurait largement suffit. Car au final, 435 pages pour nous apprendre tout ce que l’on savait déjà. Soit je suis incroyablement douée pour deviner la fin, soit tout était terriblement prévisible au cours de cette lecture, et dans ce cas là, je trouve qu’il est vraiment dommage de ne pas avoir exploité cette histoire comme elle aurait pu l’être.

Le concept du Phaenix nous est annoncé dans le résumé, en nous faisant comprendre que deux âmes soeurs se complètent pour former ce Phaenix, et tout au cours de la lecture, ce concept si intriguant n’est ni expliqué, ni vraiment développé. Le personnage principal, Anaïa, va pendant toute la durée du tome, essayer de comprendre qui sont les deux jeunes garçons qui se battent pour elle chaque jour au lycée. J’ai très rapidement compris leur rôle, leur véritable « identité », même si tout cela me semblait vraiment abstrait, et que rien n’est au final expliqué.

L’intégralité du tome est très jeunesse, tout se passe au lycée, et à notre époque. J’avoue avoir du mal à m’être vraiment plongée dans l’histoire, car entre les statuts facebooks et les discussions entre lycéens, je n’ai pas du tout su être captivée ni intéressée par l’ensemble de l’histoire.

C’est réellement dommage que l’auteur se soit contentée de nous développer le quotidien de Anaïa sans réellement faire aboutir la base même de sa saga : le Phaenix. Pourtant, j’ai clairement beaucoup aimé la poésie présente dans les rares moments où Anaïa réalise la fusion qui peut se produire avec son « âme soeur ». La prévisibilité de tout le tome saute aux yeux et on ne peut qu’en ressortir déçu par tant de mystère et si peu de surprise au final. J’ai le tome 2 dans ma PAL, je ne suis même pas certaine de vouloir lire la suite, j’ai l’impression que je m’attends déjà à tout, et même la fin du tome n’a pas su me surprendre ..


Pour résumer …

Le concept du Phaenix aurait pu être intéressant s’il avait été expliqué et si l’auteur ne s’était pas contentée de développer en 430 pages le simple contenu du résumé.. De plus, je n’ai pas su me passionner pour la vie de lycéenne du personnage principal. C’est une déception pour moi.

Ma note : ★★☆☆☆☆

Publicités

11 réflexions au sujet de « Phaenix, tome 1 : Les cendres de l’oubli – Carina Rozenfeld »

  1. Mince, c’est dommage!! Mais c’est vrai que je suis d’accord sur le fait que le résumé mais aussi le titre nous apprennent tout sur l’histoire…Je lirai quand même le tome 2 car j’ai apprécié et le tome 2 serait bien meilleur que le premier!

  2. Je comprends ce que tu veux dire, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est dommage : le tome 2 est, à mon sens, bien meilleur. Je les ai lus l’un à la suite de l’autre quand j’étais coincée à l’hôpital et, du coup, je ne me suis pas vraiment posé de question. Enfin, que veux-tu, on ne peut pas tout aimer… J’espère que ta prochaine lecture te plaira mieux 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s