Jeunesse

Le Monde de Charlie – Stephen Chbosky

dkdk

Je n’étais pas très attirée par ce roman à la base, mais la sortie du film m’a beaucoup tenté, et j’ai donc décidé de lire le roman avant de voir le film. Je l’ai donc lu en ebook, car comme je n’étais pas certaine d’aimer ce roman, je ne voulais pas prendre le risque de l’acheter en papier. Je dois bien avouer que mon pressentiment s’est confirmé puisque je n’ai pas été convaincue par cette lecture.

Résumé …

Au lycée, où il vient d’entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Pour son prof de Lettres, c’est sans doute un prodige ; pour les autres c’est juste un « freak ». En attendant, il reste en marge, jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : le voilà entré dans la danse…et tout s’accélère.


Mon avis …

Je m’attendais à une lecture très jeunesse, et pourtant, les sujets abordés dans Le monde de Charlie ne le sont pas tellement : la drogue, l’alcool, les violences et agressions.. tout y passe. En effet, nous suivons le personnage de Charlie qui, a 16 ans, découvre le lycée et toutes les sorties qui l’accompagnent. Pourtant, Charlie est un personnage assez étrange, puisqu’il ne ressemble pas du tout aux autres jeunes de son âge. Il analyse tout ce qu’il vit comme un enfant qui découvre le monde, et je dois bien avouer que le décalage entre les découvertes de Charlie et son âge assez avancé m’a beaucoup perturbée.

D’un côté, les sujets abordés justifient que l’âge de Charlie soit de 16 ans, mais d’un autre côté, sa manière de s’exprimer (extrêmement simple malgré sa capacité d’analyse assez développée) ne correspond pas du tout à un garçon de 16 ans. J’ai trouvé très exagérée la manière dont l’auteur nous offre un catalogue de « découvertes » de lycée, dont Charlie n’a jamais entendu parler, alors qu’à moins de n’avoir pas vécu en société, tout garçon de 16 ans connait..

C’est réellement l’âge de Charlie qui m’a posé problème dans ce livre puisque je n’ai pas du tout compris l’innocence avec laquelle Charlie observe les choses se passer et semble s’étonner de tout ce qui l’entoure. Sans aucun doute, son personnage ne correspond pas du tout à un garçon de 16 ans, et j’aurais davantage apprécié le roman s’il avait été d’un point de vue d’un garçon plus jeune je pense. Cependant, les thèmes abordés sont clairement assez adultes, et j’ai trouvé assez important d’en parler, mais tout a été un peu trop survolé, des sujets comme l’homosexualité, la drogue ou les violences ne devraient pas être traités ensemble si rapidement, puisqu’on a réellement l’impression que l’auteur nous en offre un catalogue dans lequel il était impossible d’en rajouter tellement le nombre en devenait impressionnant.

J’ai beaucoup aimé les analyses que Charlie portait sur les différents sujets, puisque sa manière de les aborder était à chaque fois très réfléchie, et presque expliquée de manière philosophique. Son recul sur tout ce qui se passe autour de lui est assez plaisant à la lecture, mais la révélation de fin n’explique, selon moi, pas vraiment sa naïveté dans toutes ses réactions, et son expression un peu trop simpliste pour un garçon de son âge. J’ai d’ailleurs trouvé cette « révélation » assez inutile, puisque venue de nulle part, et encore une fois, pas du tout développée malgré la gravité du sujet. J’aurais clairement préféré un personnage moins naïf pour son âge, mais des sujets abordés avec plus de développements.


Pour résumer …

La naïveté et l’innocence de Charlie, si elles peuvent être touchantes, ne m’ont pas du tout semblées crédibles pour un garçon de son âge, et ce livre ne m’a donc pas du tout convaincu puisqu’il nous offre, en plus, un catalogue de sujets importants sans les traiter en profondeur.

 Ma note : ★★☆☆☆☆
Publicités

7 réflexions au sujet de « Le Monde de Charlie – Stephen Chbosky »

  1. Eh bien… Moi j’ai adoré ! Alors que le film m’a laissé totalement de marbre.
    Je trouve également que l’âge de Charlie et sa façon de s’exprimer reste cohérente… Car j’ai été comme lui, à son âge. Et j’avoue qu’on se met bien plus facilement à sa place et le comprend bien mieux quand on lui ressemble 🙂 Et ça peut être un fossé quand ce n’est pas le cas.
    J’ai beaucoup aimé la légèreté que j’y ai retrouvé malgré les sujets explorés. Je pense qu’un cadre plus sérieux m’aurait fait décamper.

  2. Je n’ai absolument pas été convaincue par le film, et je ne pense pas lire le livre, du coup. Ta chronique me rassure, je ne rate surement pas grand chose 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s