Contemporain

La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry – Rachel Joyce

9782266226257_1_75

Dans le cadre de mon partenariat avec Pocket, j’ai eu l’opportunité de recevoir ce roman lors de sa sortie chez eux. J’en ai été vraiment ravie car je l’avais déjà repéré depuis assez longtemps chez France Loisirs, et cela m’a permis d’enfin découvrir cette histoire qui m’intriguait beaucoup lors de sa sortie chez Pocket.

Résumé …

Jeune retraité à la vie bien rangée, malmené par une épouse exaspérée par le moindre de ses gestes, Harold Fry reçoit un matin une lettre de Queenie, une vieille amie perdue de vue qui lui annonce sa mort prochaine. Une lettre à laquelle Harold s’empresse de répondre mais qu’il ne postera jamais. Mû par l’intuition qu’il doit remettre cette lettre en main propre à son amie et que, tant qu’il marchera, elle vivra, sans boussole ni carte, sans téléphone ni chaussures de marche, Harold entame une traversée de près de 1 000 km à travers l’Angleterre. L’occasion pour lui de réfléchir sur sa vie : son enfance douloureuse entre un père alcoolique et une mère absente, sa relation avec sa femme, Maureen, et leur première rencontre, ses rendez-vous manqués avec son fils David, sa vie professionnelle ratée, l’alcool, Queenie… Le destin d’un homme ordinaire prêt à traverser à pied un pays tout entier sur la seule certitude qu’il peut par ce geste sauver son amie.


Mon avis …

J’avais été très intriguée par cette histoire, et en effet, nous suivons Harold, un homme assez âgé, qui décide de partir, sur un coup de tête, rejoindre une de ses anciennes amies avec laquelle il a perdu le contact. Cette dernière est mourante, et il part alors à pied pour un trajet de 1000 km avec un seul espoir : réussir à la rejoindre et la garder en vie pendant sa marche.

Un message d’espoir et de foi est très présent dans ce livre. Harold considère que même si quelque chose semble impossible, cela ne signifie pas qu’elle n’est pas réalisable, et cette longue marche va lui permettre de faire un point sur sa vie, de regarder en arrière, et de se demander s’il a eu la vie qu’il souhaitait. J’ai beaucoup aimé toutes les remises en question qui s’opéraient chez Harold, mais aussi tous ses doutes, ses angoisses, ses regrets..

Certains chapitres nous permettent de vivre cette aventure du point de vue de sa femme qui est restée chez eux, ne comprend pas vraiment la démarche de son mari, et se retrouve d’un seul coup livrée à elle même, dans une solitude qu’elle n’avait pas vu venir. J’ai beaucoup aimé également tous ces passages, car au final les deux personnages ont à peu près les mêmes souvenirs, les mêmes questionnements, et cette marche et l’absence d’Harold va vraiment leur permettre de faire un point sur leur vie passée ensemble et sur les sentiments qu’ils éprouvent encore l’un pour l’autre.

L’ensemble du livre m’a cependant paru assez long, car la marche est forcément longue vu le nombre de kilomètres parcourus, et même si j’ai trouvé intéressant le fait de vivre cela avec Harold, j’avoue m’être assez souvent ennuyée. Cependant, je dois bien avouer que les rencontres qu’il a pu faire ont réussi à chaque fois à raviver mon intérêt. Cette marche est effectivement riche en rencontres et en moments de galères, et c’est ce qui la rend si unique.

Ce fut un livre agréable, bien qu’il n’ait pas su conserver mon intérêt de façon égale tout au long de ma lecture. J’ai cependant trouvé cette marche entreprise par cet homme âgé assez étonnante, et ce livre m’a permis de rigoler bien souvent, mais également d’être émue par des moments très touchants sur la vie et les relations humaines, mais aussi sur la mort.


Pour résumer …

Des longueurs trop présentes, mais une belle histoire étonnante et émouvante sur les relations humaines, les regrets et la vieillesse mais aussi sur la possibilité de réussir quelque chose si on le veut vraiment.

Ma note : ★★★☆☆☆

Publicités

7 réflexions au sujet de « La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry – Rachel Joyce »

  1. Je suis contente que tu ai aime. Ils ont enfin raccourci le titre francais! J’avais beaucoup aime pour ma part. Je vois ce que tu veux dire avec les longueurs. Peut etre que c’etait fait expres, un peu comme a la Jack Kerouac avec sur la route ou parfois on a un peu la monotonie. Je ne sais pas. Moi j’etais a fond avec Harold en tout cas. Go go Harold! J’ai trouve le livre dans l’ensemble tres touchant et meme si certains passages etaient un peu moins bien ou longs, c’etait une tres bonne lecture pour moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s