Fantastique / SF

Attirance, tome 1 : Le Baiser des sirènes – Anne Greenwood Brown

IMG_20140408_101144

Ce livre m’intriguait beaucoup depuis sa sortie, mais j’avais un petit peu peur de son contenu peut-être jeunesse ou superficiel. Pourtant, je lis très peu sur les sirènes et j’avais envie de voir ce que pouvait donner ce roman. J’ai donc profité de le trouver en occasion chez Gibert Joseph en décembre dernier pour le faire rejoindre ma PAL, et c’est à l’occasion du challenge Livradeux pour Pal’addict que Kim l’a sorti de ma PAL !

Résumé …

Calder White vit dans les eaux sombres du lac supérieur. Il est le seul mâle d’une fraterie de sirènes. Pour survivre, les sirènes n’ont d’autre choix que de se nourrir d’énergie vitale humaine donc de tuer. Mais Calder est convaincu qu’une autre manière de survivre est possible. Il veut arrêter de tuer et se « sevrer ». Il va faire la rencontre de Lily,une humaine et il va devoir faire un choix cornélien entre cet amour naissant et le clan de sa famille de sirènes…


Mon avis …

Je ressors de cette lecture avec un avis assez mitigé. J’ai beaucoup aimé me plonger dans cet univers marin, avec les sirènes et les tritons, et un personnage principal très sympathique. Il faut d’ailleurs souligner que c’est rare qu’un livre se concentre sur un personnage masculin, et j’ai beaucoup aimé ce changement.

J’ai été incontestablement surprise par la manière dont le personnage principal vit sa vie de triton et d’humain en parallèle, je pensais vraiment que tout se passerait dans l’eau, alors que la grande majorité du livre se passe en réalité à la surface, puisque Calder peut se transformer et retrouver des jambes afin de vivre à la surface. Ces descriptions de la transformation, de la vie sous l’eau m’ont vraiment passionnées, mais elles sont quand même assez peu nombreuses au final, et les passages à la surface n’ont pas grand chose d’original si on excepte les difficultés qu’ont les sirènes à être entourées de monde, à se passer trop longtemps du contact de l’eau, à entendre les pensées des animaux, etc. J’ai apprécié aussi le fait que les sirènes ne sont pas aussi gentilles qu’on pourrait le croire, mais qu’il y ait un véritable instinct meurtrier qui soit très présent dans le roman.

L’intrigue relative au père de Lily ne m’a pas spécialement intéressée, et le choix de Calder vis à vis de cette vengeance et de son dilemme avec Lily est d’une prévisibilité incroyable. Malgré tout, j’ai bien aimé leur rapprochement, même si je constate quand même un manque d’approfondissement certain dans l’ensemble de ce premier tome. La fin est, selon moi, un peu brouillon voire confuse. Je n’ai pas tout compris et j’ai trouvé que l’ensemble était expédié assez rapidement.

Mon intérêt s’est donc malheureusement atténué au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture. J’ai quand même passé un moment sympathique, car c’est un livre très divertissant. Je ne suis pas certaine d’avoir envie de lire la suite, mais si j’en ai l’occasion, je le ferai sans doute afin de voir si elle peut davantage me convaincre.


Pour résumer …

On découvre l’univers des sirènes avec beaucoup d’intérêt, et les descriptions à ce sujet m’ont vraiment passionnées. Malheureusement, elles sont trop peu nombreuses et l’ensemble en devient un peu banal. De plus, l’intrigue principale perd de son intérêt au fur et à mesure de la lecture et la prévisibilité du récit m’a gênée.

Ma note : ★★★★☆☆
(12/20)

Publicités

9 réflexions au sujet de « Attirance, tome 1 : Le Baiser des sirènes – Anne Greenwood Brown »

  1. J’ai aussi lu ce livre : j’avais en effet très envie de le lire ! Je n’ai pas été aussi déçue que toi mais je suis tout de même d’accord avec toi sur certains points comme le fait que les transformations sont peu présentes et que les choix de Calder soient trop prévisibles !^^

  2. Je suis sceptique par ce livre … J’ai à la fois envie de découvrir l’univers des sirènes, mais en même temps je craignais le côté simpliste / prévisible. Je vais continuer de le regarder passer pour le moment du coup !

  3. Je l’ai lu aussi et j’ai apprécié le fait qu’il se lise facilement. J’ai bien aimé le côté mythologique des sirènes et aussi le fait de les voir sous un jour différent: méchantes et meurtrières. Après c’est sûr : ce n’est pas un roman qui restera gravé dans ma mémoire, mais ça fait passer un bon moment et moi c’est tout ce que j’en attendais 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s