Jeunesse

La décision • Isabelle Pandazopoulos

IMG_20140502_125122

Depuis sa sortie, j’ai très envie de lire ce roman. La collection Scripto est, pour moi, un gage de qualité dans la littérature jeunesse, car c’est une collection dont j’ai lu énormément de livres quand j’étais bien plus jeune, et j’ai trouvé que les sujets étaient toujours traités avec beaucoup d’intelligence. Pourtant, c’est en étant plus âgée que j’ai décidé de lire ce roman et j’avais hâte de savoir si j’allais être aussi réceptive par les publications de cette collection que quand j’étais plus jeune.

Résumé …

En plein cours de maths, Louise, jeune fille sans histoires, excellente éléve de Terminale S, a un malaise. Samuel, le délégué, l’accompagne aux toilettes. Du sang s’écoule, Louise ne répond plus. Hémorragie ? Suicide ? En fait, la jeune fille a accouché. Elle ne savait pas qu’elle était enceinte, mais elle a donné naissance à un petit garçon de 3,3 kg. Pourtant, Louise affirme qu’elle n’a jamais couché avec personne… Alors que s’est-il vraiment passé ? En état de choc, la jeune fille ne peut accepter la réalité. Pourtant, il lui faut décider du sort de son enfant : le garder ou le confier pour adoption. Elle n’a que quelques semaines. Et un long chemin à faire…


Mon avis …

Voilà un avis très difficile à écrire. J’ai eu un ressenti très étrange avec ce livre : je suis passée par toutes les émotions. Le début m’a passionnée, captivée, stressée, angoissée. Je me suis tournée vers ce livre parce que le sujet du déni de grossesse m’intrigue énormément et qu’il est malheureusement trop peu traité. En débutant ce livre, j’ai donc immédiatement été plongée dans le vif du sujet : cette jeune fille qui accouche dans les toilettes de son lycée, alors que rien ne laissait présager qu’elle était enceinte. Choquant et en même temps tellement étrange, difficile à imaginer et à comprendre. J’avais, en débutant cette lecture, une envie de savoir, cette envie de comprendre ce phénomène, et malheureusement c’est ce qui m’a manqué d’un point de vue général dans cette lecture.

D’un côté, j’ai trouvé doublement intéressant le fait que le sujet soit traité dans un roman pour adolescents. Ca rend le livre encore plus important justement, plus intéressant. Mais d’un autre côté, ça a aussi contribué au fait que je n’ai pas retrouvé le développement que j’attendais concernant ce sujet. J’attendais bien plus d’explications, et j’ai vraiment cru au début que j’allais les trouver. En effet, le début du roman ne nous place pas du tout du point de vue de Louise, mais au contraire de son entourage, des personnes extérieures, ce qui fait encore plus réaliser à quel point personne n’avait vu cela arriver. Le sujet est donc abordé d’une manière encore plus forte, car même si Louise nous semble un peu lointaine, qu’on observe tout ceci d’un point de vue extérieur, on comprend nous aussi que cet évènement est absolument incompréhensible et inattendu.

J’ai tout de suite aimé le fait que des adultes soient les narrateurs de l’histoire, le corps médical, le corps enseignant, et les parents. Je me suis davantage retrouvée en eux que dans les camarades de Louise, sans doute à cause de mon âge. J’ai donc été très déçue quand j’ai compris que c’était seulement le début, ou presque, qui nous faisait partager les pensées des adultes, et que le reste du roman serait, du coup, bien plus adolescent. Je n’ai pas aimé le changement d’écriture que l’auteur met en place en fonction des personnages qu’elle fait s’exprimer. J’ai trouvé que cet effet de style était de trop, et ça m’a incontestablement gêné, surtout parce que je n’ai pas réussi à m’attacher à ces adolescents, à leur manière de s’exprimer parfois, de penser aussi. Je suis un peu déçue que le sujet, bien qu’il touche une adolescente, n’ait pas été davantage exploité, approfondi, et pour cela, je pense que le point de vue des médecins notamment auraient du être plus nombreux.

Ce livre est court, et pourtant, j’ai trouvé le milieu du livre trop long, presque ennuyeux. Imaginez ma déception après avoir dévoré le début de ce roman, après avoir eu autant d’attentes, et autant de questions qui ne trouvaient pas leurs réponses, puisque Louise ne sait pas elle-même, bien sur, ce qui lui est arrivé. J’ai eu du mal à la comprendre, à m’identifier à elle, à être à l’aise avec ce personnage. Pourtant, la fin est absolument bouleversante, déchirante, même si elle semble incontestablement attendue et inévitable, j’ai été vraiment très touchée par cette fin, et par cette jeune fille qui n’arrive pas à jouer un rôle qu’elle n’a pas voulu, à accepter un enfant qu’elle n’a pas attendu, pas souhaité.

C’est un livre très intéressant, parce qu’il traite d’un sujet assez méconnu, et d’autant plus parce qu’il l’évoque chez une jeune adolescente, et pose donc toutes les questions de la maternité à cet âge-là. J’en attendais néanmoins davantage quant à l’approfondissement du déni de grossesse en lui-même, médicalement et psychologiquement parlant, et je n’ai pas réellement été intéressée par une grosse partie du livre, trop adolescente, et dont le personnage principal ne m’a pas vraiment attendrie.


Pour résumer …

Un sujet délicat, celui du déni de grossesse chez une jeune adolescente. Il est poignant et déchirant de suivre cette jeune femme essayer de jouer un rôle qu’elle n’a pas souhaité, d’apprendre à aimer un enfant qu’elle n’a pas attendu, et en même temps assez frustrant de ne pas comprendre davantage ce phénomène. Le début et la fin m’ont passionnée, mais le milieu du livre m’a plutôt ennuyé, car j’en attendais davantage.

Ma note : ★★★★☆☆
(13/20)

Publicités

15 réflexions au sujet de « La décision • Isabelle Pandazopoulos »

  1. Je te rejoins sur ta critique, les passages ou les ados s’expriment me laisse perplexe. Je préfère largement les chapitres du côté des adultes. Mais quoi qu’il en soit, c’est un sujet délicat et encore bien méconnu chez les jeunes. C’est une histoires déchirante et passionnante, même si comme tu le dis si bien, le final est attendu.
    J’ai tout de même était surprise et j’ai adoré ce livre.

    1. Je pense que notre âge doit y être pour quelque chose, sans doute ce livre doit absolument parler aux plus jeunes, et transmettre un message d’autant plus fort. Malgré tout, ça reste donc un livre très intéressant effectivement, dommage que nous n’ayons pas vraiment apprécié certains passages plus adolescents..

      1. Ah oui on est dans la même tranche, je reçois 22 dans 1 mois et demi 🙂
        Je pense que c’est un livre qui doit correspondre aux 14-16 ans plutôt!

      2. Oui voilà, je me doutais qu’on avait à peu près le même âge ^^ Du coup, je pense vraiment que la collection Scripto s’adresse aux 11-16 ans, et doit être lue par le plus grand nombre de cette tranche d’âge car leurs livres sont vraiment intéressant je trouve!

  2. J’adore la collection scripto, leurs livres sont souvent bien adapté à la tranche d’âge qu’ils visent, dommage que ça ne t’ai pas plu plus que ça (mais comme tu as quelque années de plus, ça me plaira peut-être plus ). Je ne l’ai pas lu mais c’est vrai que les avis sont plutôt mitigés… donc je ne sais pas.

  3. Han dommage pour le point de vue des adolescents ! Par contre le fait que ça soit les adultes qui narre au début l’histoire c’est vraiment hyper intéressant !
    Alors je sais pas trop si je vais le lire ou non.

  4. J’avais hésité entre celui-ci et Cher inconnu, qui parle de la maternité adolescente. Finalement j’ai pris Cher inconnu, mais je pense quand même lire La décision, car, comme toi, le sujet m’intéresse et je trouve aussi qu’il est peu traité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s