Historique

Les Suprêmes • Edward Kelsey Moore

IMG_20140512_190631

Avant tout, je tiens à remercier les éditions Actes Sud pour m’avoir permis de lire ce roman. Dès sa sortie, il m’a immédiatement intéressée et je voulais absolument le découvrir, car je sentais qu’il contenait de très belles promesses, et j’espérais vraiment qu’il soit à la hauteur de mes espérances.

Résumé …

Elles se sont rencontrées dans les années 1960 et ne se sont plus jamais quittées : tout le monde les appelle « les Suprêmes », en hommage au célèbre groupe des années 1970. Complices dans le bonheur comme dans l’adversité, ces trois irrésistibles « quinquas » afro-américaines aussi puissantes que fragiles ont fait d’un des restaurants de leur petite ville de l’Indiana longtemps marquée par la ségrégation leur quartier général où, tous les dimanches, entre commérages et confidences, rire et larmes, elles élaborent leurs stratégies de survie et se gavent de poulet frit. Rendez-vous avec vos futures meilleures amies…


Mon avis …

Ce roman a tenu toutes ses promesses, c’est le moins que l’on puisse dire. J’ai été emballée par cette histoire du début jusqu’à la fin. Ne vous y trompez pas, il est assez court (300 pages) mais la police d’écriture et les pages très remplies font que ce roman est finalement assez développé et assez conséquent à lire (je l’ai lu en 4 jours en ayant la sensation de le dévorer).

J’avais, en le commençant, le sentiment qu’il allait ressembler à La couleur des sentiments, qui est un de mes livres préféré, et c’est vrai qu’il s’en rapproche, surtout en raison de l’humour présent. Car ce roman, malgré ce qu’il laisse présager, ne traite pas réellement de la discrimination raciale comme pouvait le faire La couleur des sentiments. Le contenu du roman est ici tout autre, et c’est également ce que j’ai aimé, même si j’ai apprécié retrouver ce cadre par moments, puisque les personnages évoluent dans une ville où la ségrégation raciale a laissée ses marques. J’ai été très agréablement surprise par l’histoire que nous offre l’auteur, et je me suis tout simplement sentie bien en le lisant.

Les suprêmes, c’est l’histoire d’un groupe de femmes, 3 amies, et de leur vie. On découvre leur présent et leur passé, les liens qui les lient, leurs caractères très différents, leurs problèmes respectifs (la liaison d’un mari, le deuil d’un enfant, la maladie..). Il y a dans ce livre un contraste assez saisissant entre l’humour omniprésent et les aspects plus difficiles de la vie. Je me suis attachée à ces trois femmes comme si je les connaissais depuis toujours. J’ai appris à les aimer malgré leurs défauts, et j’ai aimé découvrir cette petite communauté, et leurs réunions Chez Earl.

On suit les personnages avec beaucoup d’intérêt quand bien même rien de particulièrement incroyable ne se produit, ou aucune intrigue phénoménale n’intervient. On a tout simplement envie de faire partie de leur vie, nous aussi, et de suivre leur petit quotidien qui se révèle à la fois drôle et assez passionnant. L’auteur a même réussi quelque chose de très fort, puisqu’il intègre des « fantômes » qui communiquent régulièrement avec Odette, et que cela ne m’a absolument pas gênée tellement ces scènes sont cocasses, alors que je suis quelqu’un qui a beaucoup de mal à admettre l’abstrait (d’où mes difficultés à apprécier Le pavillon des pivoines ou Juste après). Mais ici, quel talent! L’humour prime sur tout, et on ne peut que s’attacher à tous ces personnages et à ce qu’ils vivent.

C’est un premier roman merveilleux, qui m’a fait passer un moment inoubliable. J’ai eu un pincement au coeur en quittant Odette, Clarice et Barbara Jean, mais j’ai été ravie d’apprendre que l’auteur travaille sur une suite. Si cela se confirme, je ne peux que m’en réjouir, et je serai bien évidemment au rendez-vous. Je ne peux que vous conseiller Les suprêmes qui est un roman passionnant et assez unique en son genre.


Pour résumer …

Un roman magnifique, avec des personnages si attachants qu’ils en deviennent assez inoubliables. Un livre qui contient autant d’humour que d’aspects plus dramatiques, mais qui est écrit avec un tel talent que l’on sourit pendant toute notre lecture. Une lecture originale, qui illumine notre quotidien.

Ma note : ★★★★★★
(19/20)

Publicités

14 réflexions au sujet de « Les Suprêmes • Edward Kelsey Moore »

  1. Je ne connaissais pas du tout je l’avoue mais tu me donnes vraiment très envie. Ca semble un roman fascinant et je suis curieuse de découvrir les personnages. Merci pour l’avis !

  2. Si tu as le temps de lire une autre recommandation, je pense que « Les intéressants » de Meg Wolitzer te plaira les mêmes raisons : l’accent est mis sur l’évolution des personnages, qui se retrouve pour évoquer leurs vies communes, c’est un grand brassage entre l’avenir avec ces décisions à prendre et les souvenirs des étapes marquantes. Ces personnages sont des caractères très développés et très réels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s