Cinéma

– Vu au cinéma : Nos étoiles contraires

218720

Nos étoiles contraires était l’une des adaptations de romans les plus attendues de cette année 2014. Ayant plutôt bien aimé le roman, sans pour autant qu’il m’ait bouleversée, j’attendais énormément de cette adaptation car j’étais assez persuadée qu’elle aurait le potentiel de davantage m’émouvoir que le roman. Sans attendre sa sortie officielle, j’ai été le voir en avant-première, et ce film fut une énorme claque, un de mes films préférés désormais sans aucun doute.

Date de sortie 20 août 2014 (2h5min)
Réalisé par Josh Boone
Avec Shailene Woodley, Ansel Elgort, Nat Wolff

Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d’un groupe de soutien pour les malades du cancer.

photo-Nos-Etoiles-contraires-The-Fault-in-Our-Stars-2013-2

J’ai pleuré pendant toute la durée du film, et j’ai été rassurée d’entendre l’ensemble de la salle sangloter pendant toute la séance. Ce film est absolument incroyable, et s’il m’avait manqué une certaine émotion pendant ma lecture du roman de John Green, l’interprétation incroyable des acteurs et les images elles-mêmes ont réussi à m’apporter cette émotion qui m’avait tant manquée, et à donner à cette histoire toute sa force émotionnelle, nous faisant réaliser à quel point John Green a écrit une histoire absolument magnifique.

Si j’ai beaucoup pleuré, je dois bien avouer également que j’ai beaucoup souri, avec ce sourire niais sur le visage en voyant les regards partagés par Hazel et Augustus. Les deux acteurs sont juste parfaits pour leurs rôles respectifs, et ils transmettent tellement à l’écran que je n’ai pas vu le film passer. J’aurais pu rester 2h de plus dans cette salle tellement j’étais prise dans l’histoire, tellement je vibrais avec elle.

photo-Nos-Etoiles-contraires-The-Fault-in-Our-Stars-2013-3

J’ai trouvé que le film mettait en valeur le livre, et cela pour la toute première fois. Habituellement, j’ai tendance à trouver que les films ne sont jamais vraiment à la hauteur du livre, car il est toujours difficile de tout reprendre, et de transmettre à l’écran ce que l’auteur voulait faire passer dans son roman. Mais cette fois-ci, ce fut le contraire. J’ai ressenti tellement de choses pendant ce film, j’en suis ressortie changée et bouleversée, ce que le roman n’avait pas réussi à provoquer chez moi. Je pense qu’il me manquait vraiment ce « plus » qu’apportent les images et la mise en scène d’un film.

J’ai vraiment, grâce à ce film, pris la mesure de l’importance de cette histoire, de sa portée, de tout le potentiel émotionnel qu’elle contient.  J’ai été totalement bouleversée par Nos étoiles contraires, par chaque petit instant de ce film, et je pense n’avoir jamais autant pleuré devant un film. Il est certain qu’il restera parmi mes films préférés et que je ne cesserai de le revoir tout au long de ma vie. Une histoire à ce point magnifique et triste est tellement rare et unique, je suis si heureuse d’avoir été la voir au cinéma, assister à ce talent fou des acteurs, et j’ai réellement eu l’impression qu’ils étaient faits pour interpréter Hazel et Augustus, et qu’aucun autre n’aurait pu leur donner vie mieux qu’eux. Ce film est une merveille.

the-fault-in-our-stars-movie-poster-201

Ma note : COUP DE COEUR. 

Advertisements

10 réflexions au sujet de « – Vu au cinéma : Nos étoiles contraires »

  1. J’ai failli le voir aujourd’hui mais il n’y avait qu’une séance et trop tard (20h55)… Je n’ai pas super aimé le livre, comme toi, je suis plutôt passée à côté de l’émotion véhiculée, j’espère du coup que j’aimerais le film autant que toi aussi ! 😀

  2. Je n’ai toujours pas lu le livre qui est dans ma PAL mais je suis aussi allée le voir au ciné. J’ai beaucoup aimé et pleuré d’ailleurs ahah mais à certains moments j’ai trouvé ce film assez « adolescent ». Bien entendu le livre est pour les ados c’est donc normal mais j’ai ressenti un léger décalage avec certains passages même si ça ne m’a pas empêché d’apprécier. Et je suis tombée sous le charme de Gus ^o^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s