Fantastique / SF

Le Passeur • Lois Lowry

10735997_383205281836498_972406523_n

Il y a très longtemps, quand je n’étais encore qu’une toute petite fille, j’ai lu L’élue, de Lois Lowry. Peu de souvenirs m’en restent, mais c’est en réalité un tome d’une saga : Le passeur. A l’occasion de la sortie de l’adaptation cinématographique du premier tome de cette saga, j’ai décidé d’acheter cette magnifique réédition de L’école des Loisirs et de me plonger enfin dans cette dystopie si célèbre qui est souvent citée comme la première dystopie écrite pour la jeunesse.

Résumé …

Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n’existent pas. Les inégalités n’existent pas. La désobéissance et la révolte n’existent pas. L’harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop âgées, ainsi que les nouveau-nés inaptes sont « élargis », personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c’est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l’oeil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d’une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu’il est unique. Un destin extraordinaire l’attend. Un destin qui peut le détruire.

Mon avis …

Le début fut un peu difficile puisque comme bien souvent dans les dystopies, on pénètre dans une société où tout est imposé, où les hommes n’ont plus de libre arbitre et où tout semble bien fade, sans vie. J’avais ressenti cela aussi en lisant Delirium, et j’ai vraiment eu le sentiment que Le passeur avait inspiré plus d’un auteur de dystopies actuelles. En découvrant le livre davantage et en tournant les pages, j’ai rapidement constaté la force de cet ouvrage qui est une lecture totalement à part et qui est, je crois, à faire lire à tous.

Je comprends parfaitement pourquoi L’école des Loisirs éditent Le passeur. Je trouve que c’est un livre très éducatif, avec un rôle très important de réflexion personnelle et il me semble également qu’il encourage à l’ouverture d’esprit, tout comme il fait réaliser l’importance de la transmission du savoir. Car c’est en réalité le personnage du Passeur qui va donner à cette histoire toute son originalité et faire prendre à cette dystopie un tournant si original. Cette manière dont il transmet à Jonas les souvenirs de l’humanité est tout simplement incroyable, bouleversante et j’ai eu l’impression de voir, moi aussi, défiler devant mes yeux toutes ces sensations que Jonas expérimente et qu’il n’avait jamais jusqu’alors pu connaitre. La découverte de ces souvenirs par Jonas va lui faire remettre en question toute sa vie, et il va réaliser la richesse de ce savoir qu’il possède désormais. Car comment vivre réellement sans connaitre la joie, le bonheur, la douleur, la tristesse, ou encore .. L’amour ? Tous ces sentiments qui font l’être humain sont au coeur de ce livre. Cette société fait peur, parce que le climat n’existe plus, parce que les couleurs ne sont plus. Et pourtant, Jonas va découvrir qu’il peut en être autrement.

Lois Lowry a écrit avec Le passeur une histoire unique et nous permet de réfléchir sur de nombreux sujets. Cette société qu’elle nous décrit est tout autant effrayante qu’elle permet de se rendre compte de l’importance du savoir au sein d’un groupe d’individus, sur le rôle de chacun de transmettre à son prochain et sur le caractère indispensable de la liberté. J’ai trouvé la fin un petit peu étrange, j’avoue avoir eu du mal à la comprendre, tout comme j’ai trouvé qu’il manquait peut-être des explications concernant l’Ailleurs, ou encore la disparition des souvenirs de Jonas au fur et à mesure de son éloignement. Ces informations manquantes ont fait naitre chez moi une petite incompréhension, mais je ne peux pas m’empêcher de reconnaitre que ce livre m’aura beaucoup apporté, que l’originalité de cette histoire est incontestable et qu’on ne ressort pas de cette lecture indemne, car elle nous ouvre l’esprit et encourage la réflexion chez le lecteur. C’est un livre très grand et important que je vous conseille de lire, à n’importe quel âge.

Pour résumer …

Lois Lowry a écrit avec Le passeur une histoire extraordinaire qui nous fait réaliser l’importance de la transmission du savoir. Difficile d’en ressortir indemne tout simplement car ce livre nous change et nous ouvre l’esprit tout autant qu’il encourage notre réflexion. Son rôle éducatif est incontestable et il est à lire par les plus petits comme par les plus grands.

Ma note : ★★★★★★
(19
/20)

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le Passeur • Lois Lowry »

  1. moi aussi j’ai adoré ce livre et comme toi la fin m’a beaucoup questionné. La suite « le fils » est sortie ce mois ci et j’ai hâte de me l’acheter. Peu être vais-je y trouver des réponses. De ce que j’ai compris on suivrait dans ce quatrième tome la mère de Gabriel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s