Contemporain

Vous parler de ça • Laurie Halse Anderson

32

La Belle Colère publie des livres qui m’attirent instantanément, et après avoir eu un coup de coeur absolu pour Dieu me déteste cet été, il était obligatoire que je lise Vous parler de ça qui semblait être un roman incontournable. Publié en 1999, ce roman reconnu et enseigné aux Etats-Unis, est enfin traduit en France et je ne pouvais tout simplement pas passer à côté.

Résumé …

En 1998, Laurie Halse Anderson, jusque-là auteur pour enfants, est réveillée par les sanglots d’une jeune fille. Dans la maison, ses enfants dorment à poings fermés ; c’est un cauchemar qui a réussi à la tirer du sommeil. Répondant au besoin de se vider l’esprit des pensées sombres qui s’y agitent, Laurie attrape un carnet et y couche le brouillon d’une histoire, celle d’une jeune fille qui ne parle plus depuis un terrible crépuscule d’été. Une fois sa mission accomplie, elle retourne se coucher. Laurie Anderson ne fit plus jamais ce mauvais rêve qui allait pourtant changer sa vie l’année suivante quand les notes seraient devenues un roman vendu à plusieurs millions d’exemplaires, un film hollywoodien (avec Kristen Stewart en 2004), de nombreuses nominations et récompenses, et plus de 30 traductions, Vous parler de ça n’est pas simplement un premier roman bouleversant. C’est un phénomène de société, c’est un sujet de conversation, c’est un étendard, c’est un livre capable de changer la vie de celles qui le lisent, et il est pour la première fois traduit en français.

Mon avis …

Ce roman a été un coup de coeur pour moi. Je ne pensais pas, en le commençant, qu’il me toucherait aussi profondément, et pourtant ce fut le cas. Avec ce roman, Laurie Halse Anderson réussit avec une justesse surprenante à parler de l’adolescence et de la souffrance. Vous parler de ça nous décrit la complexité de cette période de la vie, et l’impossibilité de s’ouvrir quand la souffrance est si forte qu’elle ne peut être exprimée.

Avec le personnage de Melinda, l’auteur nous parle du statut de victime à un âge où il est d’autant plus difficile de réussir à être entendu. Parce que l’on est incompris, parce que la méchanceté et la dureté des adolescents entre eux sont parfois sans scrupules et parce que personne n’a véritablement envie d’entendre le mal-être et la douleur des autres. J’ai été bouleversée par ce que traverse jour après jour Melinda, par la culpabilité qu’elle ressent et par cette coquille dans laquelle elle se renferme.

Ce roman nous fait réaliser à quel point l’entourage peut également jouer un rôle dans cette douleur enfouie, par l’ignorance dont il fait preuve, parce qu’il est plus facile de ne pas voir que rien ne va. Le personnage de Melinda m’a touchée en plein coeur, parce qu’on la voit souffrir en silence, essayer de survivre jour après jour sans but et puis, petit à petit, revoir la lumière. Le réalisme de ce que l’auteur nous décrit, tant au niveau des sentiments de Melinda, de ce qu’elle traverse et du quotidien adolescent est impressionnant et donne à ce roman toute sa force et son impact sur le lecteur.

Je crois que ce roman est très important, parce qu’il permet d’ouvrir les yeux davantage sur les personnes qui nous entourent, parce que je pense qu’il faut savoir entendre et ne pas ignorer la douleur des autres, parce que des milliers de Melinda existent autour de nous et qu’elles sont malheureusement trop nombreuses à se taire et à vivre avec cette part d’elles-mêmes qu’elles ne pourront jamais récupérer. Vous parler de ça fut pour moi un véritable coup de coeur mais aussi un coup de poing parce qu’il traite d’un sujet difficile avec une justesse sans pareille.

Pour résumer …

Parce que la douleur est parfois si forte qu’aucun mot ne réussit à être prononcé, et parce qu’il est tellement plus évident d’ignorer les souffrances des personnes qui nous entourent. Melinda est un personnage bouleversant et l’auteur réussit à décrire avec une telle justesse l’adolescence et le silence qu’une victime peut s’imposer qu’on ressort forcément de cette lecture différemment.

Ma note : ★★★★★★
(20/20) 

Publicités

23 réflexions au sujet de « Vous parler de ça • Laurie Halse Anderson »

  1. Ce roman est dans le top de ma wishlist depuis quelque temps. Malheureusement je n’ai toujours pas pu me le procurer, et je m’en mords les doigts parce que ta chronique me donne envie de le dévorer sur le champs!!

  2. Ce livre t’as vraiment touchée, transporter,résultat tu me donnes envie de courrir l’acheter meme si j’ai un peu peur d’en sortir boulversée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s