Contemporain

Un homme à distance • Katherine Pancol

10928584_423790797777946_863022297_n

Katherine Pancol est une auteur que je lis depuis de nombreuses années grâce à sa trilogie Les yeux jaunes des crocodiles, mais je n’ai finalement lu aucun autre de ses romans. J’en ai plusieurs dans ma PAL et c’est une auteur que j’ai envie de redécouvrir depuis un moment, et lorsque mon amie Aurélie m’a offert Un homme à distance pour Noël, j’ai décidé de lire ce petit roman épistolaire très rapidement. Merci à elle pour ce cadeau !

Résumé …

Ceci est l’histoire de Kay Bartholdi, un roman par lettres comme on en écrivait au 18ème siècle. Un inconnu écrit à Kay, libraire à Fécamp, pour lui commander des livres. Au fil des lettres, le ton devient moins officiel, plus inquisiteur, plus tendre aussi. Kay et Jonathan parlent de leurs lectures, certes, mais entament un vrai dialogue amoureux. Ils se font des scènes, des confidences, s’engagent peu à peu dans une relation que Kay, hantée par le souvenir d’une déchirure ancienne, s’efforce de repousser… Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es et comment tu aimes…semble dire ce roman de Katherine Pancol, auteur, entre autres, d’Embrassez-moi, J’étais là avant ou Les yeux jaunes des crocodiles.

Mon avis …

Dès le début du roman, j’ai tout de suite pensé à 84, Charing Cross Road de Helene Hanff que j’ai lu en 2013 et qui avait été une superbe découverte. Katherine Pancol s’est très clairement inspirée des lettres écrites par Helene Hanff dans les années 50 pour son propre roman. Aucune surprise de voir donc l’auteur être citée dans les remerciements, et cela m’a confortée dans cette idée que l’inspiration avait été réelle.

Cependant, j’ai largement préféré les lettres de Helene Hanff à celles imaginées par Katherine Pancol concernant l’échange qui s’installe entre Kay et Jonathan. Le début est assez intriguant, et petit à petit, l’un se confie à l’autre, et vice versa. On ressent l’envie de chacun d’en savoir davantage sur l’autre, et pourtant, j’ai trouvé qu’il manquait clairement un charme à leurs échanges, et il m’a semblé que les réactions et les écrits étaient parfois trop mis en scène, l’ensemble était un peu trop théâtral.

La révélation de fin ne m’a pas convaincue non plus. J’ai trouvé l’explication aux échanges un peu étrange, je n’ai pas réussi à comprendre véritablement où l’auteur voulait en venir, et les personnages ne m’ont, dans l’ensemble, pas vraiment convaincue. Je suis donc plutôt déçue par ce roman même si j’ai trouvé certains passages concernant la librairie vraiment drôles (cette cliente qui cherche L’écume des jours en demandant Légumes du jour!), et même certains de leurs échanges sont très jolis, les réflexions très intéressantes. Mais je ne pense pas que ce roman me marquera, d’autant plus que j’ai été déçue par le déroulement de l’histoire.

Je pense que je commence à avoir lu un assez grand nombre de romans épistolaires, et que forcément, les comparaisons sont inévitables. Celui-ci est peut-être celui qui m’a le moins intéressée parmi tous ceux que j’ai pu lire même si ce n’est pas une énorme déception, je ne peux pas nier que j’en attendais davantage et que j’en ressors donc avec un avis plutôt mitigé.

Pour résumer …

Katherine Pancol s’est très clairement inspirée de 84, Charing Cross Road, et je trouve que ce roman épistolaire est loin d’être convaincant. Je ne me suis pas attachée aux personnages, leurs échanges ne m’ont pas passionnée, et la fin m’a semblé très étrange même si certains passages sont drôles et intéressants. Une lecture assez mitigée au final.

Ma note : ★★★☆☆☆
(10/20)

Publicités

15 réflexions au sujet de « Un homme à distance • Katherine Pancol »

  1. Oh, bon bah on a pensé la même chose …Bon moi comme je te l’avais dis je n’avais pas aimé 84, Charing Cross Read, mais celui-ci ne m’a vraiment pas laissé un bon souvenir. J’espère que ta prochaine lecture sera meilleure 🙂

  2. Je partage ton point de vue pour ce livre ! Katherine Pancol est une auteure que j’apprécie de moins en moins au fur et à mesure que je la découvre… Par contre, j’avais bien aimé Et monter dans un immense amour (à lire si l’on est du genre romantique).

    Bonnes lectures 🙂

  3. Je l’ai lu il y a (très) longtemps. Je suis une amoureuse du genre épistolaire, et l’une de mes amies aime beaucoup Katherine Pancol, elle me l’a donc prêté (je raconte ma vie là?)… comme je le disais, je l’ai lu il y a longtemps, et ne m’en souviens pas… ce qui est très très mauvais signe, je pense. J’adhère moyen.

  4. J’aime beaucoup les romans épistolaire et je n’ia jamais lu de pancol.. et celui ci a l’air pitit.. alors pourquoi ne pas tenter ma chance ? Mais ensuite j’ai peur d’être décu et vu que c’est mon premier pancol

  5. Dommage qu’il ne t’as pas plus plu. Je l’ai dans ma PAL depuis un moment déjà donc à voir quand je le lirai mais pas de suite c’est sur. En plus, je n’ai rien lu de cette auteure et je ne suis pas sûre de commencer par celui-ci..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s