Contemporain

Je n’ai pas peur • Niccolo Ammaniti

10937535_425566560933703_2100401385_n

Ce roman date de bientôt 15 ans mais les éditons 10-18 l’ont réédité en fin d’année 2014 avec cette très jolie couverture qui m’a permis de remarquer ce livre et d’avoir envie de le lire. Je l’ai donc acheté et lu aussitôt, mais malheureusement je n’ai pas du tout apprécié cette lecture.

Résumé …

Il y a des souvenirs de jeunesse qui longtemps restent imprimés entre les parois de la mémoire, des souvenirs qui traversent la vie, baignant dans une aura particulière. Michele Amitrano a passé sa jeunesse dans le Sud italien, à Acqua Traverse, un tout petit hameau. Ses journées se partagent entre les repas de famille et les sorties avec ses camarades en culottes courtes des maisons alentour. Des jeux improvisés dans la campagne, des parties de football, des virées par monts et par vaux, sous la houlette de Rackam, le chef de bande, petit saligaud, imposant des gages tordus et pervers. C’est précisément à l’occasion d’un gage périlleux que Michele fera l’une des rencontres les plus surprenantes et inquiétantes de sa vie, celle d’un enfant enchaîné, tapi dans un trou, dans une maison abandonnée. Livre du souvenir, livre de l’enfance, Je n’ai pas peur est un texte réjouissant, tenant à la fois du genre policier et du récit initiatique. Aux tableaux successifs qui remplissent le quotidien d’une famille modeste italienne, Niccolo Ammaniti ajoute une sensibilité nostalgique ensoleillée, sans jamais tomber dans le pittoresque. Pas de grands effets, mais plutôt une simplicité à l’image de la vie dans le Sud, rehaussée par un lyrisme rocailleux.

Mon avis …

Entre ce roman et moi, ça n’a pas du tout fonctionné, à mon grand regret.. 230 pages difficiles à lire qui m’ont donné, à de nombreuses reprises, envie d’abandonner ma lecture. J’ai quand même souhaité le terminer, et même si la fin est assez choquante, ça ne permet vraiment pas de rattraper l’ensemble du livre et d’avoir un ressenti positif à son sujet.

Le plus gênant, c’est sans doute l’ambiance du livre. C’est loin d’être une lecture agréable, et j’ai eu l’impression que ce roman allait me faire voir la vie en noir pendant toute ma lecture. Ce livre est dérangeant par bien des aspects et je ne me suis jamais sentie à l’aise avec l’écriture, avec l’environnement dans lequel évolue Michele, ce petit garçon qui est le personnage principal du livre. Toute cette violence décrite dans le roman m’a beaucoup dérangée, et le fait que tout ceci gravite autour d’un garçon si jeune m’a encore plus mise mal à l’aise.

Je ne doute pas que l’auteur se soit inspiré de faits réels, mais la manière dont il a raconté cette histoire ne m’a pas touchée, ne pas pas plu. Tout est décrit avec beaucoup de froideur, et l’écriture en elle-même est très spéciale. Les phrases s’enchainent parfois sans transition, en changeant de lieu, d’époque, et j’ai été bien souvent perdue. J’ai l’impression que j’ai beaucoup de mal avec les auteurs italiens car ce n’est pas la première fois que je remarque que leur écriture est si spéciale.

Forcément, il est vraiment dur de voir cet enfant découvrir avec toute sa naïveté et son innocence la violence du monde, la dureté des adultes, même de ceux qu’il admire depuis son plus jeune âge. Sa rencontre avec Filippo est, quant à elle, très touchante parce qu’ils ont le même âge et l’impossibilité pour Michele de rester sans rien faire face à la souffrance de ce garçon est totalement compréhensible. En bref, c’est un roman que j’ai trouvé difficile et je suis contente de l’avoir terminé car ce fut une lecture tout sauf appréciable pour ma part.

Pour résumer …

L’écriture est très spéciale, j’ai eu beaucoup de mal à rester concentrée dans l’histoire et à tout comprendre parfois. De plus, l’ambiance du livre est dérangeante, malsaine et toute cette violence qui gravite autour de ce jeune garçon si innocent m’a beaucoup gênée. Je n’ai pas du tout aimé cette lecture en résumé.

Ma note : ★☆☆☆☆☆
(05/20)

Publicités

11 réflexions au sujet de « Je n’ai pas peur • Niccolo Ammaniti »

    1. Oui c’est ton avis qui m’avait convaincue d’ailleurs, comme quoi les goûts et les couleurs ^^ Mais ce n’est pas grave, je suis contente d’avoir pu me faire mon avis quand même, il me tentait depuis un moment 🙂

  1. Un roman ne peut pas plaire à tout le monde ! 😉 Au moins, tu auras la satisfaction de l’avoir lu jusqu’au bout ! 😉

    PS : Si ce sont tes photos pour les articles, je les trouve très belles ! 😉

    1. Tout à fait ! Merci beaucoup, ce sont effectivement mes photos pour toutes les chroniques. Les seules photos du blog qui ne sont pas de moi sont celles des articles de challenges, bilans, RDV, etc. 🙂 Mais j’aime beaucoup prendre en photo mes lectures pour ensuite illustrer ma chronique, ça donne un petit côté plus personnel aussi ^^

  2. Quel dommage que tu n’aies pas aimé! C’était un réel coup de cœur pour moi. Cette atmosphère particulière qui t’as tant dérangé m’avait percuté de plein fouet et avait eu un effet assez addictif sur moi. Comme quoi les goûts et les couleurs hein 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s