BD Adulte

Le bleu est une couleur chaude • Julie Maroh

10893463_427321007424925_707492432_n

Nul n’a pu passer à côté du film évènement « La vie d’Adèle », mais pour ma part, avant de le visionner (car je compte le faire), je souhaitais lire la bande-dessinée dont il est adapté.

Résumé …

Emma, une jeune femme, se rend chez les parents de son amie Clémentine. Ils l’attendent pour manger et elle doit aussi récupérer des affaires que lui laisse Clémentine, selon ses dernières volontés. En effet, Clémentine vient de décéder à l‘hôpital, des suites d’un problème cardiaque. Emma, sa petite amie, se remémore les dernières lignes écrites par Clémentine avant de mourir. Son amour si grand et si pur, elle ne cesse de lui répéter que c’était la plus belle chose de sa vie. Emma retrouve son journal intime dans la chambre et commence à le lire. Elle y raconte son quotidien, depuis l’époque du lycée. Emma découvre alors sa sensibilité et ses états d’âmes d’adolescents, comme jamais elle n’aurait pu le découvrir. Sa première rencontre avec un étudiant du nom de Thomas. En l’attendant dans la rue, Clémentine croise un couple de lesbienne, dont l’une des jeunes filles la regarde d’un regard bleu azur. Clémentine fait cette nuit là un rêve étrange : elle imagine la jeune fille croisée dans l’après-midi qui la rejoint dans son lit. Au matin, elle se sent très perturbée d’avoir fait ce rêve étrange. Elle retrouve ses amis au lycée qui lui demande comment c’est passé son rendez-vous avec Thomas. Paniquée de son rêve, elle décide de passer à l’action avec lui…

Mon avis …

J’avais bien sûr entendu parler du film mais je n’avais pas davantage approfondi le sujet, donc en commençant la BD, je ne savais pas vraiment dans quoi j’allais me plonger même si je savais qu’elle traitait du sujet de l’homosexualité.

Je crois pouvoir dire que cette BD est une claque dans tous les sens du terme. Les dessins, tout d’abord, sont très particuliers mais ils sont beaux à leur manière. Avec la couleur bleue qui ressort de ces dessins ternes en teintes grises, il y a définitivement quelque chose de spécial dans cette bande-dessinée.

10934315_427321020758257_467279776_n

Mais le plus frappant, le plus dur aussi, c’est cette histoire. Cette façon d’aborder le désir d’une adolescente pour une personne du même sexe. Ce désir inattendu, inavoué, rejeté aussi. Cette peur du regard des autres, ce dégoût de soi. Je trouve ces sujets extrêmement bien abordés et le mal-être qui s’en suit est également très poignant car, on le sait, très fréquent.

L’auteur aborde tous les sujets entourant la découverte de son homosexualité par le personnage de Clémentine et on découvre petit à petit la relation qu’elle a eu avec Emma, cette autre jeune femme déjà en couple. Les dessins représentant leur intimité sont très beaux, et l’amour qui transparait entre les pages est très poignant également.

J’ai énormément aimé cette bande-dessinée, je trouve que c’est un coup de poing, une réalité affichée sous les yeux de tous ceux qui auraient encore aujourd’hui des difficultés à comprendre ou à accepter la différence, toutes ces personnes encore aujourd’hui intolérantes. Le drame que contient ce livre est injuste et si inutile aussi. J’ai vraiment hâte de visionner le film et au regard de l’histoire, je pense d’ores et déjà comprendre son succès.

Pour résumer …

Un coup de poing avec cette description de la découverte de son homosexualité par le personnage principal. La découverte de ce désir inattendu, de cet amour pour l’autre et du regard des autres. Une histoire qui n’a que trop goût de réalité tant la tolérance est encore illusoire.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

Publicités

15 réflexions au sujet de « Le bleu est une couleur chaude • Julie Maroh »

  1. Je ne savais pas que c’était un film tiré d’une bande-dessinée ! Pour le coup la bd m’intéresse beaucoup plus, les dessins ont l’air particulier et j’ai un peu peur d’être déçue par le film…
    Bises !

  2. J’ai vu le film – donc je retrouve ici dans ton billet certaines scènes identiques au film, mais aussi un volet de l’histoire absolument pas repris dans le film. Pour le film, mon avis est très partagé, c’est une histoire d’amour comme toute histoire d’amour (homosexuelle ou hétérosexuelle), le réalisateur ne s’épanche pas sur la difficulté d’assumer son orientation sexuelle. Il s’épanche plus sur les scènes de sexe. Bref, tu peux regarder le film maintenant mais ceux qui ont lu et vu le film ont, je crois, préféré la BD…

  3. J’ai également lu cette BD au mois de novembre. Ce fut une très belle découverte pour moi. Le sujet est poignant et les illustrations magnifiques. Plus qu’à visionner le film maintenant 😉

  4. Comme toi j’ai beaucoup aimé la BD, mais je dois t’avouer que le film m’a BEAUCOUP déçu… Le message est très différent, j’avais vraiment l’impression que le réalisateur se focalisait plus sur les scènes de sexe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s