Jeunesse

À la vie, à la mort • Célia Bryce

10965451_432223703601322_609798172_n

J’ai lu plusieurs romans sur le sujet de la maladie qui touche les enfants, comme Oscar et la Dame Rose, Dieu me déteste ou encore Nos étoiles contraires. Ce sont toujours des livres très touchants même si certains nous touchent plus que d’autres et j’ai eu très envie de lire celui-ci également. Merci aux éditions Albin Michel Wiz pour cette lecture.

Résumé …

Atteinte d’une tumeur au cerveau, Megan doit rentrer à l’hôpital pour suivre une chimiothérapie. À son grand dépit, elle est transférée dans une unité de soins pour enfants… où le seul qui semble avoir plus de cinq ans est Jackson Dawes. Et tout le monde adore l’irrésistible Jackson, des enfants aux parents, sans compter les infirmières. Très vite, Megan se laisse apprivoiser aussi. Il lui rase la tête parce que de toute façon elle va perdre ses cheveux. Ils partent pour des balades nocturnes dans d’autres bâtiments puisque de toute façon qu’est-ce qu’une réprimande, ils vont peut-être mourir. Au mépris du règlement et de la maladie, Megan et Jackson se réinventent une vie de hors-la-loi, hors-la-maladie, même si chacun sait que le temps est compté…

Mon avis …

Ce roman nous plonge dans le quotidien d’une jeune fille de 13 ans atteinte d’une tumeur au cerveau lors de son hospitalisation. J’ai, une fois de plus, été touchée par un roman sur le sujet qui, comme Dieu me déteste l’avait déjà fait, nous décrit la complexité de vivre son adolescence dans un lieu comme celui d’une unité de soins pour enfants.

Megan va rencontrer Jackson, malade comme elle, mais aussi d’autres enfants, souvent beaucoup plus jeunes qu’elle, à l’image de Sardine, condamnés à se battre jour après jour contre la maladie au rythme de chimiothérapies. On est forcément ému par ce que vivent ces enfants, parce qu’il n’y a pas plus grande injustice que lorsqu’elle touche les plus jeunes d’entre nous.

Ce qui m’a sans doute le plus touchée, c’est ce rejet que Megan éprouve envers sa maladie, envers ses proches, cette exclusion qu’elle ressent de leur quotidien, notamment de la part de ses amies qui continuent leurs vies, qui vont chaque jour à l’école, tandis qu’elle s’éloigne peu à peu de cette vie qui a également été la sienne. De même, son grand-père âgé de presque 100 ans est très émouvant parce qu’on sent très bien son chagrin et son incompréhension, même s’il ne l’exprime pas nécessairement, face à sa vieillesse qui semble tellement futile face à la vie menacée de sa petite fille.

Malgré tout, j’aurais sans doute préféré que le roman soit plus approfondi dans son histoire ou même dans ses personnages. Les moments entre Megan et Jackson sont finalement assez rares et j’ai eu la sensation que l’auteur évoquait un peu trop en surface les liens qui se créent entre eux, ce qui est d’autant plus frustrant que Jackson est un garçon très drôle et très attachant. J’ai quand même trouvé que la maladie et le quotidien du personnel hospitalier tout comme celui des malades était plutôt bien abordé par l’auteur, et elle a su me toucher en assez peu de pages.

C’est un roman jeunesse que je vous conseille si vous êtes touchés par ce genre d’histoires qui nous rappellent que la vie peut parfois être injuste et très courte, même si j’ai pour ma part préféré les autres romans du même genre que j’ai pu lire.

Pour résumer …

Toujours très touchée par ce genre d’histoires qui racontent la maladie chez les enfants et j’ai été encore une fois émue par ce que traverse Megan et tous les autres enfants qu’elle va rencontrer. Le roman aurait sans doute pu être un peu plus approfondi mais c’est une belle histoire qui a su m’émouvoir malgré son peu de pages.

Ma note : ★★★★☆☆
(14/20)

Publicités

14 réflexions au sujet de « À la vie, à la mort • Célia Bryce »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s