Historique

Le voile de Téhéran • Parinoush Saniee

11004950_441305062693186_825020697_n

Depuis toujours, j’aime énormément lire des romans racontant la culture d’autres pays, et celui-ci m’a interpellée dès que je l’ai vu. Je trouve sa couverture absolument sublime et j’ai eu très envie de me plonger dans la culture iranienne, alors un grand merci aux éditions Robert Laffont pour cette lecture.

Résumé …

Massoumeh, seize ans, n’a qu’un désir : poursuivre ses études. Un rêve accessible aux filles depuis que le shah a modernisé l’Iran. Mais quand ses frères découvrent qu’elle vit une histoire d’amour, très innocente, avec un voisin, ils la marient à un homme qu’elle ne connaît pas et n’a même jamais vu. D’abord désespérée, Massoumeh se rebelle et prend son existence en main. Ce roman d’une femme déterminée qui affronte son destin dans une société en plein bouleversement a connu le succès dans le monde entier.

Mon avis …

Dès le départ, je suis tombée amoureuse de ce livre. J’y ai retrouvé ce qui me plait tant dans les romans de Khaled Hosseini : la découverte d’une culture, de destins victimes de grandes injustices, de bonheurs impossibles.. Je me suis prise d’affection pour Massoumeh et j’ai vécu le début du roman au rythme de son histoire d’amour naissante avec Saiid. J’ai eu le coeur brisé de voir cet amour impossible vivre au travers de regards, de lettres cachées..

Assister au mariage forcé de Massoumeh fut, une nouvelle fois, une vraie souffrance, et son incompréhension face à ces traditions, face à cette injustice, cette incompréhension de sa famille et de ses frères m’a énormément touchée. C’est une jeune femme qui souhaite étudier, qui croit en l’amour, qui comprend le poids des traditions mais qui souhaite les faire évoluer, se battre pour les droits des femmes. Pourtant, j’ai souvent eu beaucoup de difficultés à comprendre ses réactions, notamment des années plus tard, avec tout ce qu’elle a pourtant vécu, et cela m’a fait réaliser à quel point les traditions restent ancrées dans chaque individu, quand bien même il les conteste souvent, on ne se sépare jamais d’une culture avec laquelle on a grandi.

Il est difficile pour des occidentaux de comprendre ce roman par moments, tellement il est éloigné de ce que l’on connait. J’ai eu envie de crier face à l’injustice dont est victime Massoumeh, face à l’absurdité de certaines règles, croyances, traditions, qui sont simplement une entrave à sa liberté, à ses droits, à son bonheur. Et pourtant, ce roman est un juste reflet de cette société iranienne qui reste figée sous le poids de ses traditions notamment religieuses.

J’avoue que ma déception relative à ce livre se situe au niveau de l’absence de Saiid pendant les 3/4 du romans. J’ai la sensation d’un véritable gâchis face à cette histoire d’amour qui m’a tant touchée, et je pensais vraiment que l’auteur l’exploiterait davantage. Elle a choisi de donner une place plus importante à Hamid, le mari de Massoumeh et à son rôle dans la révolution iranienne, ce qui apporte au roman un aspect beaucoup plus politique. J’ai, du coup, beaucoup appris au sujet de l’histoire politique du pays, ce qui m’a fortement intéressée d’ailleurs, mais j’ai eu la sensation de répétitions vis à vis, ensuite, de Siamak, le fils de Massoumeh et Hamid, qui souhaite marcher sur les traces de son père.

C’est un très beau roman qui m’a fait ressentir souvent beaucoup d’injustice et qui me laisse quelques regrets vis à vis de cette histoire d’amour que j’aurais aimé plus développée, mais qui reste, je pense, d’autant plus réaliste qu’il représente sans doute le destin de grand nombre d’iraniens et d’hommes et de femmes qui demeurent attachés à leurs traditions et à la religion. C’est très certainement un livre enrichissant qui est par moment révoltant mais qui nous fait découvrir une culture que l’on connait souvent trop mal, et qui nous raconte la vie de Massoumeh, cette femme que la vie n’a pas épargnée.

 

Pour résumer …

Un livre très enrichissant sur l’Iran, sa culture, le poids des traditions et de la religion, mais aussi son histoire politique. La vie de Massoumeh est par moments révoltante, mais elle nous prouve à quel point les traditions peuvent changer un destin. Je regrette toutefois que l’histoire d’amour évoquée au début du roman n’ait pas été davantage exploitée par l’auteur, cela m’a rendue plus triste encore.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

Publicités

15 réflexions au sujet de « Le voile de Téhéran • Parinoush Saniee »

  1. il est vrai que la couverture est magnifique ! tu semble toucher par ta lecture et du coup je note le titre du roman !! bonne continuation et merci pour la découverte.

  2. Je comprends ta déception face à l’absence de Saïd. Pour ma part, je n’en attendais pas plus. Je savais qu’il n’allait pas être trop question de cette histoire d’amour dans le livre. Donc pas de déception à ce niveau. Ni à aucun niveau d’ailleurs ahah. C’est un des plus beaux livres que j’ai eu l’occasion de lire. Si j’avais pu lui mettre 21/20, je l’aurais fait mouahah. Bonne soirée, bisous ^^

  3. Je suis sure que celui ci a tout pour me plaire, je me le suis déjà noté, mais là je vais le surligner pour ne pas oublier de l’acheter à la prochaine sortie librairie!!!!Merci du partage!!!!;)

  4. Je viens de finir cette magnifique histoire. J’ai lu ce roman en une semaine mais je pense que si j’avais réellement du temps je l’aurais lu en quelques jours. J’ai été bouleversée et quand même un peu déçue par l’histoire d’amour qui n’a débouché sur rien. Cette pauvre Massoumeh a tout subi dans sa vie alors qu’elle aurait pu être une femme heureuse et comblée. Je l’admire énormément. Je pense qu’il doit exister beaucoup de Massoumeh dans ces pays qui sont dirigés par les hommes et surtout la religion et ce que les hommes en font de la religion.
    Nous avons beaucoup de chance d’être née dans un pays libre et sans contrainte particulière.

  5. Je viens de finir de lire ce livre
    Son histoire est celle de bien des femmes. Même si nous vivons dans un pays libre, Nos envies et nos décisions sont influencées pas nos éducations, nos cultures et nos religions
    Ce livre m’ a bien comprendre cela
    J’admire cette femme, elle est d’une intelligence remarquable et d’un courage que peu de gens ont
    Les questions que je me pose aujourd’hui , que devient-elle ? et ses enfants ont-ils des regrets?
    Se rendent-ils compte qu’ils ont été d’un égoïsme sans nom?
    le fait qu’elle ne parle pas beaucoup de son histoire d’amour avec Saiid, est un peu normal puisque elle relatât le déroulement de sa vie, et Saiid n’en fessait pas parti
    Quand à sa décision de qu elle prend à la fin, même si cela m’a beaucoup peiné je la comprends, je suis mére et j aurais sûrement pris la même
    je souhaite que cette famille est trouvé enfin le bonheur
    Elsa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s