Chick-lit

Qu’est-ce qui fait courir Julia Verdi ? • Geneviève Lefebvre

11358790_490891864401172_1720682808_n

Un résumé original, une couverture pétillante et amusante, il n’en fallait pas plus pour me donner envie de lire ce roman. Merci aux éditions NiL pour cette lecture.

Résumé …

Cette histoire commence avec un rejet. Pour être franche, cette histoire est ponctuée de rejets. Celui que j’avais infligé dans la cruelle insouciance de mes dix-sept ans à un garçon qui n’en méritait pas tant, et celui qui allait me renverser comme une grosse boule déterminée à abattre toutes les quilles d’un seul et sale coup. Bang. Qu’est-ce qui fait courir Julia Verdi, cette cadre de 37 ans haut placée dans une entreprise de bois à Montréal ? La recherche de gloire et d’argent ? Ses relations avec des hommes qui semblent parfaits sur le papier, mais qui la quittent les uns après les autres ? La maladie de sa mère, qu’elle fuit ? À force de ne pas se remettre en question, Julia court surtout le risque de finir seule et malheureuse. Mais un soir, au coin d’une ruelle, voilà qu’une petite chienne abandonnée tourne ses yeux noirs vers elle. Qui aurait cru que cet animal allait tout changer ?

Mon avis …

Ce roman est annoncé comme une lecture détente et, en effet, le lecteur va passer 280 pages en compagnie de Julia, de ses rencontres et de ses aventures un peu loufoques. L’intégration de Fille, la petite chienne, m’a beaucoup plu car il est plutôt rare de voir un animal intégrer un roman en étant autant mis en avant et je me suis malgré tout beaucoup attachée à elle. Sa présence va changer la vie de Julia de bien des manières, sans même qu’elle s’en rende compte, puisqu’elle va modifier son mode de vie, mais aussi changer sa vision de la vie et son quotidien.

Je n’ai cependant pas réellement apprécié cette lecture même si certains moments me faisaient sourire, j’ai trouvé d’autres passages peu intéressants. La place donnée à David notamment est restée incompréhensible pour moi pendant tout le roman et je crois qu’il aurait été plus intéressant de faire un choix entre développer réellement ce personnage ou ne pas l’intégrer du tout. Je suis restée un peu perplexe face aux choix faits par l’auteur concernant ce personnage et l’impact qu’il a dans la vie de Julia m’a semblé également un peu exagéré. Même si Julia est une fille en laquelle on peut se reconnaitre, j’ai par d’autres aspects eu du mal à réellement l’apprécier car j’ai eu la sensation que ce livre manquait terriblement d’émotions alors même qu’il aborde des sujets assez graves notamment en évoquant le personnage de la mère de Julia.

Je crois qu’en voulant mettre une dose importante d’humour dans son livre, l’auteur a un peu privé son personnage principal de sensibilité. Le personnage de Julia est pourtant plein de potentiel, assez drôle et elle représente plutôt bien la femme active qui a du mal à s’épanouir dans sa vie privée, mais je n’ai pas adhéré à ce que l’auteur a développé à son sujet, aux choix qu’elle a faits pour son roman, même si certains passages avec Fille et certaines analyses de Julia ont su me plaire.

Pour résumer …

De l’humour, une jeune femme active mais pas réellement épanouie et une petite chienne qui apporte un peu de piquant dans la vie de Julia. Malgré tout, j’ai trouvé ce roman un peu éparpillé, évoquant des sujets et personnages sans réel intérêt, et surtout manquant complètement de sensibilité et d’émotions.

Ma note : ★★☆☆☆☆
(09/20)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Qu’est-ce qui fait courir Julia Verdi ? • Geneviève Lefebvre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s