Témoignage / Biographie

Les mots qu’on ne me dit pas • Véronique Poulain

11426695_500907070066318_115510427_n

Lors de la rentrée littéraire 2014, on a beaucoup entendu parler du roman de Véronique Poulain, Les mots qu’on ne me dit pas, évoquant ses parents sourds. J’ai, depuis, très envie de le lire, et c’est grâce à un cadeau de mon amie Livres de Filles que j’ai pu le lire. Merci à elle pour cette superbe lecture.

Résumé …

« “ Salut, bande d’enculés ! ” C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison. Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds. Je vais leur prouver que je dis vrai. “ Salut, bande d’enculés ! ” Et ma mère vient m’embrasser tendrement. » Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte. Son père, sourd-muet. Sa mère, sourde-muette. L’oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot. Le quotidien. Les sorties. Les vacances. Le sexe. D’un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie. D’une famille différente, un livre pas comme les autres.

Mon avis …

Quand j’ai reçu ce roman en cadeau d’anniversaire, j’ai eu envie de le lire immédiatement. J’avais ce pressentiment qu’il allait beaucoup me plaire et je ne me suis pas trompée puisque je l’ai commencé et n’ai pas pu le reposer avant de l’avoir terminé. Ce livre est un véritable coup de coeur. Pour la toute première fois, j’ai pu imaginer le quotidien d’une enfant vivant avec des parents sourds. C’est quelque chose que l’on ne peut imaginer sans l’avoir vécu, et Véronique Poulain, avec ce roman, nous décrit alors son enfance, son adolescence et tous ces moments d’existence auprès de parents non-entendants.

« Dans la langue de mes parents, il n’y a pas d’articles, pas de conjugaisons, peu d’adverbes, pas de proverbes, maximes, dictons. Pas de jeux de mots. Pas d’implicite. Pas de sous-entendus. Déjà qu’ils n’entendent pas, comment voulez-vous qu’ils sous-entendent ? »

Ce livre décrit des moments très drôles, ces situations loufoques, et notamment lorsque les personnes sourdes ne réalisent pas le bruit qu’elles font ou la perception que les entendants peuvent avoir de leur comportement. L’auteur décrit ces moments, ces bruits gênants, dérangeants, absurdes parfois. Elle aborde ce quotidien, le fait de grandir en étant la seule entendante de sa famille. La façon qu’ils ont de communiquer, qu’elle a de se moquer d’eux sans qu’ils ne s’en rendent compte. Ce langage différent, plus simple dans la façon de s’exprimer, plus libéré aussi. Elle nous raconte la difficulté de s’intégrer dans une société où les sons et la parole sont omniprésents.

J’ai été très émue par ce livre que j’ai trouvé très enrichissant. J’y ai vu un témoignage de l’amour d’une fille pour sa famille, pour ses parents, auxquels elle n’a pas su ou pu dire son amour, la fierté qu’elle éprouve à leur égard. Cette famille pas comme les autres et pourtant comme tant d’autres qui apprennent à vivre dans une bulle de silence.

Pour résumer …

Magnifique témoignage qui m’a permis de réaliser ce que signifie vraiment la surdité dans le quotidien. L’auteur aborde avec humour les situations de la vie quotidienne où, seule entendante de sa famille, elle ressent à la fois colère, gène, honte, fierté, amour et rire. Un superbe livre enrichissant sur cette différence que l’on connait souvent mal et face à laquelle on ne sait jamais vraiment trop comment réagir.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

Publicités

18 réflexions au sujet de « Les mots qu’on ne me dit pas • Véronique Poulain »

  1. Je suis contente que tu aies aimé ce livre, je l’avais lu l’année dernière et j’avais adoré ! Je l’avais trouvé assez drôle et étonnant, et surtout très touchant. Peut-être que tu l’as déjà lu, mais il y a « Où on va, papa ? » de Jean-Louis Fournier qui est un peu dans le même style.
    Bises !

  2. Gros coup de coeur pour moi! C’est extremement interessant de decouvrir la vie d’une entendante qui a deux parents sourds mais c’est aussi tres drole, j’ai eu plusieurs fous rires en lisant ce livre…

  3. Je l’ai lu récemment. Je l’ai adoré pour son coté témoignage mais j’ai été moins convaincue par le style. J’ai trouvé qu’elle cherchait trop à placer le bon mot, celui qui ferait sourire ou même rire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s