Contemporain

Tu me trouveras au bout du monde • Nicolas Barreau

11872635_527182610772097_1164608724_n

Lorsqu’un auteur nous charme avec son premier roman, comme ce fut le cas de Nicolas Barreau avec Le sourire des femmes qui avait été une très jolie lecture pour moi, il y a toujours l’incertitude quant au second roman : va-t-il, lui aussi, nous convaincre? Ou au contraire, va-t-il nous décevoir? J’ai acheté son nouveau roman par curiosité il y a quelques mois en occasion, car j’avais justement envie de savoir si j’allais l’apprécier autant que le premier.

Résumé …

Jean-Luc Champollion, galeriste parisien, s’était promis de ne plus jamais écrire une seule lettre d’amour depuis une terrible déception à l’adolescence. Pourtant, lorsqu’il en découvre une dans sa boîte à lettres, intrigué, il ne peut s’empêcher d’y répondre. Une relation épistolaire nourrie naît alors entre le jeune homme et l’énigmatique Principessa. Mais cette dernière sait ménager le suspense, et l’entraîne dans un jeu de piste amoureux avant d’accepter de se dévoiler en chair et en os. Pris au jeu de ce tendre duel, Jean-Luc s’enflamme. Qui est donc cette femme qu’il imagine sans la voir, qu’il comprend sans la connaître ? Comment la convaincre de se livrer ? Devra-t-il aller jusqu’au bout de la terre pour la tenir enfin serrée dans ses bras ?

Mon avis …

Il s’avère (malheureusement) que le charme n’a pas opéré deux fois, loin de là même ! Au contraire du premier roman de l’auteur qui avait été une lecture plaisante, j’ai eu beaucoup de difficultés à venir à bout de celui-ci … pourtant très court (215 pages). Je n’ai jamais réussi à entrer dans l’histoire, d’où ma grosse déception en terminant ce roman.

A la base, j’étais plutôt emballée par le fait de me plonger dans une histoire qui promettait un échange épistolaire romantique. Etant très fan des échanges de lettres ou de mails dans les romans, je pensais que cela allait me plaire, or ce ne fut pas le cas. Tout d’abord, je n’ai pas aimé le personnage principal qui est un homme qui m’a semblé égocentrique et narcissique. Il n’a rien réussi d’autre que de m’agacer page après page. Seulement, les échanges de mails entre lui et la fameuse « Principessa », cette femme qui le convoite sans jamais lui révéler son identité, m’ont profondément ennuyée également.

Quand on a notamment lu Quand souffle le vent du nord, qui traite aussi d’échanges sans que jamais l’un ne connaisse l’identité ou l’apparence de l’autre, et que l’on a assisté à la naissance d’une véritable passion, d’une alchimie à travers les mots, on ne peut absolument pas être convaincu par ce que Nicolas Barreau écrit. Ces échanges, bien qu’utilisant une langue soutenue et des mots délicats, ne dégagent strictement aucune émotion.

L’intrigue sur l’identité de cette femme ne tient pas non plus véritablement le lecteur en haleine. A part évoquer toutes les femmes de l’entourage de Jean-Luc, l’histoire n’avance jamais vraiment et j’ai eu le sentiment d’un véritable gâchis car l’idée de base aurait vraiment pu être intrigante, palpitante et intéressante. Je suis passée totalement à côté de ce roman, et je ne sais pas si je retenterai l’expérience avec un roman de l’auteur. Son écriture m’a agacée tout au long du livre, car à trop vouloir placer des mots raffinés, l’auteur a oublié que le lecteur cherche avant tout à ne pas s’ennuyer..

Pour résumer …

Très déçue par ce roman ! J’aime généralement beaucoup les échanges épistolaires mais ceux contenus dans ce romans sont plats, dénués de toute émotion. Une intrigue qui ne m’a pas tenue en haleine, une écriture trop soutenue alors que le contenu du livre laisse clairement à désirer.. Je déconseille.

Ma note : ★☆☆☆☆☆
(05/20)

Advertisements

9 réflexions au sujet de « Tu me trouveras au bout du monde • Nicolas Barreau »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s