Thriller

L’épouse modèle • Emma Chapman

11880142_527699477387077_1188038155_n

Je lis peu de thriller mais j’apprécie ceux qui se déroulent dans un contexte familial, quand ils s’inspirent du quotidien. Celui-ci traite du mariage et j’avais donc choisi de le prendre lorsque je l’avais trouvé en occasion chez Gibert Joseph il y a un an. Il vient de sortir en poche, et j’ai donc décidé de ne pas le laisser trainer plus longtemps dans ma PAL.

Résumé …

Marta range, Marta nettoie, Marta prépare le dîner de son mari, tient sa maison, veille à ce que tout soit propre, net et lisse. Le jour de son mariage avec Hector, son ombrageuse belle-mère lui a offert un livre : le Manuel de l’épouse modèle. Elle s’en répète les bons principes de soumission et de bonheur domestique. Jour après jour. Jour après jour aussi, Hector lui tend, à heure fixe, une poignée de pilules et un verre d’eau, qu’elle avale docilement, d’aussi loin qu’elle s’en souvienne. Sauf qu’elle a récemment arrêté. Cachées sous sa langue, les pilules ne descendent plus dans sa gorge, elle les recrache. La dépression refait surface, des hallucinations aussi, à moins que ce soient des souvenirs. À moins qu’Hector ne l’ait droguée toutes ces années. Peu à peu, le tableau parfait de sa vie rangée lui semble plus trouble : est-elle en train de devenir folle ou de retrouver ses esprits ? Qui est vraiment Marta ?

Mon avis …

En ayant à peine commencé ce livre, j’ai ressenti un malaise entre chaque ligne, chaque phrase, et j’ai su que ce roman allait être une lecture plutôt oppressante. Il est difficile d’apprécier un roman perturbant et d’autant plus quand l’écriture et l’histoire est confuse. Car Marta, quand elle cesse de prendre ses médicaments, se met à subir des hallucinations à répétition, à douter de tout ce qui l’entoure et même d’elle-même. Le lecteur ne sait alors plus vraiment à quoi se fier, un peu à l’image du roman Esprit d’hiver ou même Avant d’aller dormir. L’épouse modèle possède totalement cette ambiance toute particulière spécifique aux thrillers.

Pourtant, si j’ai souvent du mal à continuer un livre dans lequel je me sens mal, si j’ai du mal à apprécier une lecture qui me met mal à l’aise, j’ai eu un pressentiment avec ce roman-là. Je me suis doutée qu’il cachait quelque chose de potentiellement fort et intense, et j’ai été intriguée. Ainsi, j’ai lu ce livre en moins d’une journée, quasiment d’une traite car à chaque fois que l’on avance dans l’histoire, on apprend un peu plus de choses. La première moitié du roman est très confuse, avec une Marta qui, comme elle l’a fait toute sa vie, se réfugie dans ses taches domestiques malgré les doutes qu’elle ressent, afin de satisfaire son époux. Pourtant, tout finit par s’accélérer dans la dernière partie du roman et c’est à partir de ce moment-là que je n’ai plus été capable de lâcher ce roman.

J’ai été surprise bien que je m’attendais à une révélation dans ce genre. L’auteur a été encore plus loin que ce à quoi je m’étais attendue et ça a donné à l’histoire un nouvel aspect, beaucoup plus grave et stressant même. Pourtant, jamais l’auteur ne donne la vérité, c’est au lecteur de faire ses choix, et pour ma part, j’ai toujours eu beaucoup de compassion pour Marta et j’ai toujours suivi ses instincts, même si la raison et le bon sens allaient parfois à l’encontre de ce qu’elle évoquait.

Je trouve ce livre très intéressant dans les sujets qu’il évoque et dans la manière dont ils les évoque également. Mais surtout, j’ai apprécié les choix de l’auteur de ne jamais vraiment trancher, de laisser une fin un peu inachevée, qui même si elle rend le lecteur désespéré a su me convaincre. Je trouve que, finalement, il est parfois plus réaliste et plus crédible de ne pas donner de fin « toute faite » ou même attendue à une histoire qui contient autant de complexité. Ce genre de sujets mérite qu’ils soient traités avec crédibilité, parce que c’est ainsi que l’auteur a su se rapprocher au mieux de la réalité.

Pour résumer …

Il faut s’accrocher car ce roman instaure une ambiance pesante, un malaise chez le lecteur, mais l’intrigue nous tient en haleine et on essaie, avec Marta, de dénouer le vrai du faux. Des révélations qui ont su me surprendre et qui évoquent des sujets bien plus profonds qu’il n’y parait au départ. L’auteur laisse au lecteur la possibilité de trouver sa propre vérité sans jamais vraiment donner une solution toute faite, et c’est quelque chose que j’ai su apprécier.

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Publicités

15 réflexions au sujet de « L’épouse modèle • Emma Chapman »

  1. Ce bouquin fait partie de ceux que j’ai très envie de lire! J’avais vraiment beaucoup aimé « Avant d’aller dormir », je présume que j’apprécierai également celui-ci vu que le fond semble être assez semblable!

    À me procurer au plus vite en tout cas!

  2. as-tu lu la fille du train ? il y a ce côté déstabilisant et oppressant car la narratrice est alcoolique. puis tout se met en place au fur et à mesure comme une sorte de puzzle. Ton résumé ci dessus me rappelle ce polar que j’ai lu.

    1. Oui je l’ai lu en effet 🙂 Celui-ci est un peu plus oppressant car c’est presque un huis clos dans la maison entre ce couple, enfin je ne l’ai pas vécu de la même façon mais c’est ce même genre d’ambiances en effet!

  3. Peut-être qu’il me plairait mais j’ai toujours « Avant d’aller dormir » à lire et disons que j’ai la peur de le commencé. Non pas que j’ai peur de ne pas l’apprécié au contraire c’est un sujet qui me tente réellement. Mais c’est plus la peur d’avoir peur, de ne pas me sentir bien au fond de l’histoire et vite décrocher par la suite. Je sais que c’est bizarre comme façon de penser, mais ça m’arrive assez souvent.
    Après je me dis qu’il faudrait que j’essaye et je verrais bien si j’accroche ou pas.

    1. C’est sur qu’on se sent rarement bien en lisant un thriller, ça me dérange aussi souvent ce malaise mais je pense qu’il faut le lire au bon moment, ne pas se forcer en fait pour mieux apprécier sa lecture. Le lire à un moment où on va bien, de préférence ^^

  4. je ne connaissais pas ce livre, merci pour l’info!
    en lisant les premières lignes de ton billet, j’ai aussitôt pensé à « Avant d’aller dormir » (tiens, tu as vu que le 2e roman de l’auteur sort bientôt?), je vois que toi aussi…je note, ça m’intrigue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s