Jeunesse

Big Easy • Ruta Sepetys

12033725_544221339068224_414077848_n

C’est en février 2014 que j’ai fait la connaissance de l’écriture de Ruta Sepetys avec son premier roman, Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, qui avait été un véritable coup de coeur. Son second roman, Big Easy, avait donc bien évidemment rejoint ma bibliothèque mais ce n’est qu’un an et demi plus tard que je l’ai enfin lu.

Résumé …

Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n’a pas tiré le gros lot. Fille d’une prostituée qui n’a rien d’une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l’argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela… et ceux qui l’aiment le savent bien…

Mon avis …

J’étais très curieuse de redécouvrir Ruta Sepetys avec un roman radicalement différent du premier tant dans son sujet que dans son ambiance. Si j’avais adoré son premier roman, cela n’a pas été le cas avec celui-ci puisque ma lecture a été assez lente et laborieuse. J’ai mis une semaine entière à en venir à bout, je n’ai vraiment pas l’habitude de mettre si longtemps pour lire un livre, et c’est donc avec un petit soulagement que je l’ai terminé.

Il y a quand même des aspects de l’histoire que j’ai beaucoup aimés. Ce qui est tout spécifique à ce roman est la ville dans laquelle il se déroule, à savoir la Nouvelle-Orléans. Ce n’est pas une ville que je connais personnellement mais l’auteur a réussi à très bien retranscrire ses ambiances, la vie qui y règne et on finit par y être complètement transportés. De plus, j’ai beaucoup aimé Josie, le personnage principal. C’est une jeune fille très attachante et en laquelle j’ai pu m’identifier puisqu’elle est une amoureuse des livres et de la littérature.

Si Josie rêve d’un avenir brillant, de faire des études et de partir de la Nouvelle-Orléans, beaucoup d’obstacles se trouvent pourtant sur sa route. En effet, elle a grandi au milieu de la prostitution et est entourée de criminels. Difficile donc de se faire un nom, de se créer un avenir et tout simplement de sortir de cette vie dans laquelle elle a été plongée à son insu. J’ai toutefois eu le sentiment que l’auteur s’acharnait un peu sur ses personnages, et que cela ne s’arrêtait même vraiment jamais. Les rebondissements successifs m’ont plus lassée qu’intéressée malheureusement.

Il y a également les personnages secondaires que j’ai su beaucoup apprécier et qui rendent le récit bien plus touchant, lui apportant une dimension humaine plus grande. Alors certes, j’ai trouvé que le roman avait beaucoup de potentiel mais il est vrai aussi que je n’ai pas réellement trouvé de finalité à ce livre et j’ai trouvé que le contenu était plutôt plat et tirait vraiment en longueur. Heureusement que le personnage principal était très inspirant et que l’ambiance du roman m’ont permis de continuer ma lecture malgré les lenteurs très présentes.

Pour résumer …

L’auteur nous invite au coeur de la Nouvelle-Orléans et nous présente une héroïne sur laquelle la vie s’acharne un peu trop. Sa rage de s’en sortir m’a beaucoup inspirée et les personnages du roman sont souvent très attachants mais j’ai trouvé que l’ensemble du livre était beaucoup trop plat et manquait de finalité. Des longueurs qui ont rendu ma lecture assez laborieuse, une petite déception donc.

Ma note : ★★★★☆☆
(13/20)

Publicités

11 réflexions au sujet de « Big Easy • Ruta Sepetys »

  1. Je viens justement d’entendre une dame à la librairie venter ce roman! J’avoue que je ne le connaissais pas du tout et qu’avec ton avis, je suis un peu mitigée! Peut-être que si je le vois à la bibliothèque, je le prendrai 🙂

  2. Je suis entièrement de ton avis ! J’ai aimé l’ambiance de la Nouvelle Orléans et les personnages secondaires, mais alors l’histoire… J’ai trouvé qu’elle tombait complètement à plat, et que l’intrigue était trop mince !
    Je lirai cependant Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s