Contemporain

Venise n’est pas en Italie • Ivan Calberac

12067398_549547415202283_1039140365_n

Lors de sa sortie, Venise n’est pas en Italie a fait beaucoup parler de lui et je l’avais donc reçu car il m’avait intriguée. Avec beaucoup de retard, je me suis donc lancée dans cette lecture et je remercie les éditions Flammarion.

Résumé …

Emile a quinze ans. Il vit à Montargis, entre un père doux-dingue et une mère qui lui teint les cheveux en blond depuis toujours, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça. Quand la fille qui lui plaît plus que tout l’invite à Venise pour les vacances, il est fou de joie. Seul problème, ses parents décident de l’accompagner… C’est l’histoire d’un adolescent né dans une famille inclassable, l’histoire d’un premier amour, miraculeux et fragile. C’est l’histoire d’un voyage initiatique et rocambolesque où la vie prend souvent au dépourvu, mais où Venise, elle, sera au rendez-vous.

Mon avis …

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre pour ce livre mais j’ai constaté dès le début qu’il était assez particulier et surprenant, dans le bon sens du terme. Nous découvrons des personnages haut en couleur et c’est cette famille qui fait clairement toute l’originalité et la force du roman. S’ils font parfois honte à Emile, ce jeune garçon de 15 ans, on ne peut s’empêcher de constater à quel point l’amour est tout ce qui les rassemble, à quel point ils sont soudés malgré leur vie un peu difficile.

Car les Chamonot vivent dans une caravane, finissent leurs fins de mois difficilement et pourtant, font tout ce qu’ils peuvent pour que leurs enfants soient heureux. Cela a quelque chose de véritablement touchant. On ne peut pas s’empêcher de remarquer aussi l’étrangeté des membres de cette famille qui teignent par exemple en blond platine les cheveux de leur fils. Les idées étranges et saugrenues rythment leur quotidien, et cela les rend encore une fois aussi drôles qu’attachants.

Ce roman nous raconte la rencontre entre Emile et Pauline, une jeune fille dont il va tomber amoureux. En voulant la rejoindre à Venise pour assister à un de ses concerts, Emile va devoir faire le trajet avec ses parents, en caravane, et cela ne va pas être de tout repos! C’est donc une aventure du quotidien, un petit coup de folie dans leur vie que ce livre raconte et j’avoue avoir pris beaucoup de plaisir à lire leurs péripéties.

« J’exprime souvent mieux les choses en les taisant. Les mots sur du papier, c’est du silence qui parle. »

J’ai, au bout de 150 pages, commencé à trouver le livre un peu long, je m’attendais notamment à ce que le voyage intervienne plus rapidement, mais j’ai beaucoup apprécié cette famille à laquelle on ne peut que s’attacher, et surtout Emile, ce garçon un peu perdu qui appréhende la vie avec une philosophie émouvante. C’est un roman que je recommande car il fait passer un joli moment de lecture et qu’il nous permet de rencontrer des personnages hors du commun, mais aussi d’évoquer les difficultés de se faire accepter dans une société où l’on doit suivre certains codes.. Je ne sais cependant pas si ce roman me marquera bien longtemps et il est vrai que ses 280 pages m’ont suffi puisque l’histoire s’est un peu essoufflée au milieu du roman.

Pour résumer …

Une famille hors du commun qui vit au jour le jour, qui galère un peu au quotidien, et Emile qui essaie de trouver sa place, d’accepter sa famille malgré tout et de s’en sortir un peu mieux que ses parents. Des péripéties et des moments un peu fous mais très drôles, on s’attache aux personnages et on vit avec eux cette aventure un peu folle. Quelques longueurs mais une lecture sympathique.

Ma note : ★★★★★☆
(15/20)

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Venise n’est pas en Italie • Ivan Calberac »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s