Jeunesse

Des mensonges dans nos têtes • Robin Talley

12179084_555587347931623_464067239_n

Des mensonges dans nos têtes fait partie de ces romans que j’avais déjà repérés lors de leur parution en version originale. Je suis ravie d’avoir pu le lire en français lors de sa parution et je remercie les éditions Mosaïc et l’agence LP Conseils pour cette lecture.

Résumé …

Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah. Rien que des mensonges? 1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté. C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

Mon avis …

En débutant ce roman, j’ai trouvé qu’il comportait de nombreuses similitudes avec Sweet Sixteen de Annelise Heurtier, que j’avais lu il y a deux ans et qui avait été un coup de coeur. J’étais donc à la fois heureuse mais un peu craintive aussi de me replonger dans un autre roman aussi proche de ce dernier, peur de les comparer, et peur de moins l’apprécier aussi que le premier. En effet, malgré le fait que Des mensonges dans nos têtes soit plus long et qu’il approfondisse donc bien plus l’intégration, je n’ai pas été entièrement convaincue par ce roman.

Pourtant, le sujet me parle toujours énormément. Les romans traitant de la ségrégation font généralement partie de mes livres favoris et il m’est toujours assez insupportables de lire les horreurs qui se sont produites il n’y a que quelques années seulement. Le courage de ces lycéens noirs qui ont accepté de rentrer dans des lycées blancs pour défendre l’intégration et pour lutter contre la ségrégation raciale est tellement admirable qu’il est forcément bouleversant. Difficile de réaliser le quotidien qu’ils ont dû endurer pour permettre aux générations suivantes d’obtenir l’égalité.

Ce n’est pas cela, bien entendu, que je reproche à ce roman. Son sujet a fait que j’allais forcément être touchée par cette histoire, et ce fut effectivement le cas. Cependant, je m’attendais à être encore plus bouleversée, comme je l’avais été avec Sweet Sixteen, à ce que cette lecture soit un vrai choc. J’ai eu du mal à apprécier l’écriture de l’auteur que j’ai trouvé très simple, manquant souvent de fluidité, d’accroche.

Certains choix faits par Robin Talley ne m’ont également pas réellement convaincue. L’auteur a souhaité évoquer l’homosexualité chez les deux personnages principaux et fait donc naitre des sentiments chez Linda et Sarah, alors même que la ségrégation fait rage. On ne peut bien évidemment pas lui reprocher d’avoir envisagé ces sentiments possibles mais dans le contexte de cette intégration, cela ne m’a pas semblé très naturel dans la façon dont ils sont amenés par l’auteur. Je n’ai pas réellement saisi l’intérêt d’avoir amené ce sujet-là dans le roman alors que celui de la lutte pour les droits civiques était déjà suffisamment difficile à exploiter. La preuve, le mélange ne m’a pas totalement parlé et je suis restée assez extérieure à tout cela.

Je suis donc un peu déçue, non pas parce que je n’ai pas aimé ma lecture mais justement parce que je m’attendais à véritablement l’adorer. En définitive, ce fut une bonne lecture qui malheureusement manque un peu de force dans l’écriture qui la porte et qui s’éparpille selon moi dans des sujets trop complexes et variés sans réussir à en faire un roman fort et puissant. Si vous êtes intéressés par ce sujet, je vous recommanderais bien davantage Sweet Sixteen qui m’a bien plus marqué alors même qu’il est beaucoup plus court.

Pour résumer …

Je pensais tellement adorer ce roman que je suis forcément un peu déçue de ne pas avoir été renversée à sa lecture. Une écriture qui ne m’a pas emballée, un roman qui évoque trop de sujets différents et complexes.. Et pourtant, ces lycéens et leur courage pour les droits civiques sont admirables et leur évocation ne peut que provoquer l’admiration. Je conseillerais pourtant plutôt Sweet Sixteen sur le même thème.

Ma note : ★★★★☆☆
(14/20)

Advertisements

13 réflexions au sujet de « Des mensonges dans nos têtes • Robin Talley »

  1. Coucou ! Je viens de tomber sur ton blog que je trouve super au passage !

    Pour ce qui est de  » Des mensonges dans nos tetes  » je l ai personellement adoré après je n ai jamais lu sweet sixteen du coup je ne peux pas comparer … mais je trouve dommage cet avis plutôt negatif car j ai trouvé que Robin Talley a vraiment bien ecrit ce livre et j ai autant etais emporté par le sujet de la ségrégation que sur l homosexualité entre Linda et Sarah meme si je l avoue l auteure n a pas super bien exploité les sentiment entre les deux jeunes filles !

    Des bisous 😘

  2. J’ai reçu ce livre dans le cadre d’une masse critique Babelio, je vais donc devoir le lire sous peu, et j’en attends énormément. J’espère ne pas être trop déçue bien que ton avis sur ce roman soit mitigé.
    Bonnes lectures 🙂

  3. Pour la part, j’ai beaucoup aimé ce roman. Pas un coup de cœur, n’exagérons rien, mais j’ai au contraire trouvé que les sentiments amoureux entre les deux héroïnes étaient nécessaires pour créer un fil conducteur. Cela peut paraître un peu comme la solution de facilité, et pourtant ça le fait.
    Si ça avait été une histoire entre Sarah et une jeune homme blanc, là ça aurait été bien trop simple.
    N’oublions pas que ce roman, destiné initialement à la jeunesse, aborde des sujets difficiles, qu’il nous rappelle que tout cela n’est pas si vieux, et qu’il ne sert à rien de se raconter des mensonges sur les autres, sur soi-même, qui l’on doit être, et qu’au contraire, il faut s’écouter et vivre sans se préoccuper de qui on aime, noir.e, blanc.he, jaune… garçon, fille, etc.

  4. J’ai lu cet été Sweet Sixteen et il m’avait beaucoup touché et marqué. Personnellement, je ne suis pas tentée par ce roman et en plus il ne t’a pas vraiment plu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s