Fantastique / SF

Captive, tome 1 : Les nuits de Shéhérazade • Renée Ahdieh

12348476_569397476550610_1181574070_n

J’ai lu Captive suite aux derniers votes de mon Club de Lecture Our Pretty Books’ Club, puisqu’il a été désigné comme notre lecture commune. Nous avons donc tous ensemble échangé sur le groupe facebook au sujet de ce roman et je suis ravie de cette lecture. Je tiens à remercier les éditions Hachette qui m’avaient fait parvenir cet exemplaire dans le cadre de notre partenariat.

Résumé …

Même consciente du terrible sort qui l’attend, Shéhérazade se porte volontaire pour épouser le jeune calife Khalid Ibn al-Rashid. Même si elle sait qu’elle est promise à la mort au lendemain de ses noces, elle est prête à tout pour venger son amie Shiva, l’une de ses récentes épousées. Pour cela, elle doit d’abord gagner du temps, en narrant des contes à rallonge au calife. Chaque jour est une menace de mort et la jeune fille échappe plusieurs fois à l’exécution. À l’extérieur, les proches de Shéhérazade préparent le sauvetage de la jeune fille. Shéhérazade n’oublie pas qu’elle doit mettre au point une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais c’est sans compter l’amour qu’elle se met peu à peu à éprouver pour Khalid…

Mon avis …

J’avais repéré ce livre à sa sortie en VO et j’étais très heureuse qu’il sorte en français, d’autant plus que la couverture française a conservé l’esprit de la couverture originale (chose que j’apprécie toujours!), seule la couleur a changé. Ce fut une vraie surprise que de me plonger dans cette histoire car je n’avais pas vraiment lu le résumé, ou très rapidement, et j’ai donc commencé ma lecture sans attente particulière, simplement en étant curieuse de découvrir ce que contenait ce roman à la couverture si belle.

J’ai beaucoup apprécié le dépaysement immédiat que procure cette lecture. Nous sommes plongés dans une histoire qui s’inspire des contes des Mille et une nuits, et forcément, cette lecture nous envoûte. Il y a des airs d’Orient dans ce roman, et c’est quelque chose que j’ai énormément apprécié, tout comme de découvrir avec Shéhérazade, les moindres recoins de ce Palais maudit dans lequel elle est faite prisonnière de son plein gré.

Il y a quelque chose de très mystérieux dans ce roman puisque le Calife assassine chaque épouse qu’il prend la veille dès l’aube, et pourtant, le lecteur n’arrive pas réellement à le détester mais cherche au contraire à comprendre ce qui se cache derrière cet homme sans pitié. Le début du roman est véritablement intrigant et j’aurais aimé pourtant que l’auteur dévoile bien plus les moments où le Calife et Shéhérazade apprennent à se connaître. Il parait un peu étrange que simplement par des histoires qu’elle lui raconte, il souhaite lui laisser la vie sauve. Il a manqué un approfondissement de ces passages pour les rendre crédibles et surtout pour nous faire comprendre un peu mieux ce changement soudain de comportement du Calife.

Il y a d’autres choses que je reproche à ce premier tome, et notamment la rapidité avec laquelle l’auteur déroule son intrigue et ses personnages secondaires. Je n’ai pas compris grand chose à tout ce qu’elle décrit concernant les personnages qui gravitent autour de Shéhérazade et du Calife et je le regrette car je crois réellement que l’auteur a de nombreuses idées qui peuvent rendre cette saga passionnante. En seulement deux tomes et vu la rapidité avec laquelle le tome 1 évoque chacune de ses intrigues et chacun des aspects de l’univers, j’ai du mal à croire que la saga réussira à me convaincre entièrement.

Cependant, j’ai passé un bon moment de lecture et si j’ai mis un certain temps à en venir à bout, c’est que j’ai ressenti un certain nombre de longueurs. Pourtant, Shéhérazade est un personnage que j’ai adoré, son caractère m’a beaucoup plu et c’est une femme qui fascine réellement le lecteur. J’ai été envoûtée par ce livre, par son ambiance et c’est ce qui fait que cette lecture aura tout de même été positive, en dépit de tous les petits défauts que j’ai relevé à son sujet.

Pour résumer …

Inspiré des Mille et Une Nuits, ce roman a des airs d’Orient et il envoûte par ses décors, par son ambiance. Shéhérazade est un personnage au caractère fort qui fascine le lecteur, mais l’auteur a selon moi été un peu rapide dans le déroulement de son histoire, et je n’ai pas été convaincue par les personnages secondaires ni par le manque d’approfondissement de moments clés de ce premier tome. Un bon moment de lecture cependant, je lirai la suite !

Ma note : ★★★★★☆
(15/20)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Captive, tome 1 : Les nuits de Shéhérazade • Renée Ahdieh »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s