On My Wishlist

Les parutions de début 2016 que j’attends !

Sans titre

A chaque début d’année, la rentrée littéraire fait parler d’elle. En janvier 2016, c’est plus de 450 nouvelles parutions qui sont annoncées. Dur dur de ne rien louper mais j’ai cependant mené mes petites recherches et déjà repéré un certain nombre de titres que j’aimerais beaucoup pouvoir découvrir.

Le 06 janvier 2016 : Et leurs baisers au loin les suivent, de Corinne Royer (Actes Sud)

9782330057848

Une femme vient déclarer à la gendarmerie la disparition de son mari. Pourtant elle sait où il se trouve, et qu’il ne reviendra plus. Bientôt elle reçoit des lettres promettant des explications, annonçant des révélations. Le connaît-elle vraiment, cet homme dont elle partage la vie depuis un tiers de siècle ? Un roman aussi palpitant qu’envoûtant, qui déplie les secrets sur lesquels les fragiles destins humains se bâtissent.

Le 06 janvier 2016 : Les vieux ne pleurent jamais, de Céline Curiol (Actes Sud)

9782330057909

Judith et Janet ont 70 ans, elles vivent à New York depuis de nombreuses années. Seules aujourd’hui, sans mari, ces femmes ne sont pas dévastées, elles poursuivent leur chemin tant il est vrai qu’un être demeure le même d’un bout à l’autre de son existence. Un roman d’une grande acuité sur le vieillissement, d’une surprenante empathie pour le troisième âge de la femme, sur la gravité du temps qui passe mais aussi et surtout sur l’incroyable énergie de la plupart d’entre elles face à l’étrange phénomène qui change nos corps mais pas nos âmes. Nos têtes dirait-on, dans lesquelles s’agite tout ce que nous sommes, inchangé, depuis l’enfance.

Le 06 janvier 2016 : La Route étroite vers le nord lointain, de Richard Flanagan (Actes Sud)

9782330057879

En 1941, Dorrigo Evans, jeune officier médecin, vient à peine de tomber amoureux lorsque la guerre s’embrase et le précipite, avec son bataillon, en Orient puis dans l’enfer d’un camp de travail japonais, où les captifs sont affectés à la construction d’une ligne de chemin de fer en pleine jungle, entre le Siam et la Birmanie. Maltraités par les gardes, affamés, exténués, malades, les prisonniers se raccrochent à ce qu’ils peuvent pour survivre – la camaraderie, l’humour, les souvenirs du pays. Au coeur de ces ténèbres, c’est l’espoir de retrouver Amy, l’épouse de son oncle avec laquelle il vivait sa bouleversante passion avant de partir au front, qui permet à Dorrigo de subsister. Cinquante ans plus tard, sollicité pour écrire la préface d’un ouvrage commémoratif, le vieil homme devenu après guerre un héros national convoque les spectres du passé. Ceux de tous ces innocents morts pour rien, dont il entend honorer le courage. Ceux des bourreaux, pénétrés de leur “devoir”, guidés par leur empereur et par la spiritualité des haïkus. Celui d’Amy enfin, amour absolu et indépassable, qui le hante toujours. Les voix des victimes et des survivants se mêlent au chant funèbre de Dorrigo, se répondent et font écho. À travers elles, la “Voie ferrée de la Mort”, tragédie méconnue de la Seconde Guerre mondiale, renaît sous nos yeux, par-delà le bien et le mal, dans sa grandeur dérisoire et sa violence implacable.

Le 06 janvier 2016 : Dans le désordre, de Marion Brunet (Sarbacane)

couv44853058

Ils sont sept. Sept qui se rencontrent en manif, dans la révolte, dans le désordre, refusant la vie qu’on leur impose. Ils décident de vivre ensemble, en squat et en meute. Et au cœur de la meute, il y a Jeanne et Basile, qui découvrent l’amour, celui qui brûle et transporte.

Le 06 janvier 2016 : La femme du gardien de zoo, de Diane Ackerman (L’Archipel)

51-vLU16niL

Jan et Antonina Zabinski dirigent le zoo de Varsovie quand éclate la Seconde Guerre mondiale. La Pologne est envahie et bientôt règne la barbarie. Les animaux ont été tués sous les bombardements, envoyés à Berlin ou ont servi de gibier aux officiers allemands. Jan et Antonina se mettent alors à élever des porcs – officiellement pour les troupes, officieusement pour nourrir les habitants du ghetto. Surtout, ils profitent d’un réseau de souterrains reliant les cages pour y cacher des juifs et les faire quitter le pays… Grâce au courage de ce couple, trois cents d’entre eux seront sauvés. Inspiré du journal intime d’Antonina Zabinski, ce récit retrace le combat d’un couple soucieux de la cause animale qui s’engage dans une lutte secrète contre l’oppression nazie. Un très beau portrait de femme, où l’abnégation et la générosité côtoient la cruauté et l’horreur.

Le 07 janvier 2016 : Un train en hiver, de Caroline Moorehead (Pocket)

couv58452993

La plus jeune a 17 ans, la plus âgée, 67. Un matin glacé de janvier 1943, 230 femmes enfermées dans des camps d’internement français, ces « châteaux de la mort lente », sont conduites par la Gestapo en gare de Compiègne. Leur destination : Auschwitz-Birkenau. C’est en chantant La Marseillaise qu’elles feront leur entrée dans le camp d’extermination. Seules 49 d’entre elles en reviendront vivantes. C’est l’histoire de ces femmes que Caroline Moorehead nous raconte ici. Des femmes « ordinaires », dont beaucoup de résistantes, qui ont tout sacrifié pour combattre le nazisme. Venues d’horizons divers, de classes sociales variées, elles vont puiser leurs forces dans l’amitié, la solidarité et l’entraide. Depuis leur arrestation, leur torture par la police française ou la Gestapo, leur voyage dans le train de la mort, leur vie dans le camp jusqu’à leur libération, ce livre restitue, avec une émotion rare, leur traversée des cercles de l’enfer.

Le 14 janvier 2016 : Tout plutôt qu’être moi, de Ned Vizzini (La Belle Colère)

couv70070261

Durant l’une des séances chez son psy, Craig Gilner apprend qu’il existe une maladie mentale appelée le syndrome d’Ondine : ceux qui en souffrent oublient de respirer ; pour ne pas mourir asphyxiés, ils doivent se répéter sans cesse « respire, respire, respire ». La dépression, Graig va en faire l’expérience, c’est ce qui arrive quand on oublie de vivre.

Le 14 janvier 2016 : La doublure, de Meg Wolitzer (Rue Fromentin)

couv56688921

Après quarante ans de vie commune avec Joe Castleman, un écrivain célèbre, Joan decide de le quitter. Ils volent vers Helsinki où Joe doit recevoir un prix prestigieux. Elle revoit alors leur rencontre à Greenwich village dans les années 1950, puis leur marche vers la reconnaissance et finit par buter sur le secret qui cimente leur couple depuis tant d’années. A-t-elle vraiment voulu de cette existence dans l’ombre d’un homme ? Pourquoi a-t-elle accepté tant de compromissions ? Peut-elle continuer à se taire ?

Le 14 janvier 2016 : Le vrai statut de ma vie, de Liz Kenton (Prisma)

le-vrai-statut-de-ma-vie-695443

Kate, 35 ans, est accro aux réseaux sociaux. Lorsque son fiancé la quitte, elle le partage sur Facebook. En pianotant sur ses écrans, elle s’aperçoit que sa vie réelle devient le reflet de ses statuts Facebook. Elle décide de changer son destin, mais elle s’aperçoit que ce n’est pas si simple.

Le 18 janvier 2016 : Ta façon d’être au monde, de Camille Anseaume (Kero)

couv30195561

Elles sont amies d’enfance. L’une est inquiète, rêveuse, introvertie ; l’autre est souriante, joyeuse, lumineuse. Ensemble, elles grandissent, découvrent la vie, l’amour. Jusqu’à ce qu’un drame bouleverse le monde qu’elles se sont bâti… Un roman poignant sur l’amitié, le deuil, et sur ce point de bascule irréversible qui sonne la fin de l’insouciance.

Le 20 janvier 2016 : Le chat sur le mur, de Deborah Ellis (Hachette)

1

Clare avait 13 ans quand elle est morte et qu’elle s’est réveillée dans le corps d’un chat errant, à Bethlehem, en Cisjordanie. Réfugiée dans une maison avec deux soldats israéliens et un petit garçon palestinien, elle va partager pendant quelques jours leur quotidien.

Le 21 janvier 2016 : Sirius, de Jonathan Crown (Presses de la Cité)

couv61653480

Brillant fox-terrier capable de communiquer en messages codés, Sirius émigre aux Etats-Unis avec la famille Liliencron, qui fuit l’Allemagne nazie. Arrivé à Hollywood, il devient la coqueluche des studios Warner Bros. et s’acoquine avec les plus grands : Rita Hayworth, Billy Wilder, John Wayne et Cary Grant n’ont plus de secrets pour lui ! Engagé ensuite par le cirque Barnum, son ascension dans le showbiz tourne court lorsqu’un tour de magie échoue et le fait «réapparaître» à Berlin. Il sera alors le dernier confident d’Hitler…

Le 21 janvier 2016 : Le parfum des sentiments, de Cristina Caboni (Presses de la Cité)

couv7725890

Elena, 26 ans, surprend son petit ami avec une autre dans la cuisine du restaurant. Elle change de vie, s’installe à Paris où elle est recrutée chez un parfumeur. Elle rencontre le mystérieux Cail McMLean…

Le 21 janvier 2016 : A l’intérieur, de Jodi Picoult (Michel Lafon)

1934494_10153238334765969_4886774391193757761_n

Quand votre fils ne vous regarde jamais dans les yeux… comment savoir s’il est coupable ? Adolescent atteint du syndrome d’Asperger, Jacob Hunt ne possède pas le mode d’emploi pour communiquer avec les autres. Enfermé dans sa bulle, il est pourtant d’une intelligence prodigieuse. Un sujet le passionne plus que tout : la criminalistique. Il parvient souvent à se rendre sur des scènes de crime, où il ne peut s’empêcher d’expliquer aux policiers comment faire leur travail. En général, il tombe juste. Mais lorsqu’un assassinat se produit dans le quartier, l’attitude de Jacob est un signe flagrant de culpabilité pour la police. Pour la mère et le frère de Jacob, l’intolérance et l’incompréhension qui ont toujours menacé leur famille resurgissent brutalement. Et cette question lancinante, qui ne laisse pas leur âme en paix… Jacob a-t-il, oui ou non, commis ce meurtre ?

Le 22 janvier 2016 : Savannay Dream, de Cécilia Dutter (Milady)

81Em8E0Z4HL

« Je n’ai plus de repères. Je ne sais pas lire ce qui m’arrive. Mon mal-être, cette angoisse qui grandit en moi depuis des semaines, s’habille d’un visage. Prend un prénom : Maud. Quatre lettres qui circonscrivent ce mal qui vient de loin. » Comment peut-on tomber fou amoureux d’une femme dont on ne sait presque rien ? C’est ce qui arrive à Julien quand il rencontre Maud. Leurs failles s’accordent étonnamment bien. Pourtant, Julien a une femme et des enfants qu’il aime. Alors que sa famille l’accompagne dans sa nouvelle vie en Amérique, il cède à la tentation de l’adultère. Grisé par le sentiment d’échapper à une existence toute tracée, Julien se sent vivre pour la première fois. Jusqu’à ce road trip à Savannah, qui révèle une facette beaucoup plus sombre de sa maîtresse…

Le 25 janvier 2016 : Mon chat Yugoslavia, de Statovci Pajtim (Denoël)

product_9782207118771_195x320

Dans la Yougoslavie des années 1980, en pleine campagne kosovare, une jeune fille est mariée à un garçon qu’elle connaît à peine. Emine fait de son mieux pour être une bonne épouse, mais la vie ne lui apporte qu’une série de déceptions. Elle donne naissance à quatre enfants. Lorsque la guerre éclate, la famille d’Emine décide de fuir et choisit la Finlande comme destination de l’exil. Dans ce pays froid où les étrangers sont supposés accepter avec gratitude la place qu’on leur offre dans la société, leur intégration se passe mal et le quotidien d’Emine se dégrade. De nos jours, Bekim est étudiant à Helsinki. Il fait beaucoup d’efforts pour s’intégrer à la société finlandaise dans laquelle il a grandi, tout en essayant d’assumer son homosexualité. Un jour, il rencontre un «chat» dans un bar gay, qui va très vite dominer ses nuits et son esprit, avant de se révéler être une nouvelle déception amoureuse. Bekim décide alors de partir en voyage jusqu’à ses racines, au Kosovo, où le cruel destin de sa famille a commencé.

Le 25 janvier 2016 : Le bleu entre le ciel et la mer, de Susan Abulhawa (Denoël)

couv58146252

1947. La famille Baraka vit à Beit Daras, village paisible de Palestine entouré d’oliveraies. Nazmiyeh, la fille aînée, s’occupe de leur mère, une veuve sujette à d’étranges crises de démence, tandis que son frère Mamdouh s’occupe des abeilles du village. Mariam, leur jeune sœur aux magnifiques yeux vairons, passe ses journées à écrire en compagnie de son ami imaginaire. Lorsque les troupes israéliennes se regroupent aux abords du village, Beit Daras est mis à feu et à sang, et la famille doit prendre la route, au milieu de la fumée et des cendres, pour rejoindre Gaza et tenter de se reconstruire dans l’exil. Seize ans plus tard, Nur, la petite-fille de Mamdouh, s’est installée aux États-Unis. Tombée amoureuse d’un médecin qui travaille en Palestine, elle décide de l’y suivre. Un voyage au cours duquel elle découvrira que les liens du sang résistent à toutes les séparations – même la mort

Le 28 janvier 2016 : Leçons d’Italie, de Maria Stepnova (Les Escales)

sds

L’existence d’Ivan Ogariov est plutôt terne. La semaine il travaille, le week-end il fait des courses et passe du temps avec sa femme qu’il n’aime plus. Lorsqu’il croise le chemin de Malia, sa vie prend des couleurs. Las de son pays natal, la Russie, Igor quitte sa compagne, voyage et profite de ce bonheur retrouvé. Malia, elle, a des idées bien différentes en tête.

Le 28 janvier 2016 : April, de Angelika Klüssendorf (Presses de la Cité)

couv48008492

Une enfance douloureuse et une entrée dans l’âge adulte chaotique mènent April vers Hans, un amant amoureux et protecteur. Mais la naissance de leur garçon, Julius, va réveiller les démons du passé d’April. Elle ne parvient pas à se sentir mère ni à donner de l’amour à son fils. Sa vie l’étouffe et elle finit par quitter Hans et à s’abandonner à l’alcool et à la drogue.

Le 03 février 2016 : Il était une lettre, de Kathryn Hugues (Calmann-Lévy)

couv30998478

Tina est malheureuse auprès d’un mari trop porté sur la boisson et souvent violent. Le week-end, pour ne pas être à ses côtés, elle se réfugie dans une boutique caritative où elle est vendeuse bénévole. C’est alors que sa vie bascule lorsqu’elle y découvre une lettre dans la poche d’un vieux costume. Cette lettre n’a jamais été ouverte, le timbre n’est pas cacheté et elle date de septembre 1939 : c’est une demande en mariage. Très émue que la destinataire n’ait jamais reçu cette demande, Tina va mener l’enquête et découvrir l’histoire bouleversante d’un amour impossible… Celui de Chrissie, jeune sage femme de 17 ans qui tombe éperdument amoureuse du jeune séducteur de son quartier, malgré les réticences de son père, un médecin très strict. La guerre finit par exploser et son grand amour est contraint de partir au front, la laissant enceinte, et seule face à ce secret honteux qui va faire exploser sa cellule familiale. Pendant que Tina poursuit ses recherches, elle découvre qu’elle aussi est enceinte, mais d’un homme qu’elle n’aime plus. Elle décide d’essayer de retrouver à tout prix Chrissie et son enfant, en espérant ainsi redonner du sens à sa vie.

Le 03 février 2016 : Les délices de Tokyo, de Durian Sukegawa (Albin Michel)

les-delices-de-tokyo-709509

Pour payer ses dettes, Sentarô vend des gâteaux. Il accepte d’embaucher Tokue experte dans la fabrication de an, galette à base de haricots rouges. Mais la rumeur selon laquelle la vieille femme aurait eu la lèpre étant jeune, met la boutique en péril. Sentarô devra agir pour sauver son commerce.

Le 03 février 2016 : Partition amoureuse, de Tatiana de Rosnay (Le Livre de Poche)

couv20824592

« Quatre hommes, quatre notes. Toi un do, première note de la gamme comme alpha est la première lettre de l’alphabet. Manuel est un sol aux accents inquiétants, la dominante de la gamme de do. Pierre est un long ré tourmenté. Hadrien ne serait-il pas mon la, note de référence, celle dont un chef a besoin pour diriger un orchestre, celle qu’il me faut désormais pour apprendre à diriger ma vie ? » T. R. Margaux, célèbre chef d’orchestre, décide, à l’approche de ses 40 ans, d’inviter à dîner les hommes qui ont le plus compté pour elle. C’est l’occasion d’un bilan, le moment d’assumer les échecs du passé afin de mieux savourer ses bonheurs présents. Avec lucidité, Margaux dresse l’inventaire de sa vie amoureuse, comme elle le ferait sur une partition, chacun de ses amants apportant sa cadence.

Le 04 février 2016 : Ma meilleure ennemie, de Paula Daly (Le Cherche-Midi)

41wIPDCzv-L

Natty et Sean forment un couple heureux depuis le lycée. Après avoir travaillé très dur, ils sont aujourd’hui propriétaires d’un charmant petit hôtel et mènent une vie confortable dans la région des Lakes au nord ouest de l’Angleterre. Natty, sans doute trop perfectionniste, se démène pour que tout soit parfait, aussi bien sur le plan professionnel que familial, sans se rendre compte que son mari se sent parfois un peu abandonné. Alors que la plus jeune de leurs filles, Felicity, est en voyage scolaire en France, Eve, la meilleure amie de Natty, vient lui rendre visite. Psychologue de renom, elle a toujours soutenu Natty dans les moments difficiles. Quand l’école appelle Natty pour lui annoncer que Felicity est gravement malade et vient d’être hospitalisée, Natty n’hésite pas une seconde et part en France au chevet de sa fille. Elle est rassurée par la présence d’Eve qui pourra veiller sur sa famille et les aider pendant son absence. Lorsque Natty rentre enfin chez elle, après une dizaine de jours, c’est le choc : Sean lui annonce qu’il est tombé amoureux d’Eve et qu’il veut divorcer. Tout s’écroule autour de Natty. Elle n’a pas d’autre choix que de tenter de faire face, au moins pour ses filles, et d’accepter la fatalité. Mais un jour, elle reçoit une lettre : Eve aurait déjà agi ainsi à plusieurs reprises, avec des conséquences dramatiques. Natty va alors se lancer dans une bataille très dangereuse …

Le 04 février 2016 : Lettre à la République des Aubergines, de Abbas Khider (Piranha)

2

Bagdad, 1997. Salim, jeune étudiant, est arrêté par la police pour avoir lu des livres interdits lors de soirées entre amis de l’université. Torturé, il parvient à taire le nom des filles qui y participaient, parmi lesquelles se trouvait Samia, sa petite amie. Grâce aux relations de son oncle, un riche industriel bien vu du régime, il est libéré dans l’attente de son procès et parvient à s’enfuir via la Syrie. Comme de nombreux exilés irakiens qui servent de main d’oeuvre bon marché, il trouve refuge à Benghazi, en Libye, où il devient simple ouvrier en bâtiment. Désormais sans nouvelles de ses proches, de ses amis et de Samia, son seul but est de faire parvenir une lettre à sa bien-aimée pour l’assurer de son amour fidèle. Mais, de la Lybie à l’Irak, les dictateurs règnent en maîtres (Kadhafi en Libye, Moubarak en Égypte, Abdallah en Jordanie, Hafez el-Assad en Syrie et Saddam Hussein en Irak) et la censure veille. Faire passer une lettre à travers ses mailles est une entreprise difficile et dangereuse. Fin 1999, Salim découvre l’existence d’un réseau clandestin de courrier qui couvre tout le monde arabe. Sans crainte des représailles dont la destinataire pourrait faire l’objet, il ose enfin envoyer sa déclaration à Samia et la confie, moyennant 200 dollars, à ce réseau semi-mafieux très bien organisé. Abbas Khider invite le lecteur à suivre le parcours chaotique de cette lettre d’amour. Chaque chapitre, très bref, donne la parole à un des intermédiaires qui se trouve en sa possession.

Le 04 février 2016 : La vérité sur Alice, de Jennifer Mathieu (Pocket Jeunesse)

9782266262781ORI

Alice est une traînée, c’est écrit sur le mur des toilettes. Ont dit qu’elle a couché avec deux garçons d’affilé et provoqué la mort de l’un d’eux. Tout le monde à sa vérité sur Alice : son ancienne meilleure amie, son entourage, son admirateur secret, etc. Et il faudra attendre le dernier chapitre pour avoir le point de vue d’Alice elle-même.

Le 04 février 2016 : Comme un livre ouvert, de Liz Kessler (Hugo New Way)

&

Ashleigh Walker est amoureuse. Au sens le plus intense et bouleversant du terme. Un amour inconditionnel qui la consume. De quoi oublier de s’inquiéter pour ses mauvais résultats scolaires. De quoi lui faire oublier le mariage de ses parents qui s’effondre. Il y a juste une chose qui la perturbe… Pourquoi n’est-ce pas Dylan, son petit ami qui la met dans cet état, mais plutôt Mademoiselle Murray, sa prof d’anglais ?

Le 04 février 2016 : Ne pars pas sans moi, de Gilly MacMillan (Les Escales)

fsd

Un petit garçon de 8 ans est enlevé. Pour l’opinion et les médias, une seule coupable : sa mère. Et ils veulent sa peau… Alors qu’elle se promène dans les bois avec son fils Ben, Rachel le laisse partir devant elle jusqu’à l’aire de jeux. Quand elle arrive sur les lieux, Ben a disparu. Bientôt, médias et réseaux sociaux se déchaînent : Rachel est accusée d’être une mauvaise mère qui n’a pas veillé sur son fils…à moins qu’elle n’ait fait le coup ? Attaquée de toute part, soupçonnée par la police, Rachel ne peut se fier à personne : Elle seule peut découvrir la vérité et retrouver Ben.

Le 04 février 2016 : Les mijaurées, de Elsa Flageul (Julliard)

10672078_493442797484258_1073110910877815685_n

En 1992, Lucile et Clara entrent en quatrième dans le même collège parisien. Parce qu’elles se sentent différentes des autres, elles vont se rapprocher, jusqu’à devenir inséparables. Les années 1990 s’achèvent, un nouveau siècle voit le jour, et Lucile et Clara cherchent à se faire une place dans ce monde qui ne les attend pas et que la crise et l’arrivée du sida fragilisent. Leur duo, aussi incandescent, aussi amoureux que le sont les amitiés adolescentes, est une armure pour se jeter dans ce siècle tout neuf, pour découvrir l’amour et s’inventer une vie qu’elles imaginent ensemble, toujours. En 2001, les tours jumelles s’effondrent, la vie est là, avec ses échardes, avec ses blessures, avec la maladie, la passion, la mort, avec aussi parfois des rêves qui se réalisent… Lucile et Clara, ensemble, oui, mais jusqu’à quand et, surtout, comment ?

Le 08 février 2016 : Blonde à forte poitrine, de Camille de Peretti (Kero)

couv47965652

À 17 ans, Vickie, jeune fille naïve d’une petite ville texane, tombe enceinte de son copain. Rejetée par sa mère et bientôt par sa belle-famille, elle trouve refuge dans un club de strip-tease avec son bébé. Un peu trop grande, un peu maladroite, elle est pourtant vite remarquée pour le pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les hommes. De playmate à star de la téléréalité, son ascension sera fulgurante. Mais qu’il est dur de rester soi quand le monde entier convoite votre corps…

Le 10 février 2016 : Sunshine, de Paige McKenzie (Hachette)

d

L’univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère adoptive Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l’autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu’elle choisie sur Internet. Sunshine constate que rien n’est à son goût : la maison est décrépie, l’intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l’air, l’humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence. La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l’étage. Bizarrement, sa mère n’entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu’il s’agit de l’esprit d’une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s’habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique… Au cours d’une nuit particulièrement angoissante, sa mère entend cette fois aussi des hurlements en provenance de la salle de bains. De l’eau brune coule à flots sous la porte bloquée. Pourtant il n’y a personne derrière, quoique des traces de lutte soient visibles. Kate semble enfin reconnaître qu’il se passe des choses bizarres dans cette maison. Malheureusement pour Sunshine, dès le lendemain matin, Kate a tout oublié et se comporte de plus en plus étrangement…

Le 10 février 2016 : Dans le silence de ton coeur, de Alice Ranucci (Hachette)

captu1re3

Claudia, jeune fille de 16 ans issue d’une famille privilégiée, n’a jamais manqué de rien. Mais à l’adolescence, elle est devenue arrogante, méprisante, sûre d’elle. Sa mère l’envoie faire du bénévolat, en vain. Un soir, en rentrant, elle trouve son père en larmes qui lui apprend que sa mère est décédée dans un accident de voiture.

Le 10 février 2016 : Fermez les yeux, de C. J. Cooper (Préludes)

couv19888144.png

Pour vaincre sa phobie de l’avion, Sara a recours à l’hypnose. Mais au fil des séances, elle est victime d’hallucinations de plus en plus terrifiantes. Pour comprendre ce qui lui arrive, elle doit se lancer dans une quête d’identité.

Le 10 février 2016 : Red Queen, tome 2 : Glass Sword, de Victoria Aveyard (MSK)

red-queen,-tome-2---glass-sword-685954

A Norta, la plupart des habitants ont le sang rouge. Celui des seigneurs est couleur de l’argent et leur confère le pouvoir de contrôler la foudre et l’électricité. Mare Barrow a le sang rouge mais contrôle aussi ce pouvoir, elle est donc une anomalie à éliminer. Fuyant la famille royale et Maven, le prince qui l’a trahie, elle découvre qu’elle n’est pas seule, et décide de lever une armée.

Le 11 février 2016 : Nous étions animales, de Emma Jane Unsworth (Fleuve Editions)

23

Manchester. Voilà plusieurs années que Laura squatte un placard chez Tyler, sa foldingue de colocataire américaine, croqueuse d’hommes et plus excentrique que n’importe quelle Britannique. Les fêtes s’enchaînent et chaque matin, elle cuve sa gueule de bois au centre d’appels où elle gagne sa croûte en attendant. En attendant quoi ? De finir son roman, qui avance à trop petits pas. D’épouse le sobre et si sage Jim. De lendemains douloureux en dérapages successifs, les sirènes de l’âge adulte commencent à sonner à ses oreilles… Laura envisage de tout arrêter, même la drogue. Devenir maman, peut-être. Mais renonce-t-on si facilement à l’âge de la fête éternelle ?

Le 11 février 2016 : Comme un poison entre nous, de Monica Rattazzi (Scrineo)

2

Julie a tout ce dont elle a toujours rêvé : un mari, Pierre, et deux charmantes petites filles qu’elle élève dans leur ravissant pavillon de banlieue. Alors pourquoi a-t-elle tant de mal à se reconnaître dans cette vie ? Pourquoi n’est-elle pas heureuse ? Lorsque Hadrien, 14 ans, emménage avec sa mère dans la maison d’en face, tout bascule… Car en se prenant d’affection pour Pierre, l’adolescent adopte un père. Julie prend aussitôt l’intrus en grippe, alors que son mari ne voit rien, flatté par l’amour inattendu de ce garçon. Mais plus Hadrien s’immisce dans leurs vies, plus le couple s’effrite, plus Julie se raidit, et plus l’enfant devient menaçant… N’est-ce qu’une illusion ? N’est-ce que le symptôme d’un amour qui se meurt ?

Le 18 février 2016 : Insaisissable, de Jennifer duBois (Robert Laffont)

couv33672642

Lorsque Lily arrive à Buenos Aires pour son semestre à l’étranger, elle est enthousiasmée : l’architecture colorée, la nourriture, son charmant et insaisissable voisin… elle est heureuse de se voir enfin libérée de l’atmosphère étouffante de sa famille, endeuillée par la mort de sa grande soeur survenue avant sa naissance. Sa colocataire, Katy, n’est pas très drôle, mais elle n’est pas venue pour traîner avec des Américains, de toute façon. Cinq semaines plus tard, Katy est retrouvée dans la maison de leur famille d’accueil, brutalement assassinée. Lily est la première suspecte et tous les regards se tournent vers elle. Qui est vraiment cette jeune femme de 21 ans ? Amorale, provocante, instable – pourrait-elle être une meurtrière ? Ou est-elle simplement jeune, un peu égocentrique, piégée par un système légal que, dans sa naïveté, elle n’a pas assez pris au sérieux ? Dans les terribles jours qui suivent son arrestation, ces deux visages de Lily apparaissent tour à tour dans les médias et même dans les pensées de ses proches. Car les preuves s’accumulent et son indifférence dérange. Dès son interrogatoire, pendant lequel, entre deux passages de policiers, mais bien visible à la caméra, elle effectue… une roue. Un roman au suspense psychologique intense d’une rare finesse d’observation, qui pose des questions d’ordre moral capitales : qu’est-on prêt à croire sur les autres, et soi-même ? A quel point se connaît-on vraiment ?

Le 18 février 2016 : L’incroyable et audacieuse entreprise de Jack Quinlan, de Janis Cooke Newman (Les Escales)

l-incroyable-et-audacieuse-entreprise-de-jack-quinlan-712116

Dans le New York des années 1940, Jack n’est pas un adolescent comme les autres. Depuis le bombardement de Pearl Harbor en décembre 1941, il a développé un don incroyable. Grâce à une imagination fantasque, l’adolescent peut littéralement « voir » la radio et recréer en détails toutes les émissions qu’il écoute. Lorsqu’il part à New York, il rencontre un réfugié juif et ils vont réaliser un acte incroyable.

Le 18 février 2016 : Les derniers jours de Rabbit Hayes, de Anna McPartlin (Le Cherche-Midi)

d

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre…

Le 19 février 2016 : Miss You, de Maria Duffy (Milady)

dq

Nés à Dublin le même jour, William et Donna se croisent au fil des ans. Lui vit en banlieue avec sa mère, elle en ville, élevée par sa soeur aînée. Lorsqu’un drame bouleverse leur vie, il décide d’entreprendre un tour du monde et elle de réaliser son rêve de toujours. Ils se retrouvent à des milliers de kilomètres de Dublin.

Le 02 mars 2016 : On regrettera plus tard, de Agnès Ledig (Albin Michel)

couv57795754

Valentine, une institutrice dans un village des Vosges, voit sa vie bouleversée par l’arrivée d’une fille fiévreuse, Anna, et de son père Eric, meurtri par la mort de sa femme. Au-delà de l’hébergement, elle leur ouvre son coeur.

Le 02 mars 2016 : L’amant japonais, de Isabel Allende (Grasset)

couv34524054.gif

Alma Belasco, une fraîche dame de 80 ans passés, belle, cultivée et pleine de talents, décide de quitter la vaste demeure familiale de Sea Cliff où elle a grandi afin de s’installer à Lark House, une résidence très prisée pour personnes âgées des environs de San Francisco. A Lark House, la vieillesse n’est pas un fardeau mais une bénédiction, la vie qui se poursuit, un bonheur dont il faut savourer chaque instant comme au temps de la jeunesse. Dans cette institution insolite où se croisent les personnes les plus fantasques, Alma se lie d’amitié avec Irina, une jeune infirmière moldave qui cache, derrière sa douceur et sa prévenance sans faille, une blessure profonde et un sombre passé. Seth Belasco, le petit-fils d’Alma, tombe amoureux d’elle au premier regard et, au prétexte d’écrire une histoire de la famille, il rend de plus en plus souvent visite à sa grand-mère, qui se prête avec espièglerie au jeu des souvenirs. Au fil des mois, face à cet amour naissant et contrarié de deux êtres qu’elle chérit, Alma commence à raconter l’histoire de sa vie : sa fuite de Pologne dans les années 30, seule, tandis qu’elle voit s’éloigner ses parents restés sur le quai de Dantzig, son installation chez son oncle et sa tante à Sea Cliff, sa profonde amitié avec son cousin Nathaniel et surtout, sa grande histoire d’amour avec Ichimei, le fils du jardinier et le compagnon des jeux de son enfance. Un amour fait d’obstacles, d’absences et de silences, mais qui vit malgré tout dans le coeur des amants.

Le 03 mars 2016 : Audrey retrouvée, de Sophie Kinsella (Pocket Jeunesse)

couv59474160

Audrey ne peut pas quitter sa maison. Elle ne peut même pas enlever ses grosses lunettes noires à l’intérieur de chez elle. Mais quand Linus, le copain de son frère, pénètre dans sa vie, il réussit avec son amitié et ses remarques qui la font rire, à attirer Audrey dehors, enfin … à Starbucks, ce qui est déjà un bon début ! Et avec Linus à ses côtés, Audrey a l’impression de pouvoir enfin réaliser tout ce qui lui semblait auparavant bien trop effrayant. Soudain, elle réalise qu’elle peut retrouver le monde réel.

Le 17 mars 2016 : Immaculée, de Katelyn Detweiler (Collection R)

12369222_963796810367740_1120161143163458864_n

Mina est première de classe, elle sort avec le garçon le plus ambitieux de l’école. Sérieuse et autonome, elle a toujours su se sortir des mauvais pas. Mais le jour où elle se découvre enceinte – alors qu’elle n’a jamais fait l’amour de sa vie -, son monde bien ordonné bascule. Presque personne ne veut croire en sa virginité. Pour son père, c’est son petit ami le responsable, tandis que ce dernier est persuadé qu’elle l’a trompé. L’histoire de Mina se répand comme une traînée de poudre. Il y a ceux qui la traitent d’hérétique. D’autres encore croient que les miracles sont possibles, et que l’enfant à naître de Mina sera le plus grand de tous…

Le 18 mars 2016 : Les traversées, de Solange Delhomme (Milady)

les_tr10

«Nous sommes tombés éperdument amoureux, une passion physique et sentimentale, des moments d’une intensité sidérante. Je suis devenue femme avec lui. Sa seule présence transformait le monde. C’était merveilleux. C’était terrible. J’ai été emportée.» Clara n’a que quelques mois quand elle perd sa mère. Fou de chagrin, son père s’exile en Bretagne pour y oublier son désespoir, et confie la fillette à sa grand-mère. À sa mort, la vieille dame laisse derrière elle des carnets qui brisent des années de silence. La lecture de ces carnets lui révèle des facettes insoupçonnées de la lignée de femmes dans laquelle elle s’inscrit. Elles sont de celles qui se jettent à corps perdu dans des passions qui les brisent. De celles qui souffrent d’une incapacité à vivre et aimer en même temps dont Clara se demande si elle n’a pas hérité…

Le 18 mars 2016 : La cuisinière, de Mary Beth Keane (10-18)

couv13064784.png

Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s’intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu’on l’observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu’elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l’envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté…

Le 08 avril 2016 : Belles de Shanghaï, de Amy Tan (Charleston)

d

Début du XXe siècle à Shanghaï. Violet Minturn est la fille d’une Américaine qui tient un club huppé, la Maison de Lulu Mimi, lieu de rencontre de riches Occidentaux et Asiatiques. Mais le lieu, aussi connu sous le nom de Hidden Jade Path, est la maison de courtisane la plus distinguée de Shanghaï. C’est dans cet univers que grandit Violet, petite fille au caractère affirmé qui ne manque pas d’espionner les courtisanes, voire de leur jouer des mauvais tours. Lorsqu’elle découvre que son père n’est pas mort comme elle le croyait, et que celui-ci est d’origine chinoise, c’est un choc. Alors que la situation politique devient de plus en plus instable, sa mère tente de partir avec elle pour San Francisco, mais est piégée par un ancien amant. Violet, 14 ans, est vendue comme courtisane vierge à une maison close, et Lulu reçoit bientôt l’annonce et la confirmation – fausses – de la mort de sa fille.

Advertisements

24 réflexions au sujet de « Les parutions de début 2016 que j’attends ! »

  1. Ca en fait des bouquins pour un article ! Lettres à la république des aubergines me donne vraiment envie, de par le contexte actuel et mes origines, ainsi que les délices de Tokyo! Merci pour cet article, on est un peu perdu dans toutes ces rentrées littéraires..

  2. Peut-être que je me trompe mais il me semble avoir vu « Ne pars pas sans moi » de Gilly MacMillan sur le catalogue de France Loisirs.
    Beaucoup de livres me donnent envie, surtout « et leurs baisers au loin me suivent » de Corinne Royer, le résumé m’intrigue 😊
    Bonnes lectures !

  3. J’étais pas au courant pour le prochain Sophie Kinsella, j’adore le résumé donc évidemment passage oblige ! Immaculée je l’ai aussi repérée, ça à l’air étrange… Le parfum des sentiments j’attendrais ton avis, je connais pas trop cette maison d’édition ^^ Que de bons romans en prévisions !

  4. Merci beaucoup pour cette superbe liste ! Je me note Il était une lettre (que je veux absolument maintenant, c’est le genre d’histoire coup de cœur pour moi) ainsi que On regrettera plus tard 🙂 Peut-être aussi Immaculée, mais je sens la déception pointer le bout de son nez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s