Parutions Poches

Ces livres que j’ai aimés et qui sortent en poche ! #1

ldsq

Il y a beaucoup de livres que j’ai aimés et que j’ai envie que tout le monde découvre ! J’ai donc décidé de mettre en place ce nouveau rendez-vous où je vous parlerai de toutes les sorties poches que je vous conseille, car ce sont des livres que j’ai aimé ! L’occasion de vous en reparler avec mes chroniques pour vous permettre de vous décider, ou non, de les acheter.

Le 07 janvier 2016 : La petite boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan (Pocket)- 7,90€

Ma chronique (15/20)

2

Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Elle s’installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d’une boutique laissée à l’abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu’il n’y a plus dans le village qu’une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s’échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d’échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l’esprit d’entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands) et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait être qu’un simple  » break  » devient l’entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante.

Le 16 janvier 2016 : Avant de t’oublier, de Rowan Coleman (Milady) – 7,60€

Ma chronique (17/20)

81jOGuMYgYL

Claire mène une vie heureuse en compagnie de son mari et de ses deux filles. Mais son bonheur est de courte durée : elle découvre qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Sa mémoire part à la dérive, et elle oublie ce qu’elle croyait gravé en elle pour toujours. Pour lutter contre sa disparition, son mari lui offre un carnet dans lequel elle notera tout ce qu’elle n a pas encore oublié. Une façon de faire comprendre à ses filles que même si ses jours sont comptés, la vie a encore de beaux jours devant elle.

 Le 04 février 2016 : Moi, la grosse, de Matteo Cellini (Pocket) – 6,50€

Ma chronique (16/20)

9782266261760_1_75

Caterina est une jeune italienne spirituelle et intelligente. Caterina a une famille qu’elle adore. Mais Caterina, à l’instar de ses parents et de ses frères, est grosse. Très grosse. Et ses kilos en trop l’empêchent d’exister. Selon sa conception binaire du monde – les obèses d’un côté, les  » personnes  » de l’autre – elle est une  » non-personne « . A peine sort-elle de chez elle qu’elle s’arme d’une carapace blindée lui permettant d’ignorer tous les commentaires, toutes les plaisanteries, dont elle pourrait être la cible. Elle anticipe tout. Pour ne pas aggraver son dossier qui pèse déjà trop lourd sur la balance, elle fait en sorte d’être la meilleure de la classe, de n’être jamais malade, jamais en retard, toujours bien habillée… bref, de ne jamais faire le moindre remous. Aussi, quand ses parents décident d’organiser une grande fête pour son dix-huitième anniversaire, c’est la panique. Un roman, tout en sensibilité, qui voit son héroïne s’épanouir et découvrir peu à peu qu’un bonheur est possible, au-delà des apparences.

 •

Le 17 mars 2016 : L’invention des ailes, de Sue Monk Kidd (10-18) – 8,80€

Ma chronique (20/20)

12336378_10154046478378676_2112021326_n

Caroline du Sud, 1803. Fille d’une riche famille de Charleston, Sarah Grimké sait dès le plus jeune âge qu’elle veut faire de grandes choses dans sa vie. Lorsque pour ses onze ans sa mère lui offre la petite Handful comme esclave personnelle, Sarah se dresse contre les horribles pratiques de telles servilité et inégalité, convictions qu’elle va nourrir tout au long de sa vie. Mais les limites imposées aux femmes écrasent ses ambitions. Une belle amitié nait entre les deux fillettes, Sarah et Handful, qui aspirent toutes deux à s’échapper de l’enceinte étouffante de la maison Grimké. À travers les années, à travers de nombreux obstacles, elles deviennent des jeunes femmes avides de liberté et d’indépendance, qui se battent pour affirmer leur droit de vivre et se faire une place dans le monde.

Publicités

13 réflexions au sujet de « Ces livres que j’ai aimés et qui sortent en poche ! #1 »

  1. J’adore ce rendez-vous ! Moi qui ne lis que des poches pratiquement. J’aime moins les grands formats, trop encombrants. Et je déplore souvent qu’ils ne sortent pas suffisamment en format poche… Merci ! Je file acheter « L’invention des ailes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s