Contemporain

Ta façon d’être au monde • Camille Anseaume

12575975_584970111660013_1326624002_n

Il y a deux ans, j’ai découvert Camille Anseaume avec son premier roman : Un tout petit rien. J’avais eu un énorme coup de coeur pour ce roman que ce soit par son contenu mais aussi par l’écriture de son auteur qui m’avait captivée. Je ne pouvais donc pas passer à côté de la sortie de son nouveau roman et je remercie beaucoup les éditions Kero de m’avoir permis de le lire avant sa sortie.

Résumé …

Elles sont amies d’enfance. L’une est inquiète, rêveuse, introvertie ; l’autre est souriante, joyeuse, lumineuse. Ensemble, elles grandissent, découvrent la vie, l’amour. Jusqu’à ce qu’un drame bouleverse le monde qu’elles se sont bâti… Un roman poignant sur l’amitié, le deuil, et sur ce point de bascule irréversible qui sonne la fin de l’insouciance.

Mon avis …

J’ai été très déroutée en commençant ce roman car je ne m’attendais pas à une narration comme celle-ci. C’est d’ailleurs ce qui fait que ce roman n’est pas un coup de coeur, en partie. Je n’ai pas réussi à me faire à cette écriture pendant tout le premier chapitre, qui correspond quand même à la moitié du livre. Camille Anseaume nous y livre l’histoire de deux petites filles, amies depuis l’enfance, qui grandissent l’une à côté de l’autre. Sans jamais se séparer. Pour nous raconter cette histoire, l’auteur les désigne par un procédé particulier. L’une est « elle », l’autre est « tu ». A partir de là, il est difficile, vraiment compliqué même, de se repérer parmi les deux personnages. On comprend cependant que leur amitié est assez fusionnelle, et que l’une projette en l’autre tous ses rêves.

A partir du 2ème chapitre, tout change. « Elle » devient « Je ». D’un seul coup, tout devient beaucoup plus clair. Je n’ai pas vraiment compris cet intérêt de changer la narration au milieu du roman, mis à part de perturber à la lecture.. C’est quelque chose que je regrette. Car le « Je » nous permet, en plus, d’entrer véritablement dans la psychologie du personnage. Sans doute l’auteur souhaitait-elle nous en éloigner pour, justement, ne pas tout nous dévoiler dès le départ.

Ce roman est plein de surprises. Au milieu du roman, c’est le choc. La descente aux enfers. La tristesse absolue et insurmontable. J’ai été très touchée par la façon dont l’auteur a eu d’aborder le sujet et d’écrire à son propos. Pour avoir à peu près l’âge des protagonistes, je me suis sentie proche d’eux et concernée tout à la fois. Parce que l’enfance et l’insouciance ne peuvent durer indéfiniment et que l’on apprend souvent bien trop brutalement la dureté de la vie. Le fait que tout peut s’arrêter soudainement.

Le roman est, pendant toute sa seconde moitié, un décryptage très réussi et assez bouleversant de cette souffrance vécue par chacun des personnages. Je ne peux m’empêcher de croire que ce texte est un peu autobiographique, une nouvelle fois, tant il sonne « juste ». Tant on peut tous ressentir cette souffrance, qu’on l’ait vécue ou non. Quant à la fin, j’avoue que je ne m’y attendais pas, même si des petits aspects du roman semblaient le désigner du doigt. Je ne sais pas vraiment si je l’ai trouvée intéressante, car finalement je trouvais la souffrance du personnage principal crédible sans cela.

Je trouve cependant que l’auteur a une façon bien à elle d’écrire et je ne peux m’empêcher d’être touchée en plein coeur par chacun de ses mots que je trouve possédés par une vérité très brutale, très prenante aussi. Je lirai donc sans hésiter les prochains romans de Camille Anseaume. J’ai bien l’impression qu’elle ne me décevra jamais vraiment.

Pour résumer …

Le choix narratif de la première moitié du roman m’a dérangée et m’a laissée également un peu perplexe. Par contre, la seconde moitié nous bouleverse forcément par la souffrance qu’elle évoque, cette douleur qu’aucune jeune personne ne devrait connaître mais que la vie lui impose pourtant. Camille Anseaume sait toujours trouver les mots justes, qui touchent en plein coeur.

Ma note : ★★★★★☆
(16/20)

Publicités

7 réflexions au sujet de « Ta façon d’être au monde • Camille Anseaume »

  1. J’ai largement préféré son premier roman et été déçu par celui là, notamment comme tu le dis avec cette narration un peu déroutante, et la 2ème partie ne m’a pas plu ému que ça… ^^ »,

  2. Je viens de le terminer aujourd’hui et pour ma part c’est bel et bien un coup de coeur. Même si comme toi j’ai été un peu dérangée par le choix narratif des pronoms personnels et du changement de point de vue, j’ai adoré ce roman. Je n’ai pas lu « Un tout petit rien » et je vais m’empresser de le lire je pense…
    L’auteure écrit merveilleusement bien et elle a un talent fou pour décrire les sentiments humains !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s