Contemporain

T’es pas ma mère • Prune Berge

12571180_585930284897329_1646928536_n

Si je lis beaucoup de parutions récentes, j’aime aussi souvent découvrir des romans parus il y a plusieurs années. Je suis tombée sur ce tout petit roman de 80 pages dans la bibliothèque de ma maman et j’ai décidé de le lui emprunter pour découvrir cette histoire dont le sujet m’intéressait particulièrement.

Résumé …

Adoptée à la naissance, Stéphanie a vingt ans quand elle reçoit une lettre de sa mère, qui a accouché sous X. En lisant le récit des circonstances de sa conception et de sa naissance, la jeune femme, qui se croyait en rupture de lignage, découvre qu’elle doit compter à présent avec une autre mère et qu’il lui faudra concilier deux familles, avec leurs territoires génétiques et leurs pays dans la peau. Mais deux mères, cela demande « deux mers » à traverser, afin de pouvoir soi-même mettre au monde un enfant sur une rive qui porte un nom. Dans ce texte épistolaire sur le thème de l’adoption, la simplicité de l’écriture nourrit une émotion dont la force ne prétend qu’à celle du témoignage.

Mon avis …

Je lis trop peu de romans sur ce sujet mais les livres traitant de l’adoption et de l’accouchement sous X m’intéressent toujours énormément. Derrière ces thèmes se cachent souvent l’identité, la construction de l’enfant mais aussi la difficulté pour les parents, qu’ils soient biologiques ou adoptifs, de s’adapter à la situation : de vivre avec la certitude que son enfant vit quelque part, sans savoir où ni ce qu’il est devenu, ou de vivre en essayant de remplacer un parent inconnu, en sachant qu’on ne le pourra jamais vraiment.

Ce sont ces problématiques qui sont, dans leur ensemble, évoquées dans ce livre. Le fait que ce roman soit épistolaire nous permet d’avoir les points de vue d’un grand nombre de personnages et pas seulement de l’enfant et de ses deux mères. J’ai trouvé cela intéressant car c’est généralement toute la famille qui se trouve impliquée dans les problématiques qui découlent d’une adoption.

Forcément, on est particulièrement touché par les lettres de Stéphanie et de sa mère biologique qui, après 20 ans sans se connaître, vont nouer contact peu à peu. Si j’ai un regret après la lecture de ce roman, c’est sans doute que les lettres aient été si peu nombreuses, que le lecteur ait eu le sentiment de manquer beaucoup de ces retrouvailles. On est un peu frustré de ne pas avoir pu connaître davantage ces femmes, de ne pas avoir assisté à davantage de moments.

L’auteur a écrit un roman très court, a donc choisi de ne placer dans son livre que quelques lettres. Elle nous permet donc d’entrevoir les quelques moments d’une vie, l’instant où tout change, où cette fille apprend à connaître sa véritable mère. Elle nous dévoile les doutes d’une mère adoptive, la colère d’une fille abandonnée, les regrets d’une mère qui a abandonné son enfant. Sans doute que son roman aurait été encore plus fort s’il avait été plus complet, plus abouti, mais il n’en demeure pas moins une lecture très belle et touchante.

Pour résumer …

L’adoption sous X est racontée par le biais de ces lettres échangées qui nous dévoilent ces femmes. La mère adoptive, la mère biologique et la fille adoptée, trois situations bien distinctes et des sentiments différents. La complexité émotionnelle n’est, selon moi, que survolée par le roman qui est, je crois, un peu trop court, mais le livre reste touchant et intéressant.

Ma note : ★★★★☆☆
(14/20)

Publicités

3 réflexions au sujet de « T’es pas ma mère • Prune Berge »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s