Contemporain

Poussière d’homme • David Lelait

SDF

Ce roman m’a été offert par Sandra, qui suis mon blog depuis longtemps et qui est une lectrice avec laquelle je partage beaucoup de goûts similaires en matière de lecture. Je la remercie donc pour ce cadeau, d’autant plus que j’avais entendu beaucoup de bonnes choses sur ce livre et que j’avais très envie de le découvrir.

Résumé …

Ce dimanche soir, tes jours d’homme m’ont filé entre les doigts. Au presque-commencement de ma vie, je t’ai perdu, toi avec qui je voulais la finir. La voix blanche et la colère noire, j’ai eu beau t’appeler, tu étais déjà parti, loin. Ta vie, minuscule tourbillon de quelques lunes et soleils, cessait là de tournoyer, sur le rivage carrelé blanc et glacé d’un hôpital. Je fais le rêve que l’on nous redonne une poignée d’heures, ravies entre le tomber d’un jour et le lever d’un autre. Ce ne sera qu’un tout petit montent, le temps de refermer les portes de notre vie ensemble. Rien qu’une escale pour rattraper ce temps arraché, et te dire l’après-toi, le sans-toi, la béance à chaque seconde de mes jours depuis ta vie suspendue… Poussière d’homme est une parole d’amour, d’homme à homme, dans un océan de perte et de chagrin. Ce récit est le rêve fou de ces adieux, la mise en mots de l’insoutenable absence, comme un supplément d’amour lorsqu’on craint que la douleur nous précipite dans la folie.

Mon avis …

C’est un roman très court (120 pages) et qui pourtant possède un concentré d’émotion qui le rend très intense. Ce roman est, finalement, une longue lettre d’amour d’un homme à son amour qui l’a quitté. A cet homme qui a succombé à un cancer. Ce livre raconte leurs jours d’amour fou, cet amour si fort qu’il rendait chaque jour plus beau. A cet amour souvent caché, toujours discret, et pourtant si puissant. Mais il évoque aussi l’annonce de la maladie, le long combat, les traitements, les derniers jours et le départ de l’être aimé. Cette mort brutale, qu’ils souhaitaient tous les deux ignorer, chasser très loin pour la repousser.

Plus que des mots de douleur, ce sont des mots d’amour qui construisent ce livre. De la tendresse, de la douceur pour évoquer ces sentiments si forts, ce bonheur d’avoir trouvé une âme soeur, une seconde partie de soi. Et ce déchirement de devoir ensuite vivre en son absence. Cette impossibilité de continuer à vivre heureux, à « faire son deuil ». D’admettre qu’il devra désormais porter seul le souvenir de leur amour. Qu’il devra prolonger son existence en vivant la sienne malgré tout.

Ce livre est un cri d’amour déchirant. Et pourtant, quel plus bel hommage à l’amour de sa vie que celui qu’a écrit David Lelait avec ce roman ? Il tente de mettre les mots sur son amour mais aussi sur ce départ qui a fait basculer sa vie. Sur les jours d’après, irréels, où le disparu est encore physiquement là sans l’être pourtant vraiment.

C’est un magnifique roman qui bouleverse, qui décrit sans doute le plus bel amour qui soit. Bien que la vie ait décidé de les séparer si tôt, ces deux hommes ont vécu un amour si absolu que c’est finalement ce qui restera. Cette richesse intérieure que garde David Lelait, car comme il l’écrit :

« Je ne serai plus jamais moi, je suis nous. »

Pour résumer …

Une longue lettre d’amour au disparu, un cri déchirant pour dire l’amour éternel, les sentiments absolus, l’injustice et l’incompréhension du départ de l’être aimé. Un roman magnifiquement écrit et bouleversant de douleur.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

Publicités

6 réflexions au sujet de « Poussière d’homme • David Lelait »

  1. Merci Fiona, effectivement nous partageons souvent des lectures similaires. Ce livre avait été un coup de coeur pour moi, je suis contente qu’il t’ai plu également. Comment rester insensible à ce si bel amour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s