Contemporain

En ce lieu enchanté • René Denfeld

12746023_599507146872976_142344054_n

J’ai longtemps hésité avant de me décider à lire ou non ce roman. Il avait l’air d’être très particulier et je n’étais pas sure que cela me plairait. J’ai quand même choisi de le lire en raison des prix qu’il a reçus et des excellentes critiques à son sujet. Merci aux éditions 10-18 pour cette lecture.

Résumé …

La dame n’a pas encore perdu le son de la liberté. Quand elle rit, on entend le vent dans les arbres et l’eau qui éclabousse le trottoir. On se souvient de la douce caresse de la pluie sur le visage et du rire qui éclate en plein air, de toutes ces choses que dans ce donjon, nous ne pouvons jamais ressentir. Dans le couloir de la mort, enfoui dans les entrailles de la prison, le temps passe lentement. Coupés du monde, privés de lumière, de chaleur, de contact humain, les condamnés attendent que vienne leur heure. Le narrateur y croupit depuis longtemps. Il ne parle pas, n’a jamais parlé, mais il observe ce monde « enchanté » et toutes les âmes qui le peuplent : le prêtre déchu qui porte sa croix en s’occupant des prisonniers, le garçon aux cheveux blancs, seul, une proie facile. Et surtout la dame, qui arrive comme un rayon de soleil, investie d’une mission : sauver l’un d’entre eux. Fouiller les dossiers, retrouver un détail négligé, renverser un jugement. À travers elle naissent une bribe d’espoir, un souffle d’humanité. Mais celui à qui elle pourrait redonner la vie n’en veut pas. Il a choisi de mourir. La rédemption peut-elle exister dans ce lieu où règnent violence et haine ? L’amour, la beauté éclore au milieu des débris ?

Mon avis …

Il s’agit en effet d’un roman à part, le genre de romans uniques en leur genre, qui ne ressemblent à aucun autre. C’est son ambiance tout d’abord qui fait peser sur le roman un sentiment très lourd, cloisonné, puisque nous nous trouvons, comme le narrateur, dans une cellule de prison, entre des murs froids et sans contact avec l’extérieur. Ce roman est noir, sombre, déroutant. L’auteur a travaillé avec des condamnés à mort et cela se sent. Elle a retranscrit au plus près la réalité du quotidien de ces détenus et de leur isolation, de cette séparation avec le monde extérieur qu’ils subissent jour après jour du fait de leur enfermement.

 » Mes propres souvenirs s’éloignaient et les souvenirs littéraires devenaient réels, bien plus réels que la vie à l’extérieur, bien plus réels même que la vie à l’intérieur. »

On comprend les crimes atroces commis par ces hommes. Eux-mêmes en ont conscience, eux-mêmes souhaitent échapper à leur corps, à leur vie, à ce temps qui passe sans pouvoir être mesuré. Au centre du livre, c’est la peine de mort. Ce moment où tout s’arrête enfin. Et il y a ces personnes extérieures qui se battent pour aider ces condamnés, pour tenter de les sauver, de trouver des éléments permettant de sauver leur dossier. Ce livre a quelque chose de très engagé par la lucidité avec laquelle il évoque la prison, la peine de mort et le quotidien de ces détenus. Certains passages sont à la limite de l’insoutenable, des traitements inhumains. On en vient même à se demander ce qu’il peut rester d’humain à un homme qui survit dans des conditions pareilles.

« Ici, les gens se confondent avec leurs propres ombres. »

J’ai été touchée par ce livre, par la beauté de l’écriture, cette poésie qui se dégage du roman. L’auteur a choisi de raconter cette histoire avec des passages un peu « magiques », peut-être un peu trop surprenants pour que j’y adhère totalement. Malgré tout, ce qui ressort du roman, c’est la complexité de l’histoire personnelle de chacun de ces condamnés, et l’horreur qui fait leur vie.

Pour résumer …

Une écriture magnifique, une poésie étonnante dans ce roman si sombre, si dur, si violent qui nous plonge dans le quotidien de condamnés à mort, enfermés et isolés. Des éléments magiques un peu trop étranges à mon goût mais un livre très fort et dérangeant qui dénonce autant qu’il magnifie un désespoir et une souffrance immense.

Ma note : ★★★★★☆
(15/20)

Advertisements

6 réflexions au sujet de « En ce lieu enchanté • René Denfeld »

  1. Un livre que j’ai très envie de découvrir. Le sujet des détenus me fait envie même si ça doit être dur, en plus il a été récompensé. Contente de voir que tu l’as aimé en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s