Contemporain

Et je danse, aussi • Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux

12788017_601275836696107_2014789236_n

L’année dernière, j’avais remporté ce roman épistolaire sur le blog de Carnet Parisien, que j’apprécie beaucoup et que je remercie bien évidemment pour ce concours. Je suis ravie d’avoir pu le lire aujourd’hui puisque vous l’avez choisi comme lecture de mon Club de Lecture Our PrettyBooks’ Club ce mois-ci.

Résumé …

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets… Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Mon avis …

J’adore les romans épistolaires donc j’avais dans l’idée que ce roman me plairait rien que pour le fait qu’il soit constitué d’échanges de mails. En effet, je me suis prise au jeu dès le départ et j’ai été captivée du début à la fin par ce livre. Il y a une addiction à la lecture qui se créé, un peu comme avait pu le faire Quand souffle le vent du nord que j’avais dévoré et adoré aussi. Le jeu qui s’installe entre les personnages par le biais de cette correspondance inattendue est très plaisant à lire, page après page. On a envie de savoir ce qui se cache derrière la mystérieuse enveloppe qu’Adeline envoie à Pierre-Marie et on se doute rapidement que quelque chose va les rapprocher sans savoir réellement quoi.

Tous les deux sont dans une période délicate de leurs vies. Elle car elle souffre d’une dépression suite à la perte d’un enfant. Lui car il a été quitté par la femme qu’il aimait et qu’il n’arrive plus à écrire. Leurs échanges, s’ils sont au départ simplement courtois, vont devenir peu à peu très familiers voire intimes puisqu’ils se confient beaucoup de leurs peines, de leurs joies et de leurs espoirs, et surtout assez indispensables tant pour l’un que pour l’autre. Ils vont s’aider quotidiennement à affronter la vie, et si certains passages sont très émouvants, d’autres sont si drôles qu’ils m’ont fait rire en lisant. Ce roman est un tel plaisir, on s’y sent tout simplement bien.

« Il me semble que l’écriture réclame une certaine humilité et que les écrivains sont toujours amenés à avouer leurs faiblesses, leurs failles, leurs blessures. La matière première de l’écriture doit venir de là, non? De ces trous de l’âme d’où s’écoulent nos souffrances. »

D’autres personnages interviennent aussi et échangent des mails avec Pierre-Marie. J’étais au début un peu incertaine de les apprécier car j’aimais tellement lire Adeline et Pierre-Marie. que je voulais rester dans cette bulle qu’ils s’étaient créée, sans personnage extérieur. Au final, je les ai beaucoup aimés et ils sont nécessaires à l’évolution de l’histoire. Le procédé d’écriture de ce livre a sans doute été la clé de cette réussite, de ce résultat si positif. Les auteurs se sont réellement échangés des mails sans savoir vers quoi ils dirigeaient leur histoire. C’est cela qui a rendu les échanges si spontanés, réalistes et naturels. Je crois savoir qu’ils se sont beaucoup amusés à écrire ce livre, justement car le procédé d’écriture était original et leur permettait de vraiment se placer dans la peau de leurs personnages.

Ce livre a donc été une excellente lecture, quasiment un coup de coeur pour moi. Je n’arrivais pas à le reposer, j’avais envie qu’il ne se termine jamais. La fin est celle qui, je crois, convenait sans faire tomber l’histoire dans le cliché. J’apprécie pour ma part ce genre de fins ouvertes qui nous permettent d’imaginer la suite, qui laissent au lecteur la liberté d’accompagner les personnages plus loin, comme il l’entend. Je suis très curieuse de lire à nouveau les deux auteurs ensemble car je pense que leur duo fonctionne complètement comme le prouve ce superbe roman.

Pour résumer …

Un roman épistolaire qui m’a captivée, qui réussit à transporter le lecteur dans ces échanges de mails qui deviennent essentiels dans la vie des personnages. On a envie de savoir ce qui va rassembler les personnages et le petit mystère qui persiste tout le long du livre le rend encore plus intéressant. Un livre dans lequel on se sent bien et qu’on ne veut pas quitter, je recommande cette lecture.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

Publicités

16 réflexions au sujet de « Et je danse, aussi • Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux »

  1. Bon… Je l’ai commencé en rentrant de vacances fin août et j’ai eu le malheur de le poser je ne sais plus pourquoi… Et je l’ai oublié. Il faut vraiment que je le finisse pour le rendre à ma belle-mère en plus ! ton article m’encourage… allez hop !

  2. Coucou Fiona, je viens de finir ce livre et je te rejoins sur de nombreux points! J’ai vraiment été happée par cette correspondance, que j’ai d’ailleurs lu en à peine deux jours. Je n’avais pas prévu de lire ce livre tout de suite mais l’ayant recu, je l’ai ouvert pour me faire une idée sur le style de l’auteur et je n’ai plus pu le lacher! J’ai aimé le ton des lettres et j’ai adoré personnalités d’Adeline et Jean Marie. J’ai cependant été un peu décue par la fin que j’ai trouvé trop facile. En quelques pages les auteurs nous concluent l’histoire… et tout est bien qui finit bien! Si j’ai moi aussi apprecié avoir une fin ouverte, j’ai quand meme trouvé que c’était un poil precipité. Qu’en penses-tu?

    1. Coucou ! Ca ne m’a pas gêné pour ma part, sans doute parce que le livre est en lui-même une attente et donc que finalement ça ne m’a pas paru précipité 🙂 Mais je peux comprendre ton point de vue 😉

  3. Terminé il y a quelques jours, j’ai vraiment aimé ce roman épistolaire. J’ai adoré suivre leurs mails et en découvrir toujours plus sur eux ! Une lecture légère pour l’été !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s