On My Wishlist

– Parutions littéraires ∞ Mars 2016

10672375_914800718638860_61603136780091315_n

Si vous pensiez que le début d’année avait été suffisamment rempli de belles parutions pour que les mois suivants de l’année soit plus calmes à ce niveau-là, détrompez-vous! Beaucoup de parutions me tentent chaque mois et voici celles qui m’intéressent pour le mois de mars 2016. Je pense que je vais succomber pour un grand nombre d’entre elles, difficile d’être raisonnable face à des livres aussi prometteurs..

PARUTIONS MARS 2016

Le 02 mars 2016 : On regrettera plus tard, de Agnès Ledig (Albin Michel)

couv57795754

Valentine, une institutrice dans un village des Vosges, voit sa vie bouleversée par l’arrivée d’une fille fiévreuse, Anna, et de son père Eric, meurtri par la mort de sa femme. Au-delà de l’hébergement, elle leur ouvre son coeur.

Le 02 mars 2016 : Le syndrome du petit pois, de Domas (La Boite à Bulles)

couv57647289

BANDE DESSINEE – Max et Coquillage sont maintenant mariés et parents d’une petite fille. Ils attendent leur deuxième enfant, leurs vieux amis sont toujours là et le travail ne manque pas. En somme, tout serait parfait si un point noir ne venait entacher leur quotidien : Marie, la mère de Max, souffre du syndrome de Benson. Oublis fréquents, perte de repères, diminution des capacités intellectuelles… Pour Max, cette nouvelle réalité est dure à accepter car sa mère n’a plus rien de la femme qu’il a connue. Désorienté, le jeune homme alterne entre mélancolie et colère. Alors qu’il a plus que jamais besoin de son soutien, Coquillage s’éloigne, dépassée par ce mal-être. Leur vie de famille devient difficile, d’autant que Max se réfugie de plus en plus dans le travail…

Le 02 mars 2016 : L’amant japonais, de Isabel Allende (Grasset)

9782246858850-001-X

Alma Belasco, une fraîche dame de 80 ans passés, belle, cultivée et pleine de talents, décide de quitter la vaste demeure familiale de Sea Cliff où elle a grandi afin de s’installer à Lark House, une résidence très prisée pour personnes âgées des environs de San Francisco. A Lark House, la vieillesse n’est pas un fardeau mais une bénédiction, la vie qui se poursuit, un bonheur dont il faut savourer chaque instant comme au temps de la jeunesse. Dans cette institution insolite où se croisent les personnes les plus fantasques, Alma se lie d’amitié avec Irina, une jeune infirmière moldave qui cache, derrière sa douceur et sa prévenance sans faille, une blessure profonde et un sombre passé. Seth Belasco, le petit-fils d’Alma, tombe amoureux d’elle au premier regard et, au prétexte d’écrire une histoire de la famille, il rend de plus en plus souvent visite à sa grand-mère, qui se prête avec espièglerie au jeu des souvenirs. Au fil des mois, face à cet amour naissant et contrarié de deux êtres qu’elle chérit, Alma commence à raconter l’histoire de sa vie : sa fuite de Pologne dans les années 30, seule, tandis qu’elle voit s’éloigner ses parents restés sur le quai de Dantzig, son installation chez son oncle et sa tante à Sea Cliff, sa profonde amitié avec son cousin Nathaniel et surtout, sa grande histoire d’amour avec Ichimei, le fils du jardinier et le compagnon des jeux de son enfance. Un amour fait d’obstacles, d’absences et de silences, mais qui vit malgré tout dans le coeur des amants.

Le 02 mars 2016 : A quoi bon la révolution si je ne peux danser • Ece Temelkuran (JC Lattès)

couv59080906

Sur le toit d’une terrasse à Tunis, quatre femmes se retrouvent par hasard, et tandis que résonnent les youyous suraigus d’un mariage elles bavardent, boivent du whisky, assistent à un feu d’artifice. Il y a Maryam, l’historienne égyptienne, qui a fait preuve d’une liberté sexuelle surprenante quand elle déclare avoir fait l’amour sur la place Tahir, lors du soulèvement. Et Amira, la jeune tunisienne de retour de New York, activiste politique, danseuse du ventre et Mme Lilla, la plus âgée, qui a vécu à Paris et à Londres, et qui veut entraîner les autres en Lybie, sur les lieux des cités antiques où a vécu la déesse Didon. Après une traversée rocambolesque de la Lybie à bord d’une voiture conduite par un chauffeur local, puis à dos de chameau, elles vont tenter de rejoindre Tripoli à bord du yacht d’un oligarque russe qui finira par les débarquer à Beyrouth.

Le 03 mars 2016 : Nature morte aux miettes de pains, de Anna Quindlen (Belfond)

couv25952498

Quitter New York : l’idée n’emballe pas Rebecca Winter, mais la photographe n’a plus le choix. Une carrière au point mort, des parents malades, un fils dont elle assume chaque déboire : Rebecca doit partir à la campagne, essayer de faire des économies en attendant de renouer avec le succès rencontré trente ans plus tôt, avec sa célèbre photo, Nature morte aux miettes de pain. Seule dans ce cottage, plus proche de la cabane de jardin que d’une vraie maison, Rebecca panique : un raton laveur dans le grenier, ce toit qui prend l’eau ? Pourra-t-elle jamais survivre en province ? Mais bientôt, la farouche Rebecca se découvre de nouveaux amis : Sarah, la bavarde et sympathique pâtissière ; Jim, le charpentier ornithologue, qu’elle assiste dans ses observations de rapaces. Un homme de quarante ans, très secret, doté d’un magnétisme formidable auquel Rebecca n’est pas insensible. Et au contact de cette nature splendide, l’inspiration ne tarde pas à refaire surface… Et si à soixante ans, Rebecca pouvait encore se faire surprendre par la vie ? Et s’il ne tenait qu’à elle de lever la tête de son objectif, de sortir de cette Nature morte qui la retient prisonnière, d’oser s’ouvrir à nouveau à la vie ?

Le 03 mars 2016 : Risk, de Fleur Ferris (Hugo New Way)

couv72608283.png

Taylor et Sierra sont meilleures amies depuis toujours. Même si Taylor en a parfois un peu marre : pourquoi est-ce toujours Sierra qui obtient tout ce qu’elle veut ? Notamment ce Jacob Jones, qu’elles ont rencontrées ensemble sur un chat en ligne. Évidemment, c’est Sierra qui, encore une fois, décroche un rendez-vous ! Mais le lendemain, Sierra ne rentre pas. Le jour suivant, toujours pas de nouvelles… Son amie a une fâcheuse tendance à vivre comme bon lui semble, sans forcément penser à prévenir les autres. Est-ce que Taylor ne s’inquiète pas pour rien ? Seulement au bout de trois jours, Taylor doit tout avouer aux parents inquiets, et les deux familles se retrouvent plongées dans un monde qu’elles n’auraient jamais cru connaître. Celui des enquêtes policières, des témoignages, des indices, de la recherche d’un ravisseur… ou d’un tueur ?

Le 03 mars 2016 : Une année particulière, de Thomas Montasser (Presses de la Cité)

couv41803474

« Ma nièce Valérie doit s’occuper de tout. » Se retrouver un beau matin avec une librairie sur les bras, Valérie ne s’y attendait pas. Pour elle qui se destinait à une brillante carrière de consultante internationale en économie, quel cadeau empoisonné ! La jeune femme va pourtant se laisser prendre au jeu et, indépendamment des comptes de la boutique au bord de la faillite, découvrir la littérature. Kafka, Dickens, Calvino, Pessoa… Une tasse de thé à ses côtés, elle dévore avec joie tout ce qui lui tombe sous la main. Texte après texte, échange après échange avec les clients peu banals du magasin, Valérie commence à prendre goût à sa nouvelle vie, mais c’est un roman singulier intitulé Une année particulière et la rencontre d’un charmant inconnu qui l’aideront à écrire le chapitre décisif de son existence… Une touche d’humour et de fantaisie, de la sensibilité et, surtout, une foule de livres, qu’on aurait presque envie de ranger du côté des personnages. S’il est des romans qui donnent envie de lire et d’aller fureter dans les rayons des librairies, c’est bien celui-ci.

Le 03 mars 2016 : Tout ce qu’on ne s’est jamais dit, de Celeste Ng (Sonatine)

couv16695709

Lydia est morte. Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore… Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

Le 03 mars 2016 : Brooklyn, de Colm Tóibín (Robert Laffont)

couv6615318

Enniscorthy, sud-est de l’Irlande, années 1950. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l’entremise d’un prêtre, sa sœur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune sœur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s’occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l’idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se plier à la décision de Rose, Eilis quitte l’Irlande. À Brooklyn, elle loue une chambre dans une pension de famille irlandaise et commence son existence américaine sous la surveillance insistante de la logeuse et des autres locataires.

Le 03 mars 2016 : Landfall, de Ellen Urbani (Gallmeister)

couv23062002

Ce matin de septembre 2005, la jeune Rose Aikens, dix-huit ans, s’apprête à rejoindre La Nouvelle-Orléans. Elle va porter secours aux sinistrés de l’ouragan Katrina. Mais sur la route, sa voiture quitte la chaussée et percute une jeune fille. Cette inconnue, morte dans l’accident, seule et sans le moindre papier d’identité, bientôt l’obsède. D’autant que dans sa poche se trouve la page d’un annuaire indiquant les coordonnées des Aikens. Rose n’a alors d’autre choix que de retracer pas à pas le parcours de la victime, à travers l’ouragan et une ville en ruine.

Le 03 mars 2016 : Boston Girl, de Anita Diamant (Hugo)

couv9793817

Boston Girl, c’est Addie Baum, née en 1900 de parents immigrés polonais, peu préparés et plutôt suspicieux à l’égard de la culture américaine qui tentent d’élever leurs trois filles dans la tradition juive de l’Europe de l’Est. Mais la curiosité et l’intelligence d’Addie la propulse dans un tout autre monde, fait de jupes courtes, de films, de livres et de nouvelles opportunités pour les femmes. Un monde dans lequel une fille termine le lycée, va à l’université, a une carrière et trouve l’amour par elle-même. Le récit commence en 1985, lorsque la petite-fille d’Addie lui demande :  » Comment es-tu devenue la femme que tu es aujourd’hui ?  » Et Addie, alors âgée de 85 ans, entreprend le récit de sa vie, à partir de 1915, année où elle rejoint un groupe de lecture pour filles, découvre sa voie et se fait des amis qui lui permettent de fuir son quotidien. Petit à petit, elle envisage un avenir différent, bien loin de celui de sa famille et ces changements ne se feront pas sans souffrance et sacrifice ; avec en arrière-plan les transformations culturelle et politique de l’époque telles que le mouvement des Suffragettes ou l’entrée en guerre des Etats-Unis. Addie raconte son parcours avec tendresse pour la jeune fille naïve qu’elle était, avec empathie pour la femme qu’elle est devenue, le tout avec humour. Ainsi voir cette jeune femme s’élever de sa condition, trouver son chemin grâce à la littérature, et traverser les bouleversements sociopolitiques du début du XX e siècle est absolument réjouissant et captivant. Anita Diamant dresse un magnifique portrait d’une femme qui, tout à la fois représente et a contribué à créer, la définition de la femme moderne.

Le 03 mars 2016 : Quelqu’un comme toi, de Xavier Bosch (Robert Laffont)

couv14250531

Un jour un Anglais inconnu sonne à la porte de chez Gina, dix-huit ans. Dans un livre qu’il a acheté chez un bouquiniste londonien, il a trouvé un petit mot : « Appelle-moi », avec un numéro de téléphone et une adresse à Barcelone. Curieux, il est venu voir. Gina reconnaît l’écriture de sa mère, Paulina, morte alors qu’elle-même n’était qu’une enfant. Surprise, elle décide de mener l’enquête sur cette femme qu’elle a peu connue et dont son père lui a très peu parlé. Sa quête la mène à Paris, vingt ans auparavant. Paulina, laissant à Barcelone son époux et sa petite fille, arrive à Paris pour le mariage de sa cousine. Au repas de fête, celle-ci l’a placée à côté de Jean-Pierre Zanardi, un galeriste de la rue de Seine, bibliophile et collectionneur d’ouvrages en tout genre parlant des papillons. Jean-Pierre est un esprit libre, Paulina une jolie bourgeoise bien sage. Tout devrait les séparer… et c’est le grand amour. Durant quelques jours, ils vivent ensemble une histoire intense, d’une immense générosité, dont ils sortiront transformés. Refusant de ternir de si magnifiques moments, Paulina rentre à Barcelone auprès de sa famille et ne revoit plus Jean-Pierre. Mais elle commence à voyager à travers le monde dans un seul but : visiter les bibliothèques et les librairies pour glisser un petit mot dans les livres traitant de papillons ? « Appelle-moi. » Peut-être, un jour, l’un d’entre eux atterrira entre les mains de Jean-Pierre et lui dira qu’elle ne l’a jamais oublié. Gina décide de retrouver Jean-Pierre. À son contact, elle qui a toujours eu peur d’aimer découvre la beauté et la puissance des sentiments. Désormais, elle est prête à affronter la vie.

Le 03 mars 2016 : Audrey retrouvée, de Sophie Kinsella (Pocket Jeunesse)

couv59474160

Audrey ne peut pas quitter sa maison. Elle ne peut même pas enlever ses grosses lunettes noires à l’intérieur de chez elle. Mais quand Linus, le copain de son frère, pénètre dans sa vie, il réussit avec son amitié et ses remarques qui la font rire, à attirer Audrey dehors, enfin … à Starbucks, ce qui est déjà un bon début ! Et avec Linus à ses côtés, Audrey a l’impression de pouvoir enfin réaliser tout ce qui lui semblait auparavant bien trop effrayant. Soudain, elle réalise qu’elle peut retrouver le monde réel.

Le 07 mars 2016 : Le jardin au clair de lune, de Corina Bomann (Charleston)

couv19437562

Quand l’antiquaire Lilly se voit offrir un violon très ancien censé lui appartenir, elle n’en croit pas ses oreilles. Comment peut-elle être l’héritière de ce qui se révèlera être un objet très célèbre ? Elle sent pourtant que l’instrument a le pouvoir de changer sa vie si elle accepte d’en résoudre le mystère. Elle s’aperçoit aussi que cette aventure lui donnera peut-être la force de dépasser le deuil de son mari. Aidée de sa meilleure amie Ellen et du musicologue Gabriel, elle se lance sur les traces de l’éblouissante violoniste à laquelle a appartenu l’instrument. Cette quête la mène en Italie et en Indonésie, où elle tombe sur un secret qui jettera un jour complètement nouveau sur sa propre vie …

Le 09 mars 2016 : Nuit de septembre, de Angélique Villeneuve (Grasset)

couv29122936

« Tu as perdu ton fils il y a quelques semaines. Une nuit, il s’est tué dans sa chambre, au premier étage de votre maison. Au matin à huit heures, avec son père tu l’as trouvé. Alors, à voix basse, tu lui parles. Tu lui demandes s’il se souvient de ça quand tu vois des choses belles. » Par-delà la souffrance qu’elle porte en elle, Angélique Villeneuve refuse d’être réduite au statut dramatique de mère d’un suicidé. La perte est insurmontable, la douleur, définitive, mais la vie, elle, continue. Le quotidien, l’amour et le sourire. Les projets et les rencontres, les surprises et les désirs. De façon lumineuse et simple, poétique et profondément sensible, Angélique Villeneuve dit l’après : comment exister avec et sans celui dont on respecte silencieusement le choix d’être parti. Comment exister avec les autres, les vivants, comment leur dire, à travers ce livre, toute la beauté du monde ?

Le 09 mars 2016 : Au paradis des manuscrits refusés, de Irvin Finkel (JC Lattès)

couv11741395

La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille – plus encore, elle sauvegarde – tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires… tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés. L’arrivée impromptue d’une insupportable bibliothécaire américaine, l’imposture d’une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l’idée de voler des idées pour son prochain film, la menace de cambrioleurs convaincus de trouver là le gros lot, sans compter l’irruption de nombreux aspirants écrivains… autant de mésaventures qui viennent perturber l’ordre tranquille de la Bibliothèque.

Le 10 mars 2016 : Entre ciel et Lou, de Lorraine Fouchet (Heloise d’Ormesson)

couv8577425

Jo vient de perdre l’amour de sa vie, Lou. Alors que le notaire lit le testament, Jo comprend que Lou l’a trahie et lui lance un dernier défi : renouer avec Cyrian et Sarah, ses enfants avec qui il a peu de contact.

Le 10 mars 2016 : Six Femmes, de Tina Seskis (Le Cherche-Midi)

couv73300413

Elles sont six, se sont connues à l’université et se réunissent une fois par an pour un dîner, plus par habitude que par réelle amitié. Car, après vingt-cinq ans, leur parcours les a séparées et elles ont finalement aujourd’hui moins de secrets à partager que de choses à se reprocher. Cette année, les six ont organisé un pique-nique au bord de la Serpentine, la rivière de Hyde Park. Au fil des années, toutes ont connu des drames, adultère, veuvage, etc. Certaines d’entre elles en ont trahis d’autres, les rancœurs et regrets se sont accumulés, et les secrets aussi. Au bord de la Serpentine, après plusieurs verres de vins, la tension monte peu à peu et les langues se délient, libérant leur poison. Un terrible événement va soudain faire tourner la soirée au cauchemar. La vie des anciennes amies ne sera plus jamais la même… Après Partir, Tina Sekis réussit un nouveau coup de maître avec ce thriller psychologique d’une intensité redoutable et d’une acuité psychologique rare.

Le 10 mars 2016 : Maybe Not, de Colleen Hoover (Hugo New Romance)

couv52443705

Quand il a l’opportunité de s’installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante… Mais peut-être pas. Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? Peut-être. Mais peut-être pas.

Le 17 mars 2016 : Immaculée, de Katelyn Detweiler (Collection R)

12369222_963796810367740_1120161143163458864_n

Mina est première de classe, elle sort avec le garçon le plus ambitieux de l’école. Sérieuse et autonome, elle a toujours su se sortir des mauvais pas. Mais le jour où elle se découvre enceinte – alors qu’elle n’a jamais fait l’amour de sa vie -, son monde bien ordonné bascule. Presque personne ne veut croire en sa virginité. Pour son père, c’est son petit ami le responsable, tandis que ce dernier est persuadé qu’elle l’a trompé. L’histoire de Mina se répand comme une traînée de poudre. Il y a ceux qui la traitent d’hérétique. D’autres encore croient que les miracles sont possibles, et que l’enfant à naître de Mina sera le plus grand de tous…

Le 18 mars 2016 : Les traversées, de Solange Delhomme (Milady)

les_tr10

«Nous sommes tombés éperdument amoureux, une passion physique et sentimentale, des moments d’une intensité sidérante. Je suis devenue femme avec lui. Sa seule présence transformait le monde. C’était merveilleux. C’était terrible. J’ai été emportée.» Clara n’a que quelques mois quand elle perd sa mère. Fou de chagrin, son père s’exile en Bretagne pour y oublier son désespoir, et confie la fillette à sa grand-mère. À sa mort, la vieille dame laisse derrière elle des carnets qui brisent des années de silence. La lecture de ces carnets lui révèle des facettes insoupçonnées de la lignée de femmes dans laquelle elle s’inscrit. Elles sont de celles qui se jettent à corps perdu dans des passions qui les brisent. De celles qui souffrent d’une incapacité à vivre et aimer en même temps dont Clara se demande si elle n’a pas hérité…

Le 18 mars 2016 : La cuisinière, de Mary Beth Keane (10-18)

couv13064784.png

Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s’intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu’on l’observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu’elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l’envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté…

 •

Le 31 mars 2016 : La maison des hautes falaises, de Karen Viggers (Les Escales)

couv54283760

Afin d’échapper à des souvenirs douloureux, Lex Henderson part s’installer dans un petit village côtier, loin de tout. Les promenades sur la plage et la contemplation des richesses de la nature lui permettent de reprendre goût à la vie. Lui qui n’avait plus rien ressenti depuis si longtemps se voit renaître. Il fait alors la connaissance de Callista Bennett, artiste locale aux fêlures proches des siennes. Tous deux ont abandonné l’espoir de faire confiance, de trouver un jour l’amour, et, pourtant, il semble bien que cela soit à nouveau possible. Mais arriveront-ils à oublier leur passé pour guérir et laisser place à un futur plus clément ?

Publicités

27 réflexions au sujet de « – Parutions littéraires ∞ Mars 2016 »

  1. Merci pour toutes ces belles découvertes livresques qui me permettent de sortir de ma zone de confort, en ce moment je recherche des romans « doudou » et je viens d’en repéré deux ! Encore merci ❤

  2. Grâce à toi je viens de réaliser que Maybe Not parle des personnages secondaires de Maybe Someday que j’ai fini il y a peu je pense que je vais craquer car Bridgette et Warren m’intriguent énormément =D Merci pour ton article!

  3. Je n’avais pas entendu parler de tous ceux-là, mais tu vas me donner drôlement envie de craquer ! J’ai déjà repéré quelques titres qui ont l’air vraiment sympa.
    Merci pour cette sélection plutôt variée !

  4. Bon, ma wish list vient de s’allonger de trois kilomètres, grâce à toi 😉

    sinon, j’ai comme l’impression que les romans qui se passent dans des librairies/bouquinistes/bibliothèques pullulent ces temps-ci ! On dirait une nouvelle mode 😉

  5. Je partage quelques unes de ces envies, et tu m’as fait découvrir quelques titres 🙂 J’ai reçu Agnès Ledig, je vais pouvoir rencontrer l’auteure 🙂 J’ai terminé ce soir Maybe Not que j’ai adoré, comme prévu. Et Risk est dans ma PAL, il faut vite que je le lise 🙂 Bises

  6. Oh là là, tous me tentent mais je dois avouer que ma curiosité été particulièrement piquée par « Six femmes », « Au paradis des livres refusés », et « Quelqu’un comme toi ». J’ai hâte qu’ils sortent !

  7. Le jardin au clair de lune avait déjà rejoint ma WL. J’avais adoré l’île aux papillons et le résumé de celui-ci me semble très prometteur. 😀
    Maybe not va également rejoindre ma PAL dans pas longtemps. (a)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s