Jeunesse

Comme un livre ouvert • Liz Kessler

12769357_601975589959465_1533527173_n

Depuis que les éditions Hugo ont lancé leur collection New Way, je suis intéressée par les livres qu’ils publient dans ce cadre. Comme un livre ouvert fait partie des livres que je souhaitais découvrir et je tiens à souligner le beau travail qui a été fait pour cette couverture. Je remercie Hugo New Way pour cette lecture.

Résumé …

Ashleigh Walker est amoureuse. Au sens le plus intense et bouleversant du terme. Un amour inconditionnel qui la consume. De quoi oublier de s’inquiéter pour ses mauvais résultats scolaires. De quoi lui faire oublier le mariage de ses parents qui s’effondre. Il y a juste une chose qui la perturbe… Pourquoi n’est-ce pas Dylan, son petit ami qui la met dans cet état, mais plutôt Mademoiselle Murray, sa prof d’anglais ?

Mon avis …

Pour avoir lu un certain nombre de romans young adult, je n’ai pas trouvé celui-ci extraordinaire, loin de là. Je l’ai lu sans difficulté, il y a même un petit quelque chose qui le rend addictif mais l’ensemble ne m’a pas convaincue. Le problème principal à mon sens est la façon dont l’auteur aborde le sujet de l’homosexualité. Cela est annoncé dans le résumé où l’on apprend que Ash va avoir des sentiments amoureux pour sa professeur de littérature. En tant que lecteur, c’est donc ce que l’on attend du roman, or cela est bien peu exploité dans le livre. Je dirais que le contenu du livre n’a pas du tout été celui que j’attendais.

On attend pendant 150 pages que le sujet annoncé arrive, que Mlle Murray joue un rôle dans cette histoire, or cela n’arrive jamais vraiment. Il s’agit bien d’avantage des tracas d’une adolescente, de la recherche de son identité que d’une véritable histoire entre une prof et son élève. La prof va être le déclic qui va faire prendre conscience à Ash qu’elle préfère les filles, mais j’ai trouvé que les passages où cette prof intervient étaient tout sauf crédibles. En voulant créer un personnage proche de Ash sans trop l’être, l’auteur a rendu les passages où elles sont ensemble difficilement réalistes.. Je n’ai pas cru un seul instant à ce qu’elle décrivait ou évoquait entre Ash et Mlle Murray. Rien ne semble naturel dans leurs échanges et  je pense que l’histoire aurait été plus crédible sans que cette prof intervienne ou y joue un « rôle ».

Dans l’ensemble, je dirais que l’écriture m’a posé des problèmes mais également le contenu du roman d’une façon générale. L’ensemble présente, à mon sens, assez peu d’intérêt si ce n’est la construction d’une adolescence face à sa sexualité, à ses problèmes familiaux et à ses amitiés. Tous ces petits soucis font le livre et le rendent peut-être un peu trop simple pour moi. Je m’attendais à un livre sans doute plus original, plus prenant aussi.

Liz Kessler a le mérite d’évoquer l’homosexualité dans un roman adolescent, en abordant la difficulté de s’accepter soi-même avant de pouvoir être accepté par les autres. Cette recherche de l’identité est un sujet important mais je n’ai pas été particulièrement sensible à l’écriture (ou à la traduction) du roman et aux rebondissements de l’histoire.

Pour résumer …

Il est important que des romans adolescents traitent de la recherche d’identité chez les jeunes, cependant je n’ai pas été convaincue par ce livre et par l’écriture de l’auteur. Le résumé annonce un contenu qui n’est pas réellement celui du livre et cela m’a aussi dérangée.

Ma note : ★★★☆☆☆
(09/20)

Advertisements

11 réflexions au sujet de « Comme un livre ouvert • Liz Kessler »

  1. Oh, je suis déçue que tu n’aies pas aimé. Le contenu ne m’a pas choquée, c’est vrai qu’on attend un peu mais il faut que tout se mette en place. Et je me suis mise à la place du public à qui s’adresse ce roman, c’est vraiment ce que j’en attendais pour ma part. On est d’accord sur la couverture par contre, elle est vraiment très belle ! Bises 🙂

    1. Peut-être que je me lasse du YA mais là quand même, je trouve que la prof intervient de façon trèèèèès secondaire et voire même peu réaliste donc ça ne m’a pas convaincue c’est dommage.. Bisous!

  2. Bonjour, très belle chronique qui nous informe clairement du contenu de l’histoire ! J’avoue que j’aurai certainement été déçue moi aussi en lisant puisque dans le synopsis, on s’attend vraiment à une romance entre une élève et un professeur. Que tu dises que l’auteure évoque l’acceptation de soit aux travers du regard des autres c’est pour moi un très mauvais point ! Comme toi, je pars du principe que l’homosexualité, en tout cas la recherche de sa sexualité, est une étape importante dans la construction de soit, la confiance que l’on pourra avoir ou non dans le futur. Si l’auteure fait passer un message qui incite les gens à s’attarder sur le regard des autres, je trouve ça vraiment mauvais ! J’étais très tentée par ce livre mais je pense que c’est juste la couverture qui m’hypnotise et qu’il vaut mieux que j’en reste là. Merci pour ta chronique qui m’aura bien aidé à faire un choix !

  3. Je me posais la question pour ce roman justement ! Contente de voir ton avis, j’ai demandé à le recevoir dans mon office pour le boulot, je testerai donc le mois prochain mais je garde ton avis dans un coin de ma tête 🙂

  4. Tout comme toi j’ai été énormément intriguée par le résumé et à la lecture du livre j’ai vraiment eu le sentiment d’avoir été dupé. J’ai apprécié ma lecture mais le thème de l’homosexualité est bien trop survolé et c’est dommage. Ca aurait pu être un très bon livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s