Contemporain

Landfall • Ellen Urbani

jjj

La littérature américaine est sans aucun doute ma préférée et, chose incroyable, je n’avais encore jamais lu de roman publié chez Gallmeister, pourtant maison d’édition spécialisée. C’est donc enfin chose faite grâce à Landfall, paru début mars, et je tiens à remercier Léa pour cette lecture puisque j’ai pu recevoir ce livre dans le cadre du challenge qu’elle a créé à l’occasion des 10 ans de Gallmeister. Je remercie bien évidemment la maison d’édition qui a eu la gentillesse de nous faire parvenir des exemplaires du roman en avant-première et qui nous a permis d’effectuer une lecture commune tous ensemble, que j’ai pour ma part partagé en particulier avec Myriam. Nous avons eu la chance de pouvoir échanger avec l’auteur elle-même qui a rejoint le groupe et ce fut une expérience de lecture vraiment extraordinaire.

Résumé …

Ce matin de septembre 2005, la jeune Rose Aikens, dix-huit ans, s’apprête à rejoindre La Nouvelle-Orléans. Elle va porter secours aux sinistrés de l’ouragan Katrina. Mais sur la route, sa voiture quitte la chaussée et percute une jeune fille. Cette inconnue, morte dans l’accident, seule et sans le moindre papier d’identité, bientôt l’obsède. D’autant que dans sa poche se trouve la page d’un annuaire indiquant les coordonnées des Aikens. Rose n’a alors d’autre choix que de retracer pas à pas le parcours de la victime, à travers l’ouragan et une ville en ruine.

Mon avis …

Vous le savez, je suis une grande fan de Fannie Flagg et quand j’ai lu au dos du livre qu’elle le recommandait, j’ai eu envie de lui faire confiance. Il est clair qu’il y a quelque chose qui rapproche les romans de ces deux auteurs et ce n’est donc pas une surprise que je l’ai adoré. Au coeur de ce livre, deux jeunes filles dont la route va se croiser de façon tragique puisque Rose et sa mère vont percuter en voiture Rosy qui marchait au bord de la route. Seule survivante de ce drame et traumatisée suite à ce choc, Rose va partir sur les traces de Rosy pour essayer de retrouver sa famille et faire en sorte que personne ne l’oublie.

Par l’alternance des chapitres et des personnages, nous apprenons tour à tour à connaître ces deux personnages. Par flashbacks en grande partie, nous découvrons leurs vies, leur enfance et surtout, chose qui les rapproche énormément, leur relation si spéciale avec leur mère. Ces deux jeunes filles ont en effet été élevées par des mères célibataires et j’ai été très touchée des liens qu’elles entretiennent. Pourtant, chacune de ces mamans a ses petits défauts, parfois même assez imposants qui rendent les vies de leurs filles plus compliquées, mais il n’empêche que vivre à deux, ça rapproche, et les liens qu’elles ont créé sont superbes.

On ne peut que se sentir proches de ces deux personnages, comme si l’on souhaitait les protéger de la vie et de ce qu’elle peut leur faire subir. Rose m’a beaucoup touchée dans sa volonté de comprendre la vie de Rosy et surtout par la difficulté qu’elle a de surpasser la douleur et le traumatisme suite à l’accident. Cependant, il est vrai que Rosy est le personnage le plus fort du roman à mon sens, que ce soit par son histoire personnel ou par le drame qu’elle va vivre avant sa mort. En effet, en partant sur les traces de Rosy, nous découvrons qu’elle a survécu à l’Ouragan Katrina. Nous revivons donc ces moments d’horreur où la survie devient quasiment impossible. Il est glaçant de voir la nature reprendre ses droits de cette façon et je pense que la justesse des descriptions qu’a réalisées l’auteur va faire que ce livre me marquera bien longtemps. On a le sentiment d’être au coeur de l’Ouragan, et c’est quelque chose de très particulier en tant que lecteur.

Page après page, Rose va se battre pour retrouver la trace de la famille de Rosy, pour tenter de comprendre pourquoi elle s’est trouvée sur cette route au moment de son décès. Pour essayer aussi de trouver ce qui les lie. Pendant tout le roman, nous avons nous aussi envie de savoir comment ces deux histoires vont se rejoindre, et je dois bien reconnaître que je n’avais pas du tout vu la fin venir. A vrai dire, ce livre se vit tellement que je n’avais pas envie d’essayer de comprendre. Simplement d’apprendre à connaître ces personnages, et de voir où l’auteur allait les emmener. J’ai parfois eu un peu de difficulté à m’y retrouver entre Rose et Rosy. Leurs histoires se mélangeaient et j’ai été un peu perdue de nombreuses fois, surtout dans leur histoire personnelle que j’essayais en permanence de ne pas confondre et de bien distinguer, chose qui n’a pas toujours été facile à faire pour moi. C’est sans doute la seule chose qui a un peu gêné ma lecture.

C’est en résumé un superbe roman qui m’a beaucoup émue. Ce que j’en retiendrai, c’est sans aucun doute les rapports mère-fille qui sont au coeur de cette histoire. L’auteur a souhaité, je crois, approfondir l’histoire familiale de chacune des filles et percer à jour l’amour que leur portait leurs mères sans parfois vraiment le montrer. C’est en cela que ce livre est profondément beau. De plus, l’auteur a traité de l’Ouragan Katrina sans en faire un seul prétexte pour l’histoire. Elle en a réellement fait un aspect important de son roman, en effectuant de nombreuses recherches pour créer un roman abouti, approfondi et surtout documenté. Il y a donc, je trouve, un double intérêt à ce livre, sans oublier l’ambiance du sud des Etats-Unis qui est un vrai régal pour la lectrice que je suis.

Pour résumer …

Un superbe roman qui nous raconte l’histoire de Rose et de Rosy dont la route va se croiser tragiquement. Leurs vies se dévoilent, liées par de nombreux aspects mais en particulier par les rapports mère-fille très semblables qui ont marqués leurs vies. En plein sud des Etats-Unis et au coeur de l’Ouragan Katrina, Landfall est un roman passionnant et marquant.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

Publicités

11 réflexions au sujet de « Landfall • Ellen Urbani »

  1. This is a charming review, one which clearly required from you much time and attention, and as such I am particularly grateful. I love the way you noted the focus on the mother/daughter relationships. That was, for me, the heart of the story. In fact, when I sat down to write this book, I didn’t intend to write fiction. I wanted to write a book of my own family’s stories. However, my family members were so distraught by this idea that I altered course. The joke among my family members now is that when they refused to let me tell the truth, I had to go and make something up instead. So Landfall is really their fault! 😉 But what I discovered is that I was able to tell the family stories I wanted to share …. the stories about loving people greatly but failing to meet their needs, or misunderstanding the intentions of those we love and being hurt by their overtures instead of grateful …. by handing those emotional and psychological issues off to the characters in Landfall. I hope that bit of background is meaningful to you and adds depth to your understanding of the book.

    Changing topics entirely … I see you have the cover image of Rene Denfeld’s En Ce Lieu Enchanté here on your site. I thought that book was one of the most remarkable ones I read last year, and I called it out as such on my website: http://www.ellenurbani.com/the-enchanted-by-rene-denfeld/ Rene and I went on to become dear friends; she is as glorious in person as you might imagine she would be by reading her words!

    Again, my thanks to you for your generosity.
    Ellen

  2. Waouh, ta chronique est magnifique et me donne terriblement envie de lire ce livre ! J’apprécie les romans qui mettent en scène des histoires à l’échelle humaine au sein d’événements colossaux et je sens que je vais beaucoup aimer ce livre.

  3. Oooh Gallmeister, c’est l’éditeur de David Vann et Phil Klay ! J’adore leur ligne graphique, simple mais diablement efficace et qui reflète à merveille ce qu’on trouve à l’intérieur des livres !

    Ton avis m’a donné très envie de découvrir cette histoire !! Même l’auteur est d’accord hihi 😉 Hop hop hop, direction ma wishlist !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s