Contemporain

Les traversées • Solange Delhomme

12895290_614470095376681_551322192_n

Je suis toujours curieuse de lire les parutions de romans contemporain chez Milady car je déniche souvent de vraies pépites (petits exemples : La perle et la coquille / Mémoires d’ellesAvant de t’oublier / Avant toi / Jamais deux sans toi ..). Bref, Les traversées avait tout pour me plaire et je remercie les éditions Milady pour cette lecture.

Résumé …

«Nous sommes tombés éperdument amoureux, une passion physique et sentimentale, des moments d’une intensité sidérante. Je suis devenue femme avec lui. Sa seule présence transformait le monde. C’était merveilleux. C’était terrible. J’ai été emportée.» Clara n’a que quelques mois quand elle perd sa mère. Fou de chagrin, son père s’exile en Bretagne pour y oublier son désespoir, et confie la fillette à sa grand-mère. À sa mort, la vieille dame laisse derrière elle des carnets qui brisent des années de silence. La lecture de ces carnets lui révèle des facettes insoupçonnées de la lignée de femmes dans laquelle elle s’inscrit. Elles sont de celles qui se jettent à corps perdu dans des passions qui les brisent. De celles qui souffrent d’une incapacité à vivre et aimer en même temps dont Clara se demande si elle n’a pas hérité…

Mon avis …

A la mort de sa grand-mère, Clara va découvrir des lettres que celle-ci laisse derrière elle. Des lettres qui lui sont destinées depuis longtemps mais que personne n’a souhaité lui donner la possibilité de découvrir. Dans ces lettres, Clara va lire l’histoire de sa mère, décédée à sa naissance. Elle va également constater que le mal dont cette dernière souffrait, sa grand-mère l’a aussi connu en quelques sortes. Ce mal, c’est cette force d’aimer qu’elles ont, d’un amour si inconditionnel qu’il ne peut trouver de réponse. C’est aussi cette malédiction qui les touche, de tomber amoureuses d’hommes qui les détruisent.

Les lettres que Clara va découvrir ont su me toucher, les histoires vécues par ces femmes sont poignantes. On y constate un mal-être, une fragilité psychologique, une souffrance qui les détruit peu à peu. C’est cet héritage qu’elles laissent à Clara qui va également devoir se construire sa propre vie, son propre futur amoureux. En prenant connaissance du passé de sa famille, Clara va alors envisager différemment son rapport aux hommes.

L’écriture de ce roman est perturbante, j’ai ressenti une grande confusion tout au long de ma lecture et j’ai manqué de repères pour comprendre l’histoire dans sa totalité. Il y a de nombreuses descriptions, des alternances entre les flashbacks, le présent, les lettres. Les sentiments de Clara, ses souffrances, sont au coeur du livre, mêlés à ceux de sa mère et de sa grand-mère avant elle. Il y a aussi cette relation qu’elle a avec son père, un homme distant, presque insensible, qui n’est préoccupé que par le fait qu’elle s’en sorte seule, qui a du mal à communiquer ses sentiments alors qu’il a lui aussi beaucoup souffert, témoin impuissant des souffrances de la femme qu’il aimait.

Le roman est coupé en plusieurs parties et j’avoue avoir moins été sensible aux passages qui ne concernaient pas les lettres elles-mêmes. J’aurais aimé en savoir plus sur sa mère, sa grand-mère. Les lettres ne prennent à mon sens pas suffisamment de place dans le récit, comme si elles servaient de moyen pour Clara de se construire plutôt que de vraiment comprendre en profondeur ce qu’ont traversées les femmes de sa famille. L’écriture m’a également clairement gênée car je n’ai pas toujours saisi ce que l’auteur souhaitait transmettre. J’ai donc eu un avis un peu mitigé en refermant le livre, l’aspect du roman centré sur le passé de la famille de Clara est poignant tandis que la recherche qu’elle effectue sur sa propre vie m’a beaucoup moins touchée.

Pour résumer …

Une écriture qui instaure une certaine confusion avec une alternance entre lettres, flashbacks, présent qui m’a un peu perdue. J’ai été émue par les révélations que les lettres apportent à Clara sur le passé des femmes de sa famille, mais moins touchée par ses propres difficultés à avancer dans sa vie qui rendent les lettres au final très secondaires dans le roman. J’aurais aimé qu’elles prennent plus de place.

Ma note : ★★★☆☆☆
(11/20)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Les traversées • Solange Delhomme »

  1. Vraiment dommage pour la confusion…J’étais hésitante sur ce roman, j’avais peur de ne pas accrocher. D’après ton avis, je pourrais être touchée par les lettres mais frustrée par le reste. Donc non ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s