Contemporain

Someone • Alice McDermott

13059752_628915127265511_1037488053_n

Someone fait partie de ces romans que j’ai découverts par hasard en flânant en librairie. Sorti à l’été 2015, j’étais passée à côté de cette parution pourtant très prometteuse. C’est donc ce mois-ci que je l’ai découvert et que je l’ai acheté.

Résumé …

Brooklyn, années 30, quartier irlandais. Marie vit avec ses parents, immigrés avant sa naissance, et son grand frère Gabe dans un minuscule appartement bien astiqué. Son père boit trop mais il aime sa fille tendrement. Sa mère a la rudesse des femmes qui tiennent le foyer. Tandis que Gabe se destine dès le plus jeune âge à la prêtrise, Marie traîne sur les trottoirs de New York avec ses copines, colportant les cancans du bloc d’immeubles, assistant aux bonheurs et aux tragédies d’une quartier populaire. Viendront le temps des premiers émois, puis du premier emploi, chez le croque-mort du quartier, le débonnaire M. Fagin. Un jour, elle rencontre Tommie, GI détruit par la guerre qui vient de s’achever, employé d’une brasserie de bière et ancien paroissien de Gabe. Tommie est ce qu’on appelle «un gars bien». Ensemble, ils vont élever quatre enfants qui connaîtront l’ascension sociale américaine.

Mon avis …

Cette lecture a été assez compliquée car j’ai, pendant toute sa durée, essayé de savoir si j’aimais ou non cette histoire. Il y a quelque chose de profondément attachant, une ambiance agréable dans ce roman, mais aussi une lecture un peu difficile, un texte parfois exigeant, et j’avoue que j’ai eu des difficultés à rentrer dans l’histoire. Pendant plus de 70 pages, j’ai hésité à reposer le livre, pour le reprendre plus tard. Comme si le moment n’avait pas été bien choisi pour le commencer. Finalement, je pense que c’est l’écriture et la construction du livre qui m’ont peut-être posé problème.

Marie est une héroïne que nous suivons tout au long de sa vie. L’auteur a choisi de mélanger les époques et il est un peu compliqué de se situer à chaque fois que l’époque change. Il n’y a donc pas de surprises dans ce livre, puisque quasiment dès le début, nous savons ce que deviendra Marie, ce qu’elle fera de sa vie et ce que deviendra sa famille. Cela est aussi déroutant en quelques sortes.

Que ce soit en tant qu’enfant qui observe beaucoup ce qui se passe autour d’elle, en tant que jeune femme qui refuse de devenir la future épouse modèle et apprendre de sa mère, en tant que mère et épouse aimante, et enfin en tant que vieille dame, il est très clair que Marie est attachante. On s’imprègne finalement tellement de sa vie, de son caractère, qu’on a l’impression d’être intimement lié à elle. Elle est inspirante, bien souvent, par sa force de caractère.

L’ambiance dans ce livre est également toute particulière. A Brooklyn, tout le monde se connait, et tout prétexte est bon pour observer ses voisins, pour écouter les rumeurs. Est-ce que cela est malsain ? Pas vraiment, car finalement, c’est un peu une grande famille, comme si quelque chose d’unique les liait, d’autant plus que la plupart sont immigrés. J’ai trouvé qu’il y avait cette atmosphère très agréable qui planait sur le roman. Si l’histoire s’était déroulée ailleurs, rien n’aurait été pareil.

J’ai quand même eu une lecture compliquée, et je ne peux pas l’ignorer. L’écriture est très recherchée, mais peu de choses se passent finalement tout au long du roman, et il est vrai que tout savoir à l’avance est également un peu perturbant. L’auteur a choisi de raconter une histoire de vie, sans privilégier l’aspect surprenant de la chose, mais bien davantage en approfondissant la psychologie des personnages, la complexité du quartier, les épreuves finalement « banales » d’une famille à Brooklyn dans les années 30. Je me suis un peu ennuyée, il est vrai, et il a été parfois difficile de rester concentrée. L’ensemble est très descriptif et un peu lent, et l’auteur ne m’a pas accroché pour rendre ma lecture fluide, et c’est ce que je regrette un peu.  Cependant, j’ai beaucoup aimé rencontrer Marie et lire ce roman finalement simple dans son histoire mais riche dans ses personnages et l’analyse que l’auteur en fait par ses écrits.

Pour résumer …

La vie d’une famille immigrée irlandaise, à Brooklyn dans les années 30, et plus particulièrement l’évolution de Marie, de son enfance jusqu’à sa vieillesse. Un livre intéressant par l’analyse qu’il réalise de cette famille, mais qui manque un peu de surprise par les choix faits par l’auteur, et qui m’a un peu ennuyée, ce qui a rendu ma lecture un peu difficile bien souvent. Malgré tout, on s’attache à Mary et à cette ambiance particulière du roman.

Ma note : ★★★★☆☆
(13/20)

Advertisements

11 réflexions au sujet de « Someone • Alice McDermott »

  1. Dommage, ce ne sera donc pas un coup de coeur ! Je comprends tes difficultés et ce que tu reproches au roman. Ça ne me gêne pas outre mesure dans les romans qui racontent l’histoire d’une vie, peut-être parce que je me suis beaucoup identifiée à Marie. En tout cas, ta chronique fait quand même honneur aux qualités du livre, c’est très agréable de te lire.

    1. Merci beaucoup, c’est très gentil 🙂 J’ai vu qu’il était très apprécié et je comprends pourquoi même si c’est vrai que je ne peux pas ignorer que je me suis un peu ennuyée dans l’ensemble ^^

  2. Ohhh, dommage 😦 C’est vrai que c’est un roman lent, sans vraiment de suspense. Pourtant je ne me suis pas ennuyée en le lisant car j’aimais énormément Marie, et j’ai apprécié ces petits moments qui pourraient passer sans importance, ainsi que les descriptions de la vie du quartier, son évolution. Tu en gardes un souvenir quand même agréable?

  3. Le résumé donnait plutôt envie… J’adore les fresques familiales sur plusieurs années, surtout celles qui se déroulent aux Etats-Unis… Mais j’avoue que ton avis me laisse un peu sceptique, c’est dommage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s