Témoignage / Biographie

Maligne • Noémie Caillault

13293273_644650139025343_630394834_n

J’ai entendu Noémie Caillault parler de sa pièce de théâtre et de son texte publié ensuite à plusieurs reprises, à la télévision. J’ai eu envie de découvrir ses mots, à défaut de les entendre joués sur scène par cette talentueuse comédienne. Alors, quand j’ai trouvé le livre en occasion chez Gibert Joseph, j’ai sauté sur l’occasion pour me le procurer et je l’ai lu tout de suite.

Résumé …

Quand on a 27 ans et qu’on apprend qu’on a une boule de six centimètres dans le sein gauche, forcément on a peur. Et puis on se bagarre. Et on pleure. Et on en rit. Maligne, c’est l’histoire de Noémie. C’est l’histoire de l’imprévu. C’est l’histoire d’un corps. C’est l’histoire d’une jeune femme bouleversante qui se bat contre le cancer avec la plus belle des armes : l’amour de la vie.

Mon avis …

A peine 100 pages, on lit ce livre d’une traite. Evidemment puisqu’il s’agit d’une pièce de théâtre et que les mots résonnent, comme s’ils étaient joués sur scène. C’est concrètement ce qui rend ce livre si intéressant, le fait qu’il soit vivant. J’avais aimé entendre l’auteur parler de son texte, de cette envie qu’elle a eu de parler de son cancer avec humour, et je sentais que le ton qu’elle aurait choisi pour le faire saurait me parler.

En effet, c’est à la fois déroutant et surprenant de voir à quel point une jeune femme de seulement 27 ans peut réussir à parler de son expérience du cancer avec un tel détachement et une telle joie de vivre. On l’admire, forcément. Et en même temps, comment s’empêcher de croire qu’on ira mieux alors que l’on est si jeune ? C’est cette force et cette envie de vivre qui ressort de ce livre. Cette façon de percevoir avec humour tous les traitements, le regard des autres, les phrases maladroites, les médecins peu réconfortants..

Alors, on rit. Alors même que c’est terrible. Terrible de se dire que la maladie peut frapper à tout âge. Parce qu’on se sent toujours protégés, on croit toujours que ça n’arrive qu’aux autres. Et le moment venu, il faut accepter. La perte de cheveux, les examens en pagaille, les hôpitaux à répétition. On perçoit, en fond, la peur, les pincements au coeur, la souffrance. Parce que c’est long, parce que c’est dur. Parce que ça ne finit jamais vraiment. Et ça touche de lire ces mots.

Noémie Caillault nous fait percevoir la maladie avec humour et avec cette étincelle de vie qui fait entrevoir le bout du tunnel.

Pour résumer …

A défaut d’avoir pu voir la pièce, je suis ravie d’avoir eu la possibilité de lire le texte. Avec humour et réalisme, l’auteur raconte le cancer, les peurs et les petites absurdités du quotidien dans les hôpitaux. De tout cela ressort la joie de vivre et l’espoir. Un texte lumineux.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Maligne • Noémie Caillault »

  1. Quelle force et quelle leçon! Tu vois, ce n’est pas forcément un livre qui m’aurait attirée. Mais après t’avoir lue, si je le croise un jour, je le prendrai!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s