Contemporain

La blancheur qu’on croyait éternelle • Virginie Carton

IMG_8888

La blancheur qu’on croyait éternelle est un titre que j’avais repéré lors de la rentrée littéraire 2014 mais n’aimant pas particulièrement la couverture, j’avais préféré attendre sa sortie poche. J’ai donc tenu parole et acheté ce roman en petit format, et je l’ai lu assez rapidement.

Résumé …

Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne sort pas beaucoup et n’aime pas se déguiser. Ce qu’elle préfère, c’est regarder le concours de Miss France à la télé en mangeant des palets bretons trempés dans du lait. Quand elle avait sept ans, Mathilde a été traumatisée par la mort de Romy Schneider. À trente-quatre ans, elle pense encore à Julien, et Éléonore, sa meilleure amie, est décidée à lui trouver un bon parti. Lucien est pédiatre, il aime les films avec Jean-Louis Trintignant, et Deauville. Il n’aime pas tellement danser. Ça remonte à son enfance, à l’époque des premières boums ratées. Chaque année, au Nouvel An, il envoie une carte de vœux à ses parents. À trente-cinq ans, il est célibataire. Il aimerait bien que ça change. Mais il n’est pas très à l’aise avec les SMS, alors c’est pas gagné. Mathilde et Lucien habitent le même immeuble mais ne le savent pas. Un jour, le nouveau voisin les invite à sa soirée déguisée. La Blancheur qu’on croyait éternelle est l’histoire de deux solitudes, deux sentimentaux perdus dans un monde plus vraiment sentimental.

Mon avis …

J’ai lu ce livre d’une seule traite lors d’un voyage en train et je crois qu’il correspondait en tous points à mon envie du moment, à ce que je recherchais dans une lecture à ce moment précis. J’ai beaucoup aimé la belle écriture de Virginie Carton et surtout le décalage des personnages principaux. Tous deux sont en effet dans leur propre monde, n’évoluant pas vraiment avec le reste de la société et avec les autres personnes de leur âge, et cette originalité est très plaisante à la lecture du roman.

Ils vont se croiser de nombreuses fois tout au long du roman et si nous sentons qu’ils seraient parfaits ensemble, parce qu’ils se ressemblent dans leurs particularités, eux l’ignorent complètement. Chacun essaie de se trouver, de rencontrer la personne capable de le comprendre et d’entrer dans son monde à lui, où peu de personnes souhaitent pénétrer. Avec maladresse, sans beaucoup de volonté, parce qu’il le faut, ils essaient de faire des rencontres. Mais il est difficile pour chacun d’être compris par les personnes du même âge. Comme s’ils vivaient à des années lumières les uns des autres.

Je me suis beaucoup identifiée à Mathilde, cette jeune femme romantique, qui s’épanouit professionnellement dans un métier à mille lieux des ambitions que portaient pour elle son entourage. Petit à petit, elle s’affirme, elle se fait sa place. Elle choisit pour elle-même. Elle accepte sa solitude. L’originalité et l’étrangeté de Mathilde et Lucien rendent ce roman très beau. Ils sont perdus dans leur monde, un monde sans portable, sans réseaux sociaux. Un monde rempli de cinéma et de poésie. C’est une lecture très lumineuse avec une touche de mélancolie.

Pour ma part, j’ai été charmée. Parce que chacun a une âme soeur quelque part. Chacun peut être compris, aimé par quelqu’un d’aussi étrange que lui-même. Parce qu’être différent, c’est beau. C’est ce qui nous rend unique.

Pour résumer …

Un roman lumineux et mélancolique sur deux êtres perdus dans leur monde, qui vivent dans leur bulle, qui ne correspond pas vraiment à ce que la société attend d’eux. Et pourtant, dans leur étrangeté, ils sont eux-mêmes, ils ne se mentent pas. Ils sont un peu seuls, mais suivent leur vision du bonheur, peu importe ce que l’on peut penser d’eux.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

Publicités

10 réflexions au sujet de « La blancheur qu’on croyait éternelle • Virginie Carton »

  1. Je viens de le terminer. J’ai beaucoup aimé. J’ai trouvé le début un peu long par contre. Ca m’a fait penser à Amélie Poulain l’un de mes films préférés! Je me suis régalé. J’ai beaucoup ri aussi. Un moment très agréable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s