Jeunesse

Dans le silence de ton coeur • Alice Ranucci

l

Un roman jeunesse écrit par une auteur de 17 ans, elle-même lycéenne, voilà qui était intéressant. Cela promettait une certaine justesse dans l’évocation de l’adolescence. Merci à Hachette de m’avoir permis de lire ce roman sorti en février.

Résumé …

À seize ans, Claudia est belle, populaire, et obtient tout ce qu’elle désire. Aller en cours ? Obéir à ses parents ? À d’autres ! Elle préfère retrouver ses amis dans la rues de Rome et attirer l’attention de Rodrigo, le plus séduisant garçon du lycée. Sa mère lui reproche son comportement immature et l’oblige même à travailler bénévolement dans un centre pour jeunes immigrés. Claudia s’en moque. Elle la défie toujours plus, se préparant, chaque fois, à subir de nouvelles remontrances. Mais un soir, tout s’arrête. Il n’y a pas de dispute. Il n’y en aura plus jamais. Claudia se retrouve seule, face à sa conscience

Mon avis …

Plus le temps passe et plus vite je peux m’agacer en lisant des romans sur l’adolescence. C’est pourquoi mon avis ne sera sans doute pas valable pour tous les lecteurs. C’est mon ressenti personnel. En effet, j’ai eu un problème majeur à la lecture de ce livre en suivant, page après page, le groupe d’amis de Claudia. Tous aussi superficiels et méchants les uns que les autres, à penser qu’ils valent mieux que tout le reste du lycée, qu’ils dominent le monde.

Claudia n’a pas vraiment su me plaire davantage malheureusement. Je n’ai pas compris son impossibilité d’être à part, de quitter ce groupe. Elle y revient, toujours. Peu importe ce qu’ils peuvent faire d’insupportable. On ne peut pas lire ce livre sans ignorer tous ces passages : en soirée, en boîte de nuit, au lycée.. Et je n’ai pas réussi à les apprécier véritablement. Claudia est une personne ayant un caractère fort, très rebelle, qui se cache derrière une apparence de fille populaire qui sait ce qu’elle veut. Alors, qu’au fond, elle est encore cette petite fille loin, très loin de ce qu’elle est devenue. Il y a cette insouciance de l’âge adolescent qui est inspirant, mais mis à part cela, je n’ai pas du tout réussi à m’attacher à eux, et encore moins à m’y identifier.

Heureusement, le livre contient aussi des passages plus touchants. Le rapport entre elle et ses parents est assez délicat. Plus de communication, une tension permanente, cette volonté d’aller à l’encontre de leurs décisions. Révélateur de ce que les adolescents font à cet âge-là : rejeter l’autorité familiale. Et un jour, le drame. Evidemment, j’ai été émue parce que Claudia sort à ce moment-là de sa bulle. Elle réalise que la vie est courte. Qu’on a seulement deux parents et qu’on les aime, malgré tous nos différends. Il me semble que cette seconde partie du livre ne prend cependant pas vraiment la direction que j’aurais aimé. Il m’aurait semblé plus logique de voir une véritable rupture avec l’ancienne Claudia, de la voir enfin prendre conscience de certaines choses. Cela arrive très progressivement mais trop lentement à mon goût. J’ai même avancé rapidement certains passages du roman tellement je ne supportais plus leur lecture.

Et puis, il y a l’engagement, le bénévolat qu’elle va entreprendre à contrecoeur et qui va devenir important dans sa vie. Comme une bulle dans laquelle elle se réfugie. L’auteur a souhaité défendre cette cause, et j’ai trouvé cela honorable. J’ai même été profondément émue par certains parcours évoqués. Par les rencontres que Claudia va faire et qui vont lui faire réaliser encore plus le privilège de son quotidien, l’absurdité des personnes qu’elle fréquente. J’ai donc été touchée par quelques passages du roman mais par trop peu d’entre eux pour véritablement aimer l’ensemble de cette lecture. Certains passages sont particulièrement bien écrits mais je n’ai pas su faire abstraction du contenu de l’histoire qui m’a dérangée.

Pour résumer …

Ce roman contient des aspects touchants mais il n’a, dans l’ensemble, pas réussi à me convaincre. J’ai été profondément agacée par la représentation de l’adolescence, par les fréquentations de Claudia et son comportement à elle. Le livre prend une direction intéressante mais trop tard et trop lentement à mon goût. La lecture en est donc devenue un peu difficile et certains passages m’ont beaucoup trop énervée.

Ma note : ★★☆☆☆☆
(07/20)

Publicités

6 réflexions au sujet de « Dans le silence de ton coeur • Alice Ranucci »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s