BD Adulte

Old Pa Anderson • Yves H. et Hermann

fdl

Si on ajoute le sujet de la ségrégation raciale qui me tient beaucoup à coeur et le fait que cette bande dessinée ait eu le Grand Prix à Angoulême en 2016, cette lecture était obligatoire pour moi. Il s’agit d’un emprunt médiathèque mais c’est tout à fait le genre d’ouvrage à avoir chez soi, parce qu’il est important de posséder ce genre de bandes dessinées.

Résumé …

Mississippi, 1952. La petite-fille d’Anderson a disparu huit ans auparavant. Il sait que les coupables sont des Blancs et que justice ne sera jamais rendue. Mais hier sa femme est morte de vieillesse et de chagrin. Aujourd’hui, il n’a plus rien à perdre.

Mon avis …

Il y a des sujets comme ça sur lesquels on a beau avoir lu des dizaines et des dizaines d’ouvrages, il n’en demeure pas moins primordial de continuer à les lire. La ségrégation raciale fait partie de ces sujets, notamment parce que l’on parle d’un phénomène datant seulement de quelques décennies et n’ayant pas totalement disparu.

Nous sommes plongés ici dans le Mississippi des années 50, avec cette séparation, dans toutes les mentalités, entre noirs et blancs. Les dessins sont révélateurs de cette ambiance du sud des Etats-Unis et nous permettent de nous imprégner encore plus de cet état d’esprit, de cette haine grandissante des blancs à l’égard des noirs.

13608306_663493750474315_980579399_n

Il y a un mépris tellement fort et un dégoût si puissant qu’il donne mal au ventre à la lecture. On ne s’habitue jamais à une telle haine, je crois. Encore et toujours, il y a cette dénonciation de l’impunité. Des crimes commis à répétition par les blancs : viols, meurtres, pendaisons.. Jamais punis, jamais même menacés.

Et face à tout cela, il y a la détresse d’un vieil homme qui veut venger sa petite fille, jamais retrouvée. Qui a déjà tout perdu et qui veut la vérité. Quitte à risquer sa vie.

f

C’est une bande dessinée très réussie, révoltante et écoeurante par ce qu’elle décrit. De la violence, de la haine. L’impression que la justice n’est qu’à sens unique et que la prétendue infériorité des noirs prime sur tout le reste.

Les auteurs ont pris soin de publier un petit dossier explicatif à la fin de la bande dessinée afin de rappeler la ségrégation raciale, les lois Jim Crow. Des témoignages viennent également enrichir le dossier, et nous font réaliser que l’histoire reproduite est en réalité celle de milliers de noirs, dont la peur, la haine, la colère, la souffrance, les a conduits à se lever pour la justice. C’est une BD que je ne peux que vous recommander. Aussi réussie qu’importante dans ce qu’elle raconte et dénonce.

Pour résumer …

Les BD sont aussi là pour décrire l’Histoire, pour lui redonner vie, pour ne pas oublier ce qu’a pu être l’Humanité, il n’y a pas si longtemps que cela. J’ai beaucoup aimé cette BD-là, pour raconter la ségrégation raciale, l’impunité des crimes commis par les blancs, la prétendue infériorité des noirs.. Révoltant, dur aussi mais indispensable de lire à ce sujet.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

Publicités

4 réflexions au sujet de « Old Pa Anderson • Yves H. et Hermann »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s