Chick-lit

L’accro du shopping dit oui • Sophie Kinsella

13820858_671711772985846_502576509_nChaque été, mon petit rituel est de lire un roman de Sophie Kinsella. A la plage, à la piscine, ou même à la maison, ses romans sont selon moi parfaits pour se détendre. J’ai donc entrepris cet été de continuer la saga de L’accro du shopping et de lire le 3ème tome pendant mes vacances.

Résumé …

Sa devise ? Je dépense donc je suis. Sa vision du devoir conjugal ? Choisir LA bague indémodable. C’est insensé et pourtant Becky Bloomwood va se marier ! Et inutile de dire que les préparatifs s’annoncent… catastrophiques : très vite, se pose la délicate question du lieu où célébrer l’union. Dans le jardinet ridiculement british de papa, avec tente bariolée et robe de mariée qui vous fait la silhouette « d’une saucisse dans un chausson de pâte feuilletée » ? Ou au mythique hôtel Plaza, sous l’égide de la belle-mère, authentique Cruella au total look fashion ? Écartelée entre goût du luxe et respect des traditions, Becky la flambeuse va cette fois-ci devoir choisir. Pour le meilleur et pour le rire…

Mon avis …

Alors que j’ai pour habitude de dévorer chaque roman de l’auteur que je lis en quelques heures ou quelques jours, ma lecture de ce tome-ci fut un peu plus difficile. Je n’ai pas été aussi emballée que j’avais pu l’être avec les deux tomes précédents et je me suis même surprise à trouver la lecture un peu longue. Heureusement, la seconde partie du roman retrouve un rythme captivant et Sophie Kinsella nous offre à nouveau des moments mémorables.

Ce tome se focalise, comme le titre le suggère, sur le mariage de Becky. Cependant, Becky ne serait pas Becky si tout se passait simplement. Elle va se retrouver entrainée dans une situation complètement surréaliste puisque deux mariages vont être programmés sur deux continents différents. N’osant vexer ni une famille ni l’autre, Becky laisse donc la situation telle quelle sans imaginer les proportions que le malentendu va créer pourtant.

Le tome souffre selon moi de nombreuses longueurs puisque pendant quasiment 250 pages, Becky tente de trouver une solution pour annuler l’un des deux mariages. Si certains passages sont assez loufoques, j’ai eu la sensation que l’on tournait assez vite en rond et que rien n’avançait vraiment. Au fur et à mesure, la situation évolue mais je crois réellement que le tome aurait mérité d’être plus court pour que l’on reste intéressé par l’histoire pendant les 470 pages.

Malgré tout, j’ai une nouvelle fois beaucoup ri, souvent à voix haute, et Sophie Kinsella réussit à chaque fois à placer Becky dans des situations improbables, et à créer chez elle des réactions inattendues. Ce personnage me plait énormément et je me reconnais bien souvent en elle.. à mon grand désespoir ! J’ai hâte de la retrouver dans le tome suivant, en espérant toutefois qu’il contienne moins de longueurs que celui-là.

Pour résumer …

Encore une fois, Becky se retrouve dans des situations improbables et l’organisation de son mariage ne va pas faire l’exception. J’ai beaucoup rigolé même si j’ai trouvé que le livre était trop long et que des longueurs se font sentir tant la situation a du mal à se débloquer. Sophie Kinsella réussit cependant toujours à provoquer chez moi des fous rires assez mémorables.

Ma note : ★★★★☆☆
(13/20)

Advertisements

8 réflexions au sujet de « L’accro du shopping dit oui • Sophie Kinsella »

  1. Je suis assez d’accord avec ton avis et malheureusement pour moi, plus j’ai avancé dans les tomes, plus j’ai trouvé qu’il y avait des répétitions des mêmes gags, des longueurs, voire même des dénouements pas très bien pensés. Mais on rit toujours à certains moments !

  2. Merci pour ta chronique !
    Grâce à toi, je sais que si je m’y mets, je l’emprunterai sûrement à ma bibliothèque ^^ pour ce genre de livre, je suis très film en fait (comédie Américaine bonjour ! ^^ ), mais en même temps ça a l’air assez attrayant !

  3. Pour ma part j’ai adoré ce tome-là ! Les histoires de robe de mariée et compagnie, ça me fait toujours énormément rire.
    Mais ne t’en fais pas, si je m’en souviens bien, le tome suivant est d’autant plus drôle !

  4. J’ai lu ce tome 3 il y a un an maintenant, et comme toi j’avais été déçue. Alors que dans les deux premiers tomes Becky me faisait rire, là elle m’a clairement énervée. Là son attitude peut réellement blesser les gens, notamment ses plus proches, et c’était abusé… Mais bon, heureusement, les échanges de courriers avec son banquier ont réussi à bien me faire rire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s