Jeunesse

Bouche Cousue • Marion Muller-Collard

13631636_1790017924568064_4495725178555844941_n

Il y a plusieurs petits romans jeunesse qui me tentent, et Bouche Cousue en fait partie. A peine 100 pages, c’est un livre qui se lit donc très vite et je l’ai emprunté à la médiathèque dernièrement sur les conseils de ma collègue du secteur ado.

Résumé …

Dans la famille d’Amandana, la propreté irréprochable n’est pas qu’un métier. C’est un mode de vie. Rien qui dépasse. Dans le Lavomatique tenu par ses parents, le bruit des machines couvre celui des élans du cœur et du corps. Mais comment faire taire son attirance pour une de ses camarades de lycée ?

Mon avis …

A peine 100 pages et pourtant, ce roman contient un sujet très fort : celui de l’identité. Il est d’ailleurs frustrant qu’avec un tel sujet, l’auteur n’ait pas souhaité écrire davantage. Je pense que l’histoire n’en aurait été que plus puissante.

Il y a cette écriture de l’auteur, absolument superbe, qui sait trouver les mots pour exprimer le mal-être, l’absence de confiance en soi, le doute quant à sa propre « normalité », ce désir que l’on ressent et qui semble interdit. C’est ce que vit Amandana. Depuis toujours, elle se sait un peu différente, au fond d’elle. En cachette, elle essaie d’être elle-même. Et puis, arrive ce jour où elle va tomber amoureuse d’une fille. Ce jour où elle va réaliser qu’elle peut être rejetée par le reste du monde pour ce simple fait.

C’est un livre que j’ai trouvé beau et dur à la fois. Cette solitude que ressent Amandana face à sa recherche d’identité et à sa découverte d’elle-même est touchante autant qu’elle est triste. Heureusement, elle est aussi tempérée par la présence d’un couple de voisins qui va être présent pour elle. Ils vont devenir ses amis, ses confidents. La relation qui nait entre eux trois est magnifique. Je l’ai trouvée profondément belle.

J’aurais vraiment aimé que le livre soit plus long. Il y a beaucoup d’aspects qui ont été simplement survolés, et notamment celui de la famille d’Amandana. On sent que ses parents mettent une pression sur leurs enfants. On ressent aussi l’intolérance qui domine dans leur foyer. Mais tout cela, on ne fait que l’apercevoir, de loin.

Cependant, il me semble que l’auteur a su écrire avec une véritable beauté sur un sujet récurent en littérature. Cela fait un bien fou de lire une si belle plume pour un public de jeunes lecteurs, et cela ne fait que contribuer à rendre le roman très beau à lire. Il m’a simplement manqué un développement plus important des personnages et de l’histoire du roman pour qu’il me marque davantage.

Pour résumer …

Une très belle plume pour écrire sur la différence, la recherche de soi, l’identité. Un texte juste et beau sur la difficulté de s’accepter, de vivre avec le regard des autres et l’intolérance. Il est dommage que le roman ne soit pas plus long, il aurait mérité d’être bien plus développé pour être encore plus fort.

Ma note : ★★★★☆☆
(13/20)

Publicités

4 réflexions au sujet de « Bouche Cousue • Marion Muller-Collard »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s