Parutions Poches

Ces livres que j’ai aimés et qui sortent en poche #6

14281357_696483397175350_2006563875_n

On parle énormément des parutions en grand format avec la rentrée littéraire, mais de nombreux titres sortent également en poche actuellement. Parmi eux, certains que j’avais beaucoup aimé lire, et voici donc une petite liste des titres que je vous conseille et que vous pourrez bientôt vous procurer à prix mini !

Le 08 septembre 2016 : La fille du train, de Paula Hawkins (Pocket)

Ma chronique (15/20)

KD

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Le 15 septembre 2016 : Plume fantôme, de Isabel Wolff (Pocket)

Ma chronique (16/20)

flsd

Nègre littéraire, Jenni écrit les autobiographies de ses clients, satisfaite par ce travail de l’ombre qui l’empêche de se confronter à ses propres blessures. Lorsqu’elle rencontre Klara, survivante d’un camp d’internement à Java durant la Seconde Guerre mondiale, l’écriture de ses mémoires prend l’allure d’un échange, et les deux femmes s’aident mutuellement à trouver l’apaisement.

Le 15 septembre 2016 : La mélodie du passé, de Hans Meyes Zu Düttingdorf (Pocket)

Ma chronique (14/20)

lfd

En vidant l’appartement de sa mère qui vient de mourir, Christina, une jeune journaliste berlinoise, trouve une vieille carte postale représentant un groupe de joueurs de tango, sur le dos de laquelle est écrit : » Le bandonéon est toute ma vie, E. » Intriguée par le mystérieux message, Christina décide de fouiller le passé de sa mère et apprend que celle-ci n’était pas celle qu’elle croyait. À la recherche de ses véritables origines, la journaliste part pour l’Argentine. Sur cet autre continent, elle découvre un pays merveilleux, mais surtout l’histoire de son arrière-grand-mère Emma, une jeune femme audacieuse qui a quitté son Allemagne natale dans les années vingt pour trouver le bonheur auprès de Juan, un riche exportateur argentin ambitieux épousé dans la précipitation. Le destin d’Emma sera bouleversé par sa rencontre avec un joueur de bandonéon qui exerce sur elle une fascination irrésistible.

Le 28 septembre 2016 : Toute la lumière que nous ne pouvons voir, de Anthony Doerr (Livre de Poche)

Ma chronique (20/20)

81wexnFuxYL

Toute la lumière que nous ne pouvons voir possède la puissance et le souffle des chefs-d’œuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l’Occupation à l’effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont l’existence est bouleversée par la guerre : Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht pour briser la Résistance. Cette fresque envoûtante, bien plus qu’un roman sur la guerre, est une réflexion profonde sur le destin et la condition humaine. La preuve que même les heures les plus sombres ne pourront jamais détruire la beauté du monde.

Le 28 septembre 2016 : Younger, de Pamela Redmond Satran (J’ai Lu)

Ma chronique (16/20)

610hw6nuitl

Alice, quarante-quatre ans, s’ennuie. Maintenant qu’elle est divorcée et que sa fille a quitté la maison pour faire du volontariat en Afrique, elle rêve de changer de vie. À la veille du Nouvel An, elle part retrouver son amie Maggie à Manhattan. Cette dernière prend les choses en main au cours d’une séance de transformation : coupe de cheveux, maquillage, tenue… Métamorphosée en jeune femme, Alice a du succès et rencontre Josh, un bel étudiant qui pourrait être son fils. Se prenant au jeu, elle décroche un job d’assistante marketing dans la maison d’édition où elle avait commencé à travailler vingt ans plus tôt. Tout le monde lui donne vingt-neuf ans, y compris Josh, de plus en plus amoureux. Mais cette nouvelle vie n’est pas sans risque et tout peut basculer à chaque instant, surtout lorsque la fille d’Alice décide de rentrer soudainement…

Le 13 octobre 2016 : L’innocence des bourreaux, de Barbara Abel (Pocket)

Ma chronique (18/20)

Sans titre

Dans une supérette de quartier, quelques clients font leur course, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé sa fille de trois ans seule à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes le temps d’acheter ce qui manquait pour son repas. Parmi eux, un couple adultère, parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent… Des gens normaux, sans histoire, ou presque. Et puis un junkie qui, à cause du manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé pour récupérer quelques dizaines d’euros. Mais quand le braquage tourne mal et que, dans un mouvement de panique, les rôles s’inversent, la vie de ces hommes et femmes sans histoire bascule dans l’horreur. Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière est mince. Si mince…

Comptez-vous en lire certains ?

Advertisements

20 réflexions au sujet de « Ces livres que j’ai aimés et qui sortent en poche #6 »

  1. Très bonne informations!! j’ai achette « Toute la lumiere… » et « la fille du train » ( ne pas encore disponible) et aussi « Au-revoir la-haut » comme petit plaisir

  2. Salut! comme j’attends maintenant la sortie des brochés qui m’intéressent (hors série en cours) en « poche » maintenant, je suis ravie que sortent prochainement à prix mini comme tu dis : la fille du train, l’innocence des bourreaux et Toute la lumière….

  3. J’avais repéré le livre La Fille du train que j’ai prévu d’acheter… Après il faut que je me calme car j’ai une pal toujours plus grande 🙂

  4. Encore une fois? grâce à ton très joli blog, on a envie de courir en librairie pour se procurer une bonne partie des titres mentionnés dans tes chroniques ! J’aime beaucoup tes billets et tes photos sont à chaque fois très jolies et très douces. Beaucoup de plaisir à te suivre ! Merci et belles lectures !

  5. J’ai adore L’innocence des bourreaux de Barbara Abel. J’attends son prochain livre avec beaucoup d’impatience !
    Je lirais bien La Fille du Train et Toute la lumiere que nous ne pouvons voir, meme si je vais plutot attendre que ma mere me le prete sachant que c’est l’un de ses livres preferes !

  6. La fille du train se trouve sur ma liseuse depuis pas mal de temps maintenant. Quand je vois qu’il sort en poche, je me dis qu’il serait temps que je le lise ^^ L’innocence des bourreaux me tente beaucoup. Peut-être est-ce l’occasion de le lire ? 🙂 La mélodie du passé est dans ma wish-list.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s