Cinéma

La claque : DIVINES

film-divines

Je vais au cinéma aussi souvent que je le peux, pas assez souvent sans doute. Ce week-end, j’ai décidé d’aller voir Divines. Parce que j’en entendais de bons échos, parce qu’il a eu la Caméra d’Or au dernier Festival de Cannes, parce que le sujet m’interpellait.

Date de sortie : 31 août 2016 (1h 45min)
De Houda Benyamina
Avec Oulaya Amamra, Déborah Lukumuena, Kevin Mischel

Résumé : Dans un ghetto où se côtoient trafics et religion, Dounia a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par Maimouna, sa meilleure amie, elle décide de suivre les traces de Rebecca, une dealeuse respectée.

514815

Je peux compter sur les doigts d’une main les fois où je suis sortie d’une salle de cinéma avec la sensation que j’avais reçu une vraie claque, une leçon de cinéma. Divines est de ces fois-là. J’ai fini le film en sanglots, complètement sous le choc et retournée des images que je venais de voir. C’est un film violent, très fort, qui nous fait prendre conscience de ce qu’est notre société aujourd’hui.

En explosant tous les préjugés, parce que ce sont deux jeunes filles au centre du film, il nous permet de prendre conscience des phénomènes de violence, de délinquance, de pauvreté qui existent au sein de notre pays, de nos banlieues, même si on préfère les ignorer. Loin de porter des jugements ou de prétendre détenir la vérité, ce film porte un regard réaliste et objectif sur un environnement, celui des jeunes de ma génération qui ont grandi dans des cités, où l’avenir est complètement bouché par le béton. Où l’Etat a baissé les bras et où règnent les trafics au quotidien.

divines-5

Le jeu des actrices est extraordinaire, surtout celui de l’actrice principale qui a un talent hors norme. La bande originale ainsi que la façon dont le film est tourné le rendent encore plus juste et j’ai été totalement prise dans ces images, dans ce désespoir, dans cette violence, dans cette soif de richesse, d’avenir meilleur, de confiance, de rêve. Certaines scènes étaient très violentes, d’autres extrêmement belles et le placement de la danse a été un choix très judicieux, j’ai trouvé ces scènes absolument magnifiques.

Enfin un portrait des banlieues sans caricature, qui montre sans fioriture la vie de ces populations abandonnées, sans logement décent, sans travail, en dessous du seuil de pauvreté. Enfin, un film qui permet de comprendre comment il est possible de tomber dans la délinquance, dans la criminalité. Comment, quand on n’a plus rien à perdre, il ne reste plus qu’à tout tenter.

Il représente ce à quoi sert le cinéma : à représenter notre société, dans sa réalité. A nous faire réfléchir. A nous toucher et à nous bouleverser, à nous déranger tout en ayant une réelle utilité. C’est un film que je conseille à tous, pour ouvrir les yeux ou pour tenter de comprendre.

Un coup de coeur, une claque.

Publicités

6 réflexions au sujet de « La claque : DIVINES »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s