BD Adulte

Un tout petit bout d’elles • Raphaël Beuchot et Zidrou

14429419_702922319864791_634511817_n

Je me suis procurée cette bande dessinée sortie en mai en occasion puisque j’avais compris qu’elle évoquait le sujet de l’excision et que je tenais absolument à lire cet ouvrage. Je n’avais encore jamais lu sur ce thème et je le regrette après avoir refermé la BD.

Résumé …

Yue Kiang travaille sur un site d’abattage d’arbres pour une entreprise chinoise. Comme beaucoup de ses compatriotes, Yue Kiang a une « amie » couleur locale, Antoinette. Il s’est aussi attaché à Marie-Léontine, la fillette de sa fiancée. Un soir, dans la couche de sa belle gazelle, Yue découvre la blessure intime d’Antoinette : une cicatrice terrible, comme une injure à sa féminité. Combien sont-elles comme elle, exilées de leur propre corps, victimes d’une tradition aussi monstrueuse que tenace ? Combien ? Elles sont 150 millions de par le monde. Mais qu’importe à Yue et Antoinette ces chiffres qui donnent le vertige. Seul leur importe Marie-Léontine. Que jamais la fillette ne soit, à son tour, victime de cette tradition abjecte !

Mon avis …

Comme de nombreuses bandes dessinées avant elle, Un tout petit bout d’elles a une vocation informative. Sous ses airs d’histoire romancée, elle est pourtant très engagée et a pour objectif de dénoncer une pratique, celle de l’excision. J’en avais évidemment entendu parler mais je n’avais pas conscience de son importance, encore aujourd’hui, de la manière dont elle était pratiquée, et des raisons pour lesquelles on la perpétuait.

14407677_702922293198127_1041529003_n

L’histoire de la petite Marie-Léontine fait froid dans le dos. Nous découvrons une fillette qui a soif de grandir, d’apprendre, de vivre, et qui du jour au lendemain, va être mutilée par des femmes de sa famille. Une perte de l’enfance, de l’innocence, de son propre corps. A travers ce personnages, les auteurs ont souhaité dessiner et raconter ces millions de petites filles qui subissent chaque jour ces mutilations.

Au-delà de son sujet, je n’ai pas entièrement adhéré à l’histoire, notamment aux personnages entourant la fillette. Les passages sur les hommes et les chantiers n’apportent rien de spécialement nécessaire à cette BD qui avait suffisamment de force par elle-même. Seul le personnage du chinois est attachant. Les dessins ne m’ont pas toujours charmée non plus, mais au-delà de tout ça, c’est vraiment le sujet qui m’a marquée et le réalisme avec lequel il est traité.

14397863_702922286531461_168162890_n

J’ai beaucoup appris au cours de cette lecture et surtout en lisant le dossier situé à la fin. Beaucoup de BD en contiennent, expliquant les termes, l’état actuel du droit, le phénomène, l’Histoire. Cela est très important car les dossiers rendent la BD encore plus crédible. Cela nous permet de prendre toute la mesure de ce qu’elle contient, de ce qu’elle a raconté avec des dessins et une histoire romancée. Cela permet de dépasser le seul aspect divertissant pour entrer dans le documentaire. Par des schémas très clairs, il nous est expliqué en quoi consiste exactement cette mutilation.

J’ai réalisé l’injustice de cette pratique, son horreur aussi, son caractère insupportable de violence. J’ai eu des moments d’incompréhension en apprenant que plus de 97% des femmes le subissent encore aujourd’hui en Somalie et 91% en Egypte. Il est de ces coutumes et traditions qui sont injustifiables. Qui nous prouvent que la condition de la femme dans le monde est plus que jamais une lutte indispensable. Parce que ce serait être aveugle que de penser qu’elle s’améliore.

Pour résumer …

Plus que son histoire, c’est ce que cette BD représente qui est important. C’est cela qui la rend indispensable. Elle est là pour dénoncer, pour informer, pour alerter. Pour que ce fléau si fréquent encore cesse enfin.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

14384229_702922236531466_1005536150_n

Advertisements

5 réflexions au sujet de « Un tout petit bout d’elles • Raphaël Beuchot et Zidrou »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s