BD Autobiographique

Haytham, une jeunesse syrienne • Nicolas Hénin et Kyungeun Park

14463864_705631776260512_1038440590_n

En tant que bibliothécaire, j’ai la chance de pouvoir lire beaucoup de nouveautés et cette bande dessinée sortie en septembre me faisait particulièrement envie, d’autant plus parce qu’il s’agit du témoignage d’un jeune syrien réfugié en France.

Résumé …

À Deraa, en Syrie, Haytham est le fils d’un des leaders de la jeune révolution. À 14 ans, il est sur les premières barricades, mais bientôt il doit fuir. Il arrive en France, un pays dont il ne parle pas la langue. Quatre ans plus tard, après une mention bien au bac, le jeune réfugié est devenu un élève brillant de maths sup.

Mon avis …

Il me semble important de lire des témoignages, d’autant plus lorsqu’ils touchent à des sujets d’actualité tel que celui des réfugiés. Dans cette bande dessinée autobiographique, Haytham raconte sa vie en Syrie, le pays où il est né. A travers ses yeux d’enfant, nous allons assister aux changements politiques du pays, à l’arrivée de Bachar el-Assad au pouvoir et à la naissance de la révolution. Le printemps arabe est en effet le moment où Haytham va petit à petit s’investir, comme son père, pour demander une démocratie dans son pays et lutter contre le régime.

14470849_705631652927191_1603790509_n

Avec ces planches et ce témoignage, nous sommes plongés au coeur de la ville de Deraa en Syrie. Nous assistons à la dégradation progressive des conditions de vie, à la violence qui s’installe, à l’oppression qui s’intensifie. Père et fils s’engagent chaque jour davantage et vont être forcés de remettre en cause leur présence en Syrie pour sauver leur peau.

Quitter son pays, sa famille, sa maison, sans savoir quand ou même si on les reverra un jour. Voilà ce qu’a vécu Haytham. J’ai trouvé son récit très touchant et on ne peut que se mettre à la place de ce jeune homme et de la douleur qu’il ressent lorsqu’il apprend qu’il doit partir. Pour sa propre sécurité. C’est un très bel ouvrage sur le statut de réfugié, sur l’intégration difficile lors de son arrivée en France et sur sa volonté de s’en sortir, d’être accepté, de se faire une place et d’étudier. Cette volonté de savourer la paix tout en souhaitant continuer à lutter, chaque jour, pour que la Syrie connaisse un jour la paix.

Pour résumer …

Une belle bande dessinée sur le statut de réfugié, sur le fait de quitter son pays pour l’inconnu. On assiste à la révolution syrienne et à son arrivée progressive qui, peu à peu, déclenche la violence et l’oppression du régime. Le témoignage d’un enfant qui doit recommencer sa vie ailleurs, tout en souhaitant un jour la paix pour son pays tant aimé.

Ma note : ★★★★★☆
(15/20)

Publicités

4 réflexions au sujet de « Haytham, une jeunesse syrienne • Nicolas Hénin et Kyungeun Park »

  1. J’ai tellement envie de lire cette bande-dessinée, ça me fait plaisir que tu l’aies aimée et du coup ça me donne envie de la lire vraiment très rapidement 😉 Je pense du coup l’acheter directement et ne pas attendre que ma bibliothèque l’ait (je suis trop pressée lol)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s