Historique·Jeunesse

Une fille au manteau bleu • Monica Hesse

14793852_719434864880203_1581673849_n

Vous commencez à connaître mon amour pour les romans se déroulant pendant la seconde guerre mondiale donc, évidemment, Une fille au manteau bleu a attiré mon attention. Un très grand merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour l’envoi de ce titre qui sera en librairie le 27 octobre prochain.

Résumé …

Amsterdam, 1943. Hanneke sillonne les rues de la ville afin de dénicher des marchandises au marché noir. Un jour, une cliente lui fait une requête particulière, retrouver une jeune fille juive qu’elle hébergeait et qui a disparu. En recherchant la prénommée Mirjam Roodvet, Hanneke découvre les activités secrètes des réseaux d’entraide aux familles juives et entre à son tour dans la clandestinité.

Mon avis …

La résistance. Voilà un sujet inépuisable et l’un des aspects de la seconde guerre mondiale qui me passionnent en littérature. Ce sont toujours des textes inspirants de courage, de force, de volonté de faire les bons choix, quitte à risquer sa propre vie. Je ne cesse de penser que nous avons encore aujourd’hui de nombreuses leçons à en tirer.

Ce roman jeunesse est un gros coup de cœur. Un livre que j’ai adoré lire, que j’ai savouré autant que dévoré. Je savais avant de commencer que ce serait le cas mais cela n’a pas empêché la lecture d’être magnifique. J’ai lu ce livre comme en apnée. Il y règne une telle tension qu’il est difficile de reprendre son souffle, de par les actes de résistances des personnages, les risques encourus, le contexte, le couvre-feu et les nazis, toujours prêts à interroger.

Je pense que Monica Hesse a beaucoup travaillé pour rendre son récit réaliste. Elle m’a en cela beaucoup appris sur la résistance, dans ses aspects les moins souvent évoqués. Au-delà de la dissimulation de personnes juives, ce roman aborde d’autres petits actes qui, à eux seuls, peuvent tout changer. Le sauvetage de nouveaux-nés, la recherche de produits ou d’objets interdits, la prise de photographies clandestines, seules preuves de certaines rafles, des conditions de détention, d’arrestation. Seule trace aussi de ces visages emportés. Par chacun de ces actes très forts, les personnages risquent tout et pourtant, ils sont tellement importants. L’auteur explique dans ses notes que tous ces aspects de la résistance ont réellement existé et c’est ainsi de nombreuses vies qui ont été sauvées ou capturées par des photographies clandestines. J’ai trouvé important cette mise en lumière d’un aspect de la seconde guerre mondiale souvent ignoré.

Hanneke est un personnage que j’ai adoré. J’ai aimé sa force de caractère et la voir peu à peu évoluer, changer dans ses convictions. Ce roman m’a beaucoup rappelé La voleuse de livres puisque, de la même façon, il nous montre comme la guerre peut changer une jeune fille. Comme l’injustice et la terreur font disparaître l’insouciance au profit du courage et de la volonté de résister.

Quand la mission de retrouver une jeune fille dont elle ne sait rien lui est confiée, elle va devoir rassembler les moindres petites informations qu’elle peut trouver. On est irrémédiablement tenus en haleine par cette « enquête » aux enjeux vitaux. Jusqu’au bout du roman, on tente de mettre bout à bout les morceaux du puzzle pour comprendre ce que cette jeune fille a pu devenir, pourquoi elle s’est enfuie, où elle se trouve. En elle, Hanneke se retrouve évidemment beaucoup même si ce qui les distingue, c’est qu’Hanneke n’est pas juive. Il y a au centre du livre le statut d’adolescent dans un contexte de guerre. Les premiers amours et les amitiés d’enfance, tout ce qui nous construit, qui va pourtant côtoyer la guerre. C’est un roman absolument passionnant qu’il est très difficile à lâcher et qui m’a évidemment énormément touchée.

Pour résumer …

Un roman qui coupe le souffle et qui nous passionne du début à la fin. Un récit très instructif sur la Résistance dans plusieurs de ses aspects, souvent peu évoqués. J’ai adoré, un vrai coup de coeur. Un livre qui touche et qui bouleverse profondément.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

Publicités

9 réflexions au sujet de « Une fille au manteau bleu • Monica Hesse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s