Témoignage / Biographie

Madeleine project • Clara Beaudoux

14804747_722232251267131_144817250_n

Paru en mai, j’étais passée à côté de cette sortie et du #MadeleineProject. Je suis ravie de l’avoir découvert quelques mois plus tard à la médiathèque, car je l’ai emprunté, commencé et n’ai plus pu le lâcher. Ce livre / reportage est hors du commun et m’a complètement captivée.

Résumé …

Elle s’appelle, elle s’appelait Madeleine, elle aurait eu 100 ans cette année. Et elle avait rangé toute sa vie dans une cave : carnets, photos, souvenirs, bijoux, lettres, vieux journaux… que Madeleine avait classés, emballés, étiquetés dans des enveloppes, des cartons ou des valises. Pour qui ? Pour quoi ? La vieille dame n’a pas eu de descendants. A sa mort en 2011, le trésor est resté à l’abandon, il aurait pu finir à la décharge. Mais la journaliste Clara Beaudoux a récupéré l’appartement et la cave il y a deux ans et a décidé depuis lundi d’en faire l’inventaire, en image et texte, sur Twitter et Storify. Mot-clé : Madeleine project. Impossible de ne pas être happé par cette femme qui fut enseignante -on la voit sur plusieurs photos de classe, école Jean Macé à Aubervilliers- qui collectionnait la revue Historia, les guides touristiques sur la Hollande, les crayons à papier et les carnets Moleskine, avec des paroles de chansons ou des recettes de cuisine. Madeleine qui semble avoir perdu son frère à la guerre en 1941 et un grand amour, Loulou, dont elle a numéroté toutes les lettres consignées dans une valise. Qui écrivait quantité de cartes postales à sa maman, débutant par  » Ma petite mère « . Durant trois jours, en novembre dernier, Clara Beaudoux a dressé le portrait d’une anonyme, tweet par tweet. Un récit suivi par des milliers d’internautes captivés par ce  » feuilleton  » 2. 0. Ce livre réunira l’ensemble des tweets de Clara Beaudoux en un recueil-reportage en forme de « Madeleine » du passé.

Mon avis …

Qui n’a jamais rêvé de retourner dans le passé, de plonger dans ces vies, dans ces destins enfouis par les années. Quand Clara Beaudoux découvre que sa cave est remplie de vieux objets, elle décide de tenter d’en savoir plus sur l’ancienne habitante des lieux. Initiative surprenante et très intrigante également. Si, au départ, c’était une idée un peu farfelue, Clara va rapidement réaliser qu’elle ne peut éviter de s’impliquer émotionnellement, de vouloir pousser ses recherches toujours plus loin, prendre du recul et lire, relire, analyser pour faire des liens. C’est un travail long, minutieux mais tellement passionnant. Habiter dans un lieu après une autre personne est toujours une sensation particulière. L’esprit du précédent habitant demeure. Des traces de son passage ont marqué les murs, les sols. Difficile d’ignorer que les murs ont un vécu. Que les vies se succèdent dans un même endroit.

Ce qu’elle y trouve relève de l’intimité, celle de Madeleine, qui aurait eu 100 ans. Des objets par dizaines, souvent insolites, des cahiers, des cartes, des listes, des photos, des lettres. Petit à petit, une vie se dessine. Une famille aussi. Avec ses drames, ses joies, ses peines. Ce qui saute aux yeux, c’est la fragilité de ces objets ayant survécu aux années. Clara Beaudoux les photographie presque comme des trésors. C’est cette douceur-là qui fait la beauté du livre.

Pénétrer la vie privée de quelqu’un, même s’il n’est plus, peut sembler dérangeant. Pourtant, Clara le fait avec beaucoup de douceur, de pudeur, de bienveillance. Chaque trouvaille est comme un cadeau. Elle redonne vie à Madeleine en s’adressant à elle par le biais de ses tweets et tente de comprendre, de trouver les morceaux manquants. Recueillir des témoignages de personnes ayant connu Madeleine, des voisins, des commerçants, de ses proches. Essayer coûte que coûte de retracer son histoire. Mais accepter aussi que certains aspects resteront à jamais sans réponse. Car Madeleine les a emportés avec elle.

On peut penser que chaque vie est ordinaire, et pourtant, chacune est extraordinaire à sa façon. Ce projet m’a touchée dans le fait qu’il mette en lumière la vie d’une femme anonyme, pour révéler ce qui a fait sa vie, son enfance, la guerre, le temps qui a passé. Il révèle l’importance de chaque vie, et de celle de Madeleine plus spécifiquement. C’est en cela que ce projet nous touche énormément. Clara Beaudoux a essayé de connaître cette femme, de dépasser sa mort pour tenter de communiquer avec elle à travers les traces de sa vie qu’elle a laissées.

14813602_722232227933800_1327700572_n

Ce livre, c’est tweets sont un peu leur façon de se connaître l’une et l’autre, ces deux femmes qui partagent le même appartement. On sent ce besoin viscéral pour Clara de pouvoir interroger Madeleine, de souhaiter qu’elle soit encore là pour dévoiler sa vie. Et à travers elle, cette idée que chaque vie a beaucoup à livrer. Que nous devrions tous prendre le temps d’écouter les autres, de questionner les personnes ayant vécu si longtemps sur leur vie, leur enfance, leurs rêves, leurs voyages. Que nous avons beaucoup à apprendre des autres pour également apprivoiser l’Histoire, qui nous semble parfois si lointaine.

Il est possible de suivre le projet (toujours en cours!) sur le site MadeleineProject et je vais d’ailleurs, de ce pas, aller lire la Saison 3, la suite des recherches de Clara Beaudoux, non recensées dans ce livre, mais qui seront sans doute publiées dans un prochain volume.

Pour résumer …

Une initiative étonnante pour redonner vie à une femme et découvrir ce qu’elle a laissé derrière elle. On suit avec beaucoup d’attention l’évolution des recherches menées par Clara Beaudoux, on s’attache à la femme qu’a été Madeleine, on touche un peu l’Histoire, celle qui ne nous est pas familière, qui dépasse notre époque. Chaque vie est extraordinaire, ce projet en est la preuve.

Ma note : ★★★★★☆
(17/20)

Advertisements

11 réflexions au sujet de « Madeleine project • Clara Beaudoux »

  1. Merci pour le partage, je découvre encore grâce à toi une superbe aventure. J’ai lu hier soir la saison 1 en ligne, hâte de lire la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s