Contemporain

Délivrances • Toni Morrison

14961439_730252453798444_602095918_n

Toni Morrison fait partie de ces auteurs américains incontournables que, pourtant, je n’avais encore jamais lu. J’ai pu recevoir Délivrances, son tout dernier roman publié, lors de sa sortie au format poche et je tiens à remercier les éditions 10-18 pour cette lecture.

Résumé …

Dans son onzième roman, qui se déroule à l’époque actuelle, Toni Morrison décrit sans concession des personnages longtemps prisonniers de leurs souvenirs et de leurs traumatismes. Au centre du récit, une jeune femme qui se fait appeler Bride. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Au fil des ans et des rencontres, elle connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge – à autrui ou à elle-même – et du fardeau de l’humiliation, elle saura, comme les autres, se reconstruire et envisager l’avenir avec sérénité.

Mon avis …

Ce roman est assez complexe notamment parce qu’il comporte de nombreux points de vue et qu’il raconte l’histoire de plusieurs personnages. Ce qui les lie, c’est l’enfance et les traces qu’elle a laissées dans leur vie d’adulte. C’est notamment le cas pour Bride, née beaucoup trop noire, d’un noir bleuté et rejetée par sa mère dès sa naissance, jusqu’au jour où elle a témoigné contre une institutrice en l’accusant d’attouchements sexuels.

Lorsque, des années plus tard, cette femme condamnée sort de prison, Bride va replonger dans ses souvenirs d’enfance et une culpabilité forte va ressurgir. Comme un besoin de laver ses fautes. Sur sa route, elle va croiser le chemin de Booker, lui aussi habité de démons très forts suite au décès de son frère.

« Qu’il ait été allongé sous son corps, qu’il l’ait dominé ou qu’il ait tenu cette femme entre ses bras, sa noirceur le transportait. Il était alors certain que non seulement il tenait la nuit, mais qu’elle lui appartenait, et si la nuit qu’il tenait entre ses bras n’était pas suffisante, il pouvait toujours voir, dans les yeux de Bride, la lumière des étoiles. »

Au coeur du roman, il y a la condition des noirs aux Etats-Unis. Les préjugés, le rejet, le racisme, les agressions sexuelles. Bride est un personnage touchant qui tente de s’accepter, de se mettre en valeur avec des habits blancs, afin de prendre une sorte de revanche sur toutes ces fois où sa couleur de peau a été pointée du doigt.

Même si le roman est intéressant par bien des aspects, j’ai trouvé qu’il manquait parfois d’approfondissement. Le passé de Bride est bien trop souvent évincé par de nouveaux personnages et il me semble que le roman aurait été encore plus fort s’il avait été plus long, plus détaillé. J’ai souvent eu le sentiment d’être extérieure à l’histoire, que l’auteur plaçait une distance entre son personnage et le lecteur, et c’est fort dommage. Il contient sans aucun doute énormément de vérité sur l’Amérique, l’identité, la culpabilité, l’enfance, et je suis un peu déçue de ne pas avoir été davantage touchée par cette lecture.

Pour résumer …

Délivrances est un roman court et pourtant très riche en abordant des sujets tels que la condition des femmes noires aux Etats-Unis, le racisme, l’éducation, la culpabilité. Le roman a manqué selon moi d’approfondissement, ce qui m’a empêchée d’être touchée par cette histoire. J’aurais aimé m’imprégner encore plus des personnages et de leur passé pour réussir sans doute à ressentir davantage d’émotions.

Ma note : ★★★★☆☆
(12/20)

Publicités

6 réflexions au sujet de « Délivrances • Toni Morrison »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s