BD Jeunesse

Hannah Arendt • Béatrice Fontanel et Lindsay Grime

1

Hannah Arendt fait partie de ces femmes dont je sais qu’elles ont marqué l’Histoire mais au sujet desquelles j’ai très peu lu au cours de ma vie. Quand j’ai trouvé cette BD en occasion, j’y ai donc vu l’occasion d’apprendre à la connaître davantage et je suis bien heureuse d’avoir eu cette idée.

Résumé …

Adolescente rebelle, renvoyée du lycée, elle passe son abitur, l’équivalent du bac, en candidate libre. Elle suit ensuite les séminaires de Heidegger dont elle devient la jeune maîtresse, puis ceux de Karl Jaspers qui sera son mentor. Elle fume comme un sapeur, adore cuisinier, voir ses amis, discuter de philosophie, manger des cerises, nourrir la souris qui loge chez elle, marcher à grandes enjambées en récitant de la poésie. Mais l’arrivée des nazis au pouvoir bouleverse sa vie… Commence pour elle la vie d’errance des exilés. Paris tout d’abord, puis le camp de Gurs, où elle est internée en 1940, avant de s’enfuir à nouveau sur les routes, vers Montauban puis Marseille et enfin les Etats-Unis… Les auteures nous invitent à suivre les pérégrinations de cette jeune femme aux yeux verts et à l’écriture illisible qui, jusqu’à la fin de sa vie, a fait crépiter sa machine à écrire, avec une seule obsession : se former elle-même, « dans l’idée de pouvoir toujours danser au service de la pensée », selon l’expression, au siècle dernier, de Søren Kierkegaard… Pour produire de grands livres de philosophie politique, dont certains allaient provoquer des polémiques qui durent encore. Elle sera l’une des premières à analyser la pensée totalitaire, mettant en parallèle nazisme et communisme, à une époque où c’était inconcevable pour beaucoup.

Mon avis …

J’ai beaucoup appris grâce à cette bande dessinée et je trouve l’idée de cette collection « Grands Destins de Femmes » aux éditions Naïve absolument excellente. Il n’y a rien de mieux que de lire au sujet d’une seule et même personne et d’apprendre ce qu’a été sa vie pour réellement se familiariser avec ce qu’elle a été et avec ses idées et combats. Le format de bande dessinée rend d’ailleurs cet apprentissage vivant et je pense que ce sont des ouvrages à mettre entre toutes les mains. En parlant des dessins, j’ai été complètement charmée par les couleurs, les traits. L’ensemble est complètement envoutant. Le résultat est assez époustouflant et la BD est une véritable merveille.

« Il n’y a pas de pensée dangereuse parce que le fait même de penser est en lui-même une entreprise très dangereuse. (…) Mais ne pas penser est plus dangereux encore. »

3

Je suis très heureuse d’avoir eu la curiosité de découvrir davantage Hannah Arendt. J’ignorais à peu près tout de cette femme et j’ai pris grand plaisir à la découvrir à différents stades de sa vie. Quel que soit son âge, on perçoit une femme insaisissable, curieuse, qui a soif d’apprendre et de raisonner. Passionnée de littérature et de philosophie, on comprend rapidement qu’elle se distingue des autres jeunes femmes de son âge. C’est une femme forte, un peu rebelle, qui n’aime pas qu’on lui dise quoi faire ou quoi penser. Très rapidement, elle va s’engager pour ses idées, ses combats. Pour défendre la cause des juifs, tout d’abord, puis ensuite pour faire des recherches et publier des essais sur des sujets qui lui tiennent à coeur comme le totalitarisme par exemple. Elle tente de dénoncer ce qu’elle trouve injustifiable et n’hésite pas à se mettre le monde entier à dos, quand bien même elle dispose d’une célébrité certaine et d’une réputation à conserver…

4

Cette femme est inspirante parce qu’alors même qu’elle a vécu l’Histoire à certains de ses moments les plus affreux, elle a osé parler. Son statut de femme ne l’a pas empêchée de dire les choses, de se faire entendre. D’une certaine façon, elle a été pionnière sur de nombreux sujets. C’est pour cette raison que j’ai beaucoup aimé cette bande dessinée. Elle doit selon moi s’accompagner de recherches plus approfondies pour découvrir davantage cette femme particulière mais j’ai la réelle sensation de pouvoir désormais le faire en connaissance de cause. En ayant déjà un aperçu concret de sa vie. Cette BD a cette utilité là, et c’est pour cette raison que je la conseille absolument. Je compte d’ailleurs bien lire les autres BD de cette collection afin de découvrir toujours plus de vies de femmes ayant marqué l’Histoire à leur manière.

Pour résumer …

Courte et pourtant très riche, cette bande dessinée nous raconte Hannah Arendt tout au long de sa vie. J’ai donc pu découvrir de façon assez détaillée les combats de cette femme et ses convictions. C’est un personnage de notre Histoire à la fois insaisissable et inspirant, et cela m’a donné envie d’en apprendre encore davantage à son sujet. Les dessins et couleurs sont absolument sublimes, et réussissent à embellir encore un peu plus la femme qu’elle a été.

Ma note : ★★★★★★
(18/20)

2

Publicités

6 réflexions au sujet de « Hannah Arendt • Béatrice Fontanel et Lindsay Grime »

  1. Oh quelle chance d’être tombée sur cette perle comme ça par « hasard »! Je suis d’accord avec toi, il me semble important de connaître une personne, sa vie, certaines circonstances, afin de mieux cerner et comprendre ensuite son travail. C’est pourquoi je suis toujours attirée par les biographies. Une version en BD est un bon compromis! Merci beaucoup pour cette découverte!

  2. Bonjour !
    Merci pour cet article inspirant,fourni,sensible et très agréablement structuré… Cela me donne envie de lire cette bande dessinée et de me remettre dans mes bouquins de Hannah Arendt avec le recul du temps qui a passé depuis que je les ai achetés durant mes formations étudiantes…
    Belles lectures à vous!
    A bientôt…

  3. Il y a beaucoup de grands noms comme ça que l’on connaît par leur notoriété, parce que tout le monde en parle, pourtant rares sont ceux que l’on connaisse vraiment. C’est le cas pour Hannaa Harendt. Tout le monde (ou presque) connaît son nom sans pour autant savoir qui elle était vraiment. Je pense comme toi, que ce genre de BD peuvent être une bonne première approche, je vais donc aller faire un tour sur le site de cette maison d’éditions. Qui sait, je trouverais peut être chaussure à mon pied ? 😉

  4. Ma prof de philo l’an dernier en prépa était une spécialiste d’Hannah Arendt, alors j’ai eu le droit à quelques textes ahah ! Mais c’est pas forcément très évident à lire, et une BD comme celle-ci, comme tu le dis, est un bon premier pas à mon avis ! Il y a aussi un film (qu’il faut que je regarde d’ailleurs) dont on m’a dit qu’il était bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s