Historique

La vieille dame qui avait vécu dans les nuages • Maggie Leffler

14798838_720473408109682_269507123_n

Il y a des parutions qui s’imposent dans mes souhaits de lecture. Je n’avais justement aucun doute quant au fait que ce roman allait beaucoup me plaire, c’est pourquoi je tiens à remercier les éditions HarperCollins de m’avoir permis de le découvrir. Ce fut une lecture merveilleuse.

Résumé …

A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale…

Mon avis …

Quel superbe roman ! J’ai été plongée dedans sans aucune difficulté et j’ai eu le sentiment de ne pas voir les pages défiler. Ce livre fait partie de ces lectures qui nous accompagnent avec un plaisir non dissimulé et que l’on aimerait bien faire durer encore un peu plus. L’alternance entre les époques est selon moi toujours une réussite car cela nous permet de plonger dans l’Histoire avoir toutefois un rythme très soutenu puisque deux périodes sont racontées en une seule et même histoire.

On peut dire que ce livre a réuni tous les ingrédients qui allaient en faire un coup de coeur à mes yeux. Il y a notamment eu le lien intergénérationnel avec la relation amicale entre Mary et la jeune Elyse. Réunies au départ par leur passion pour l’écriture au sein d’un club de lecture, elles vont peu à peu partager bien plus que leurs écrits. J’ai énormément aimé les liens qui vont naître entre ces deux femmes et à quel point Mary va devenir une confidente pour Elyse quand celle-ci ne sait plus vers qui d’autre se tourner, que ce soit concernant ses problèmes d’adolescente ou encore familiaux.. Le roman évoque beaucoup de points différents mais on y retrouve une grande solidarité et des liens qui dépassent bien souvent ceux du sang.

Beaucoup de parallèles vont pouvoir être faits entre leurs deux existences même si, bien évidemment, tout les sépare et notamment l’époque où elles sont nées. Pourtant, chacune en son temps a essayé de choisir son destin, allant même à l’encontre de ce que sa famille souhaitait pour elle. Nous découvrons ainsi la vie qu’a eu Mary Browning et notamment cette carrière en tant que pilote militaire pendant la seconde guerre mondiale qu’elle tente aujourd’hui de dissimuler. J’avais eu l’occasion de lire à ce sujet dans La dernière réunion des filles de la station service et j’ai été ravie de pouvoir approfondir ce thème avec cette lecture. Cela m’a permis de comprendre encore davantage l’implication de ces femmes, le manque de reconnaissance à leur égard et les risques qu’elles prenaient quand aucun homme ne souhaitait lui-même les prendre. C’est également tout un rejet qu’elles ont vécu puisque la société n’était pas prête à voir des femmes prendre les commandes d’avions comme ceux de l’armée. Doit-on également parler des tentatives de sabotage dont elles étaient les victimes ? Ou encore du fait qu’elles soient dévisagées lorsqu’elles étaient en pantalon en portant l’uniforme ?

Ce sont des situations et un engagement qui sont trop peu souvent évoqués et qui pourtant mériteraient qu’on les mette en avant davantage. Maggie Leffler a trouvé une très belle manière de le faire et c’est aussi un bel hommage qu’elle leur rend. Ces femmes ont été le secret de la guerre pendant de nombreuses années et elles sont, je crois, restées bien trop longtemps dans l’oubli. L’auteur a pu entrer en contact avec certaines de ces WASP qui lui ont permis de cerner qui elles étaient, mais également de pouvoir retranscrire leurs vies et leurs luttes sans caricature.

Pour résumer …

Comme souvent quand on parle des combats de femmes dans l’Histoire, j’ai été très émue par ce récit. On a trop souvent tendance à oublier par où certains ont dû passer pour que nous puissions aujourd’hui avoir des droits. C’est également le cas pour certaines professions qui ont bien trop longtemps été réservées aux hommes. C’est donc un roman très touchant qui nous offre une superbe relation avec des personnages forts qui se battent pour réaliser leurs rêves, quels qu’ils soient.

Ma note : ★★★★★★
(20/20)

Advertisements

8 réflexions au sujet de « La vieille dame qui avait vécu dans les nuages • Maggie Leffler »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s